Nouvel allié juridique pour la FQSÉ

Après le partenariat avec Loto-Québec, c’est un allié d’un nouveau genre qui s’associe avec la Fédération Québécoise de Sports Électroniques : le cabinet d'avocats BCF assistera l’organisme dans sa construction de l’esports au Québec.

Crédits photo : Martin Sauvé 

Un terrain à défricher

L’une des conséquences de l’explosion fulgurante du sport électronique est de brûler certaines étapes, comme dans des domaines plus difficiles à faire évoluer au même rythme. Car l’esport est en train d’accomplir en une poignée d’années ce que le sport professionnel a pris des décennies à bâtir. Et s’il y a bien une branche sensible mais essentielle, c’est celle du domaine juridique. Partout dans le monde, de nombreuses structures et entreprises se créent, mais le besoin d’établir un cadre fiable et intègre ne fait souvent pas partie du paysage. C’est donc la mission que se sont donnée les membres de la FQSÉ, et pour cela, le partenariat signé officiellement vendredi dernier avec le cabinet BCF jouera un rôle de l’ombre crucial. Nous avons pu assister à la signature du contrat de partenariat, et nous entretenir avec Me Pierre-Philippe Taché, avocat associé pour le cabinet BCF, ainsi que Patrick Pigeon, président de la fédération.

Encadrer pour mieux jouer son rôle

Le cabinet BCF n’est pas un nouveau joueur dans le domaine : il travaille depuis plusieurs années avec de nombreuses équipes professionnelles évoluant dans la Ligue Nationale de Hockey. Fort de plus de 200 professionnels, de nombreux domaines du droits des affaires sont couverts par les avocats d'affaires, concernant les négociations contractuelles, la fiscalité, ou encore la propriété intellectuelle. Autant de compétences dont la FQSÉ aura grandement besoin pour asseoir sa légitimité et remplir sa mission.  

L’entente comprend donc la prestation de services pour une valeur de 10 000$, avec trois professionnels spécialisés pour œuvrer avec le jeune organisme. “C’est important pour nous de nous impliquer dans une relation qu’on espère à long terme”, nous explique Me Taché. La fédération va avoir un rôle d’encadrement essentiel, pour établir les règles du jeu, ainsi que de saines habitudes dans l’exercice de l’esport, et cela correspond à nos valeurs”.

De multiples tâches à couvrir

Le cabinet BCF travaille déjà depuis un certains temps avec la fédération, l’ayant notamment assisté dans le dossier de l’exclusion des QuébécoisL’un des objectifs sera bien entendu d’aller chercher la reconnaissance de la fédération en tant que régie sportive accréditée, ce qui correspondrait à une avancée considérable auprès du gouvernement. Mais l’établissement des contrats, ainsi que l’assistance aux multiples tables de négociation seront également essentiels. “On aura besoin de services juridiques pour les contrats avec d’autres entités”, précise Patrick Pigeon. La gouvernance, les contrats, la gestion des mineurs, tous ces domaines exigeront une grande rigueur de la part de la fédération. Ces services pourront également être mis à profit pour aider les équipes membres au besoin, l’un des rôles de la FQSÉ.

Un besoin universel à couvrir

L’établissement des règles et cadres officiels se déroulent progressivement dans le reste du monde. Aux États-Unis, on se souvient du statut d'athlète professionnel accordé officiellement aux joueurs professionnels de League of Legends, tandis que les compétiteurs d’autres jeux affrontent un véritable parcours du combattant administratif pour obtenir les fameux visas. En France, la Loi pour une République Numérique fera évoluer les statuts des joueurs, obligés d’adopter des cadres non adaptés à leurs besoin. Le Canada entre donc d’une certaine manière dans la danse avec ce partenariat inédit au pays. La FQSÉ ajoute une nouvelle corde à son arc avec ce partenariat, qui devrait grandement aider à sa crédibilisation ainsi que celle de l'esport québécois.

Catégories
ActualitésAu QuébecEsportsLocales
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet