La série Fire Emblem, le nouveau fer de lance de Nintendo

Les dirigeants de Nintendo semblent avoir compris quelque chose ces dernières années : ils ont avantage à exploiter la série Fire Emblem.

Il est loin le temps où les jeux de Fire Emblem n’étaient disponibles qu’exclusivement au Japon. En fait, cette série était plutôt méconnue des Nord-Américains et Européens il y a quelques années. Pour le studio Intelligent System qui développe ces jeux depuis 1990, il a fallu attendre 2013, avec la sortie de Fire Emblem : Awakening pour que leur bébé perce le marché du grand public. Depuis, cette série est en pleine explosion.

Fire Emblem Echoes, qui est disponible aujourd'hui, est le quatrième jeu original de cette série à paraître sur la Nintendo 3DS. À des fins de comparaison, cette contribution à la bibliothèque de la 3DS est comparable à la série The Legend of Zelda, qui compte quatre titres sur cette console, dont deux rééditions.

Il peut être surprenant que la popularité des jeux Fire Emblem survienne maintenant. Certains épisodes plus anciens étaient tout aussi bons que les actuels. À titre d’exemple, Fire Emblem : Radiant Dawn, sorti en 2007 sur Nintendo Wii, a obtenu d'excellentes critiques. Pourtant, il est passé inaperçu.

 

Bien qu’acclamé par la critique à l’époque, peu de joueurs ont adopté Radiant Dawn. Photo : IGN / Nintendo

Fleurir après avoir vu la mort de près

Nintendo a révélé en 2015 que la série était sur le point de s’éteindre il y a quelques années. Comme les précédents opus ont connu des ventes décevantes, il était prévu que l’épisode de 2013 soit le tout dernier de la licence.

Cependant, ce supposé dernier épisode, Fire Emblem Awakening, a déjoué tous les pronostics. Les critiques ont été très positives et les ventes ont cette fois été au rendez-vous. Plusieurs ont avancé qu'il s'agissait du meilleur épisode de la série tout entière. Sur le site internet Metacritic, qui regroupe plus de 70 évaluations de différents médias, le jeu obtient l'excellente note de 92%. Invité à commenter ce succès, Hitoshi Yamagami de l'équipe de développement a révélé que l'idée que ce soit le dernier jeu de la série les a motivés à se surpasser.

«Il s'agit de notre dernier jeu. Alors, ajoutons-y tous ce que nous voulons afin de ne pas avoir de regrets.»

- Hitoshi Yamagami, de l'équipe de développement de Nintendo

Finalement, avec plus d’un million d’exemplaires vendus à travers le monde Awakening est parvenu non seulement à sauver la série, mais aussi à lui attribuer un nouveau nom auprès des joueurs. D'ailleurs, ce succès n'a pas été éphémère. Quelques années plus tard, l'épisode suivant Fire Emblem Fates a connu un succès similaire en réutilisant plusieurs éléments d'Awakening.

Awakening a donné un nouveau souffle à la série, qui lui permet aujourd’hui d’être aux premières loges parmi les licences de Nintendo. Photo : Nintendo

Une série parmi les grands

Depuis 2013, la popularité de la série est telle que ses jeux ont pu bénéficier de certains privilèges jusque-là réservés aux licences phares de Nintendo comme Pokémon, Super Mario Bros ou The Legend of Zelda. 

En effet, Fire Emblem Heroes sorti en février dernier fut un des premiers jeux mobiles développés par Nintendo, tout de suite après celui de Super Mario Bros. en décembre. Par ailleurs, le dernier épisode du célèbre jeu de combat Super Smash Bros., a accueilli pas moins de six personnages issus de Fire Emblem. Finalement, Nintendo a annoncé deux autres jeux d’ici la fin de 2018 pour alimenter leur toute récente Nintendo Switch. Comme quoi un avenir prometteur s’ouvre à ces jeux.

Fire Emblem Warriors, un jeu dérivé de la série, est attendu en automne prochain sur Nintendo Switch. Photo : Nintendo

 

Décidément, cette série est sortie de l’ombre qui planait sur elle depuis plus de vingt ans.

 

Catégories
ActualitésJeux
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet