Amazon n’aime pas que je fasse des précommandes

Source: https://how2q8.wordpress.com/2011/06/26/danbo-little-box-man/

Amazon est un géant. C’est devenu un cliché à ce point-ci de le mentionner, mais je pense que des fois on prend pour acquise cette machine redoutablement bien huilée. Encore hier, en fin de journée, j’ai décidé de m’acheter Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia (non, j’ai pas passé Fates encore, mais c’est un investissement pour le futur, ok?) et ce midi pendant que mon dîner chauffait au micro-ondes le jeu m’attendait sagement dans ma boîte aux lettres. Je n’ai même pas eu le temps de prendre une douche entre le moment où j’ai passé ma commande et le moment où j’avais le jeu entre les mains. Pour arriver à un tel résultat, ça prend soit une hygiène discutable (mais j’ose croire que je suis propre de ma personne), ou alors une structure très, très organisée.

C’est ce qui rend le tout encore plus étonnant quand l’entreprise nous fait faux bond.

À la St-Valentin, mon père a décidé de me faire une surprise; il m’a abonné à Amazon Prime pour l’année. Oui, on est une famille bizarre, mes parents me donnent des cadeaux de St-Valentin. J’étais aux anges; grâce à  mon nouveau statut de membre, j’ai droit à la livraison gratuite en un jour.

J’ai immédiatement précommandé Zelda: Breath of the wild. J’avais déjà réservé ma Switch ailleurs, mais je me disais que je pouvais attendre d’avoir Zelda. J’avais souvent entendu que des gens reçoivent parfois le jeu le jour même, ou au pire, c’est livraison en un jour, alors j’aurai le jeu le lendemain de la sortie de la console. Pas de problème, non? J’achèterai Shovel Knight en attendant.

Le vendredi de la sortie de la Switch, je recharge de façon obsessive ma page de commandes Amazon. Le jeu n’est toujours pas parti. Les clics successifs n’y font rien, le jeu ne part pas. C’est difficile de me concentrer sur Shovel Knight, parce que je vois constamment les critiques de Zelda qui parlent quasiment les larmes aux yeux de leur expérience. Ils en parlent avec la même émotion qu’un parent qui vient d’avoir son premier enfant, ou d’un gars en gilet Tapout qui vient de rencontrer Georges St-Pierre.

Rendu au soir, me rendant compte que la commande n’est toujours pas partie malgré la supposée livraison en un jour, je contacte le service à la clientèle. On me dit que malheureusement il y a un problème d’approvisionnement et que le jeu partira plus tard. Je leur demande alors d’annuler la commande, mais malheureusement la demande est en cours de traitement et ça ne sera pas possible. On m’invite à retourner le jeu dans le pire des cas, on me remboursera.

Je me dirige donc à la boutique du coin, tant pis pour le rabais, et j’achète Zelda. Le lundi, Amazon me dit que le jeu a été livré à mon domicile. Sauf que ma blonde a passé la journée à la maison, et rien. Finalement, le livreur aurait supposément laissé le colis sur le pas de la porte et se serait sauvé en courant. Des livreurs qui confondent leur métier avec celui de poseur de bombe, j’imagine.

Heureusement, Amazon me croit sur parole et me rembourse. Super, je n’ai rien à redire sur leur service à la clientèle, mais je doute de leur capacité à me livrer un jeu près de sa date de sortie.

Je décide de leur donner une nouvelle chance en précommandant Mario Kart 8 DX. Je possède le jeu sur la Wii U, alors je me dis que je peux bien attendre dans le pire des cas. Sauf que j’ai sous-estimé mon impatience une fois que je sais qu’un nouveau joujou m’attend à la poste.

Alors le jour de la sortie, je recommence mon manège d’actualisation de page obsessive. Encore une fois, même ritournelle : désolé, on a un problème d’approvisionnement, vous n’aurez pas le jeu pour demain, ça pourrait prendre une semaine. J’annule ma commande, sans problème cette fois, et je fais une nouvelle commande, comme si j’avais pris la décision aujourd’hui d’acheter le jeu.

Le lendemain, ma copie m’attend au pied de ma porte. Problème d’approvisionnement?

Amazon est une formidable machine d’organisation, mais de mon expérience, les précommandes semblent nous faire tomber dans les craques du système. Je suis un homme persévérant : j’ai tenté une nouvelle précommande, et on me garantit même cette fois-ci le jeu pour la date de sortie.

Je souhaite y croire. Mais si on me fait encore faux bond, je devrai me résigner à abandonner mon 20% de rabais et à me déplacer jusqu’à la boutique du coin, comme si je vivais dans la préhistoire (les années 90). C’est sûr que je pourrais juste être patient et attendre mes jeux quelques jours, mais soyons réalistes : Amazon a plus de chances de régler ses problèmes de précommande que moi de devenir patient.

Catégories
Opinion
La première vidéo de Pier-Luc, c'est lui, à l'âge de 3 ans, qui joue à Duck Hunt avec le gros fusil orange. Il les a pwn 360 NO SCOPE. Depuis, il passe beaucoup (trop) de temps à jouer à des jeux, que ce soit sur Android, 3DS, Wii U (oui, il est l'une des six personnes à avoir acheté une Wii U) ou PS4. Il ne joue pas beaucoup à l'ordinateur, sauf pour les fois où il télécharge des émulateurs pour jouer à de vieux classiques (des jeux qu'il possède, bien sûr). Quand il ne joue pas, il écoute la WWE, il lit ou bien il tente de faire avancer sa carrière en humour. Mais soyons honnêtes, il passe surtout son temps à jouer.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet