Bonne fête des mères gameuses!

Je tenais à écrire un petit texte tout spécial pour la fête des mères. La fête de nos mamans et grand-mamans. Celles qui continuent de veiller sur nous peu importe notre âge, de nous aimer et de nous appeler pour nous dire de ne pas venir les voir car il fait un peu frais et que l’on risquerait d’être pris dans le trafic (le trafic du frais j’imagine...). À nos mères qui angoissent lorsque nous sommes entre deux jobs et qui nous offrent de tendres regards inquiets lorsqu’on leur dit qu'on écrit sur le jeu vidéo sur Internet.

La réalité c’est que bien honnêtement, je ne serais probablement pas le gamer que je suis n’eut été ma grand-mère! En 1989, alors que je jouais avec mes Ninja Turtles dans le sous-sol, elle est venue me voir pour m’annoncer que, pour célébrer mes débuts à l’école primaire, elle allait nous acheter à mon frère et moi UN NINTENDO!

Je n’avais aucune idée de ce qu’était un Nintendo et mon frère de deux ans était beaucoup plus préoccupé par les miettes de popcorn qui traînaient dans les craques du divan. Ma grand-mère, inébranlée par notre intérêt tiède, nous lança alors une phrase dont je me souviendrai toute ma vie: «Nintendo c’est la mode aux États-Unis et ça s’en vient ici. Ça va changer le monde!»

Ça c’est ma mamie visionnaire!

Le plan initial était de me le donner à mon anniversaire, mais beaucoup trop excitée à l’idée d’essayer ce trésor nippon, elle nous permit de l’ouvrir bien avant la date convenue. Elle le garda chez elle, ce qui n’était pas plus mal puisqu’elle nous gardait si souvent et nous avons pu y découvrir les Duck Hunt, Super Mario Bros. et Mega Man de ce monde. Mon frère et moi n’avons jamais réussi à comprendre ce qu’il fallait faire à Dick Tracy ou encore à Jurassic Park, mais on aimait se rouler par terre et souffler dans les cassettes à chacune de nos visites.

Notre plus précieuse possession était alors l’une de ces cassettes contenant plus de 150 jeux; certains titres plus obscurs et weirds que d’autres. On se faisait des saisons de baseball, on découvrait des platformers bugués (sur 150 jeux, moins de 100 étaient vraiment fonctionnels) et j’ai même été initié à la sensualité nippone grâce à cette cassette! L’un des titres était un jeux de roche papier ciseau dans lequel le gagnant pouvait enlever des morceaux de vêtement à une jeune femme! J’avais alors 7 ou 8 ans et je ne comprenais pas les nombreuses subtilités du roche, papier, ciseaux, mais je pouvais tout de même comprendre quelle manche était gagnée ou non... Nul besoin de vous dire que je n’ai révélé l’existence de ce coquin titre qu’à mes plus discrets amis d’école entre deux épisodes des Power Rangers

Après les années de la NES, ma mamie s’est rangée du côté de SEGA avec la Genesis qu'elle gardait chez elle et à chacune de nos visites, les séances de gaming se sont vues devenir plus musclées. Tournois multisports de Tiny Toons ACME All-Stars, Royal Rumbles de lutte, Speed Run Coop de Disney's World of Illusion, bref des années et des années de plaisir et de complicité fraternelle directement issue de la passion du jeu vidéo inculquée par notre grand-mère!

À l’époque, cette dernière s’adonnait religieusement à plusieurs parties de golf avec Jack Nicklaus Power Challenge Golf (pouvant compter sur une illustration de pochette action packed digne d’un film de Michael Bay! C'est du drive ça mon ami! )

Pour ses 60 ans, nous lui avions organisé un surprise party avec plusieurs de ses amies et lors de la soirée elle les avait toutes emmenées dans la salle de jeu pour une partie de golf de l’âge d’or. Il existe dans une voûte familiale un VHS immortalisant cet unique et sublime moment de gaming. VHS que l’on ressort à chaque alignement des planètes pour un visionnement spécial.

Sans le sens des affaires et  l'incroyable flair de ma grand-mère pour les grandes trends de ce monde, je n’aurais peut-être pas cette incroyable passion pour le jeu vidéo… et j’aurais probablement un emploi très payant et on scanderait mon nom dans les rues! Blague à part, je veux souhaiter une bonne fête des mères à ma mamie gameuse qui encore aujourd’hui s’adonne à ses parties de golf sur la Wii-Wii (non ce n’est pas un typo, c’est comme ça qu’elle le prononce). Elle nous a récemment annoncé que sa maison de retraite venait de se munir de la toute dernière nouveauté «qui va changer le monde!», une Kinect... !

Il ne reste plus que la VR...

De son côté, bien que ma mère n’ait jamais été une adepte de gaming, je me dois de souligner l’un des moments où elle m’a le plus impressionné. À la sortie de l’école un jour de deuxième année, elle m’attendait dehors. C’était plutôt inhabituel puisque je prenais toujours l’autobus, mais pas ce jour-là. Je la sentais nerveuse et excitée! En arrivant chez nous je monte à l’étage et l’écran de la télé était allumé...  Il faut comprendre qu’à l’époque, ne jamais oublier de fermer la télé était une règle de la maison:

-Pourquoi il faut fermer la télé maman, pourquoi... pourquoi?

-(un peu exaspérée) parce que sinon on va manquer d’électricité....!

C’est donc sous le choc que je suis monté pour voir non seulement la télé ouverte, mais le Nintendo qui roulait! Ma mère avait réussi l’impossible! Elle s’était rendue au troisième monde de Super Mario 3 et avait tellement peur de perdre le progrès qu’elle ne toucha à rien, partit en courant me chercher à l’école pour que je puisse jouer au monde que je n’avais pu atteindre par moi même.

Je n’avais jamais été aussi ému et fier de ma mère qui venait d’accomplir un exploit digne de l’Olympe! Je savais bien qu’on manquerait d’électricité pour le reste du mois, mais j’étais si impressionné par ma mère que ça m’était égal!

À ma maman et mamie, mais aussi à toutes les mères qui nous encouragent dans nos passions sans toujours les comprendre, mais les partageant plus souvent qu'on ne le croit!

BONNE FÊTE DES MÈRES!!!

Catégories
Opinion
Diplômé à la maîtrise en Cinéma et Jeux Vidéo, il affectionne particulièrement les jeux se déroulant à l'intérieur de riches environnements et bénéficiant d'une histoire robuste et envoûtante. Ayant grandi avec les consoles Nintendo ainsi que la Genesis de Sega, il découvre avec plaisir les joies des plus récentes consoles sur le tard. Adepte de la Playstation, il demeure toujours ouvert à différentes expériences vidéoludiques et apprécie beaucoup les échanges courtois en ligne !
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet