Bubble Witch Saga 3 : Réhabiliter les jeux mobile

Je suis, je crois, un vrai passionné de jeux vidéo. La seule chose que j’aime plus que les jeux vidéo (à part ma blonde et ma famille, mettons), c’est de passer un après-midi à faire le tour des magasins à regarder les jeux vidéo. Le sentiment d’excitation quand tu reviens du magasin avec ta boîte dans son emballage plastifié, et que tu penses à toutes ces heures que tu va passer à explorer ce monde, c’est un sentiment hors du commun. J’imagine qu’avoir un enfant ça doit ressembler à ça. Sauf que ton bébé au lieu de venir dans une pellicule de plastique il vient recouvert de sécrétions pis c’est dégoûtant.

Sauf que malgré tout, le jeu auquel je reviens le plus souvent ces temps-ci, c’est Bubble Witch Saga 3.

Juste avec l'écran-titre, tu sais que c'est pas la suite de Dark Souls

J’ai plein de jeux dans mon backlog : le sous-estimé Tokyo Mirage Sessions dont j’approche de la fin, le splendide Wind Waker HD, The Order 1886 et Final Fantasy Type-O que je n’ai même pas encore sortis de leur boîte, Tomb Raider Definitive Edition que j’ai acheté en vente la semaine dernière et que je n’ai pas touché.

Et même du côté de mon 3DS, qui devrait normalement remplacer les jeux gratuits de cellulaire quand je prends le métro, les jeux à finir s’empilent. J’ai encore Ghost Recon que j’ai acheté avec mon 3DS en 2011 dont je n’ai même pas fini le tiers.

Pourtant, c’est Bubble Witch Saga 3 qui occupe mon temps.

Si vous ne connaissez pas le jeu, c’est bien simple : c’est un rip-off éhonté de Bust-a-move, mais avec une sorcière à la place des petits dragons de Taito. Et évidemment, on ajoute tous les aspects mercantiles des autres jeux du studio King, connu entre autres pour Candy Crush Saga : vies qui se rechargent aux 20 minutes, courbe de difficulté inégale, Power-ups qu’on peut acheter à l’unité…

J'ai même pas osé regarder le prix des vies.

Ce n’est pas un excellent jeu, je ne tenterai pas de prétendre le contraire. Je vois bien que bon nombre des mécaniques de ce jeu ont été conçues pour me pousser à dépenser (ce que je n’ai jamais fait jusqu’à maintenant).

Mais c’est un bon passe-temps pour le transport en commun. Les parties sont pensées pour être courtes. J’aime bien mes jeux de 3DS aussi, mais on ne peut pas entrer et sortir de Fire Emblem comme on le fait avec un jeu mobile.

Et je sais que les joueurs ‘’hardcore’’ reprochent souvent à ces jeux le manque de profondeur, mais c’est justement ce que j’apprécie. Bubble Witch, je peux jouer à ça en écoutant un podcast. Je peux faire un niveau, aller faire le tour de mon actualité Facebook, et revenir. Je peux même jouer devant la télé, et ne rien manquer de mon émission. Imaginez, si je jouais à un jeu plus complexe, je pourrais ne pas être complètement au fait de quel loyer Marie Lamontagne va choisir à sa sortie de Lietteville, et ça, ça serait juste tragique.

J’ai de la difficulté à en vouloir à King de tenter de me charger pour des vies ou des power-ups. Ils donnent le jeu gratuitement, et quoi qu’on en dise, un certain effort a été mis au développement. Et ils ne m’obligent pas en tant que joueur à payer. Si je décide d’être patient le temps que mes vies se rechargent, eh ben, j’ai un jeu gratuit sur mon téléphone.

La compagnie du démon, pour bien du monde.

Et avouons-le, les tactiques un peu sournoises de King pour rendre le joueur accro, pour lui donner envie de toujours revenir et de peut-être dépenser pour quelques vies… ben ça fait aussi de Bubble Witch Saga 3 un jeu addictif.

La jolie maison que je me suis bâtie en collectionnant des fées magiques et... qu'est-ce que je fais de ma vie?

Juste la répartition des niveaux, qui fait qu’un niveau plus difficile sera toujours succédé de 2-3 niveaux beaucoup trop faciles. Tu réussis enfin à te débloquer, et d’un coup, tu avances vitesse grand V, et tu te dis que tu est maintenant instoppable… jusqu’au prochain niveau beaucoup trop difficile. La sensation est grisante pendant un court instant. Je pense qu’il y a une leçon pour les développeurs de jeux qui accepteront de regarder ces jeux sans lever le nez dessus.

Je suis bloqué là depuis deux jours.

Si vous êtes capables de contrôler votre côté dépendant, donnez une chance à Bubble Witch Saga 3. Mais sinon, restez-en loin, c’est un jeu au potentiel addictif.

PS: J’aimerais souligner que j’ai réussi à écrire tout cet article sans faire aucun jeu de mot de sorcières du genre ‘’ce jeu est ensorcelant’’ ou ‘’King vous jette un sort’’. Je n’en reviens pas d’avoir résisté, c’est presque de la magie.

...oups.

Catégories
CritiquesMobileOpinion
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet