À vos manettes! : vous avez dit DLC ?

Nouvelle semaine ? Nouvelle sélection !

De nos jours, il faut prendre en compte le contenu additionnel, soit sous la forme d'une passe saisonnière ou d'un contenu téléchargeable (souvent payant, on notera), pour comprendre la vision globale derrière un jeu. Et pour profiter à fond de l'univers offert.

Ces fameuses mines d'or pour les développeurs ne laissent pas de marbre les membres de notre équipe. Cette semaine, quatre d'entre eux vous parlent des contenus téléchargeables qu'ils ne sont pas fiers d'avoir achetés.

Comprenez-moi bien, Bloodborne est un excellent jeu. Son univers était le premier de la série (Dark Souls et cie) dans lequel je me plongeais, et ce sans être un fan fini du style comme plusieurs de mes collègues. Je peux parfaitement comprendre l’amour que l’ˆon porte à ces jeux. Ceci dit, j’ai acheté The Old Hunters plusieurs mois après avoir terminé Bloodborne et j’étais complètement rouillé et profondément perdu dans l’univers. Je ne savais plus comment me battre et je ne me retrouvais plus sur la carte. J’étais subjugué par ma propre incompétence.

En plus, le DLC ajoute une section qu’il faut atteindre en faisant quelques tours de passe-passe, si bien que je n’ai jamais réussi à trouver le contenu pour lequel je venais de payer 20$. Oui, j’ai regardé comment m’y rendre sur Internet et oui, j’aurais pu prendre quelques soirées pour me remettre en Souls Shape, mais mon backlog débordait, ma patience ainsi que ma passion n’étaient plus au rendez-vous. J’ai donc échangé mon exemplaire de Bloodborne sans jamais jouer au DLC qui compte cependant des critiques dithyrambiques. Je n’ai pas honte de l’avoir acheté, j’ai honte de l’avoir abandonné si cavalièrement.

J’ai adoré la série Arkham des Batman; j’ai même acheté la version du collectionneur venant avec la statue la journée de sa sortie. J’ai dévoré ce jeu : en moins de 14 jours, j’avais terminé ce jeu à 100 % avant d’aller vers la « partie + ». Dans la même occasion, je me suis procuré la passe saisonnière. Quelle erreur!

Dans l’offre groupée, on peut jouer jusqu’à cinq personnages supplémentaires incluant Red Hood et Harley Quinn, mais seulement quelques-uns offrent des environnements différents. Le pire, c’est que chaque volet se termine en moins d’une heure. Non seulement les épisodes ont été diffusés sur des mois d’attentes, le reste (et la majorité) du contenu sont des cartes de défis et des costumes pour les héros et pour la Batmobile que je n'ai regardés qu’une fois pour la plupart. Certes quelques-uns sont assez chouettes, dont les deux dernières versions du chevalier noir au grand écran, mais rien ne justifie le prix exorbitant. La passe de Witcher : Wild Hunt ne coûtait que 25 $ et offrait beaucoup plus de contenu que tous ceux de Arkham Knight. J’ai adoré la dernière nuit de la chauve-souris malgré ces défauts, mais le contenu téléchargeable m’a laissé sur mon appétit.

  • Street Fighter 3:  Third Strike Online Edition - Online Edition : Xbox 360, PS3; Dreamcast, PS2, Xbox - Marc Shakour

Au bout d’un moment, il va falloir que je maximise mes achats de jeux de baston. Je ne peux pas tous les acheter, tous leur consacrer autant de temps (surtout qu’ils sont très bons) et en plus acheter tous les persos, costumes, niveaux en DLC. Third Strike, j’y ai joué des milliers d’heures sur Dreamcast, Xbox 1,... GGPO… j’ai joué à la franchement réussie Online Edition également, mais celle-ci est arrivée en plein renouveau des jeux de combats. C’était l’ère des SFIV et autres Marvel Vs Capcom 3. Du coup, j’ai quand même acheté les couleurs de costumes et les musiques pour Third Strike, mais j’en ai très peu profité. D’abord, parce que les menus pour les DLC sont très mal faits: choisir les musiques de SF3.1 et SF3.2 se fait au cas par cas, pour chacun des stages. Et ensuite, parce que les autres jeux ont capté mon attention.

J’avais très hâte à Fallout 4. Très très hâte. Je dirais même que c’est la raison principale pour laquelle j’ai acheté une PS4, à une époque où je n’avais définitivement pas les moyens de me payer une PS4. J’ai précommandé Fallout 4, j’y ai rajouté la season pass, et hop! plus de 100 dollars dépensés sans même y penser. Et puis le jeu est sorti et… j’ai été affreusement déçu. Je m’attendais à un RPG avec de nombreux choix de dialogues, avec plein de petites communautés avec leurs secrets et leur couleur propre, et j’ai eu un shooter un peu mou qui met l’accent sur le loot. Les shooters et les jeux axés sur le loot étant probablement les deux genres que j’affectionne le moins, j’ai été déçu.

Les DLC sont un peu meilleurs. Far Harbor m’a même redonné en partie le Fallout qui me manquait. Mais c’était trop peu, trop tard. J’étais brûlé par Fallout 4, et c’est à reculons que j’ai essayé les DLC. D’autant plus que je n’aime pas non plus le crafting; il n’y a rien pour moi dans ces DLC, sinon l’amère leçon d’attendre les avis avant de précommander des jeux.

Catégories
Jeux
Ce fut en écoutant Navi qu’il est tombé à jamais dans le jeu vidéo. Et en voulant se relever, il découvrit la Force. Geek et gamer (et traducteur quand il peut), il est un inconditionnel de Nintendo, des RPG et des jeux de stratégie. Entre deux Final Fantasy, il s’intéresse à la localisation des jeux et à leur impact socioculturel.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet