E-Sports

Super Smash Bros. s’invite à l’E3

NintendoInvitational

Publié le 16 juin 2014 | par Alban Quénoi | 2 commentaires

Nintendo n’a jamais été un grand acteur dans le domaine du jeu vidéo compétitif. Cependant, il semblerait que la célèbre firme du plombier italien change progressivement sa position, avec  le tournoi Super Smash Bros. Invitational auquel nous avons pu assister lors du second jour de l’E3, au sein du Nokia Theatre de Los Angeles.

Quand Nintendo se prend au jeu

Les aficionados de Smash Bros. ont probablement encore en mémoire les mauvais tours joués par Nintendo quant à la tenue de compétitions sur leur franchise favorite: les interdictions lors de l’EVO, grande messe du jeu de combat, ou encore pour la MLG, avaient fait un tel remue-ménage que la marque avait finalement fait marche arrière et autorisé la tenue de ces tournois. Aujourd’hui, c’est Nintendo lui-même qui, pour la première fois, chapeaute un grand tournoi sur Super Smash Bros. Wii U.  Aux oubliettes la rigidité du statut de « party game » imposée, c’est une compétition à la production soignée qui a réuni plus de 200000 spectateurs en streaming.

Foule en délire et costumée, écrans géants, invités spéciaux comme le réalisateur Masahiro Sakurai, père de la franchise Smash, le ton est donné dès les premières minutes de l’événement. L’ambiance est bon enfant, avec des participants et des hôtes remontés comme des pendules, et des règles de tournoi orientées essentiellement vers le côté fun et spectaculaire du jeu. Le tirage au sort définissant l’ordre de passage des joueurs pour choisir leur unique champion confirme cette optique: en montrer un maximum sur le futur Super Smash Bros. Wii U. La seule entorse à ce point, la grande finale se disputant en duel, sans objet, respectant les règles usuelles de tournoi, fut reconnue par la communauté comme un hommage à la scène compétitive. La sélection des joueurs invités, représentant le gratin de la scène Smash Bros., tant Melee que Brawl, a prouvé également que Nintendo s’était sérieusement penché sur le microcosme de Smash.

Dans la lignée de ses prédécesseurs

charlist_ssb

La sélection de personnages proposée aux joueurs pour le tournoi

Ce tournoi a donc permis de voir en action la plus grande majorité des protagonistes disponibles pour ce prochain opus, dont les petits nouveaux Megaman, Rosalina & Luma, ou encore Wii Fit Trainer. Le public pouvait de plus voter après chaque match de quart de finale pour voir leur favori intégrer un second tournoi en parallèle, le « fan favorite bracket ».

Techniquement parlant, ce nouvel opus est bien entendu plus beau et plus fluide, intègre de nouveaux plateaux de combat toujours aussi dynamiques, une foule de personnages jouables, ainsi que de nombreux protagonistes venant s’immiscer dans la mêlée et perturber les combattants.  Marque de fabrique de la franchise, le gameplay beaucoup plus accessible que la plupart des autres jeux de combats est toujours d’actualité. Au final, il semblerait que ce prochain titre prenne le meilleur des mondes entre Melee et Brawl, par exemple en se débarrassant notamment du « tripping » très critiqué chez Brawl (le fait de trébucher de manière aléatoire), mais sur un rythme de jeu plus lent que Melee. Cependant, s’il semble proche d’une version finale, de nombreux changements peuvent encore voir le jour d’ici la sortie du titre.

Le résultat du tournoi est quant à lui relativement anecdotique, même si la finale fut de toute beauté. Les deux joueurs ne se sont départagés qu’en mort subite, au terme de 8 minutes de combat acharné, opposant Juan Manuel « HungryBox » Debiedma sur Kirby à  Gonzalo « ZeRo » Barrios jouant Zero Suit Samus. Ce dernier a finalement remporté la mise, mais c’est tout de même le charisme d’ Hungrybox que la foule aura retenu de cette finale: son défi lancé à « Reggie » Fils-Aime, directeur de Nintendo of America, restera dans les mémoires, et surtout la réponse du grand patron déclinant la proposition ( » I suck at this game »), mais le menaçant de lui botter les fesses plus tard sur 3DS. Autre fait ô combien intéressant, celui-ci a laissé entendre la possibilité pour Nintendo de reconduire ce genre d’événement. Kevin « PPMD » Nanney  remporte quant à lui le fan favorite bracket, ses talents de Fox lui ayant permis d’envoyer sur orbite le Megaman de Hugs.

winners_invit

Le parfait combo de Nintendo?

Nintendo nous aura gratifié d’un bel événement, réussissant à réunir les joueurs occasionnels comme chevronnés autour de son jeu de combat. Si le côté « party game » fut clairement mis en avant par l’ambiance festive, l’aspect compétitif fut palpable avec cette finale adoptant les règles de tournoi compétitif classiques. On pourra peut-être regretter le fait de n’avoir jamais cité les équipes professionnelles permettant à certains de ces cyber-athlètes de vivre de leur passion, comme TeamLiquid dont les deux représentants, KDJ et Ken, étaient présents, ou encore Evil Geniuses, l’organisation de PPMD.

Ce prochain épisode de la saga Super Smash Bros. est donc prometteur pour les deux mondes: conservant les racines ayant fait son succès, mais semblant enfin s’intéresser à sa communauté, Nintendo semble prendre la mesure du phénomène. Même s’il faudra attendre la version finale et probablement un certains temps avant de voir si ce quatrième opus de la série réussira à réunifier les adeptes de Melee et de Brawl autour de lui, comme Valve a pu le faire avec sa dernière mouture de Counter-Strike, il se murmure que 2014 pourrait être enfin l’année de l’émergence de la scène Smash dans le grand bain du sport électronique.

Mots-clefs : ,


À propos de l'auteur

Alban Quénoi

Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.



2 réponses à Super Smash Bros. s’invite à l’E3

  1. Magus dit:

    L’article est magnifique. Mais pas autant que l’auteur, faut pas déconner. Je suis persuadé que c’est sa grâce à sa chute sur sa NES quand il était petit qu’il est aussi beau.

  2. Pingback: Café-croissant: le plein d'E-Sports - Multijoueur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Haut de page ↑