#JeSuisWaluigi, un regard sur l’introversion

Du premier regard, on classe automatiquement Waluigi dans la catégorie des vilains. « Il est étrange », « il n’est pas pareil comme les autres », se dit-on. Mais est-ce qu’on le connaît vraiment ? Est-ce qu’on l’a déjà vu faire du mal ?

Bon, d’accord, une seule fois : Dans Dance Dance Revolution Mario Mix sur Gamecube. Son but était de devenir le meilleur danseur du royaume des champignons. Pour arriver à ses fins, il avait maladroitement volé les notes de musique de tous les habitants, causant le chaos dans tout le village. Ça avait attiré l’attention de Mario, qui s’est empressé de venir le ridiculiser en gagnant un duel de danse contre lui. Mais dans le fond, tout ce qu’il voulait ce Waluigi, c’était réaliser son rêve…

Peut-être qu’il ne partage tout simplement pas les mêmes passions que la bande à Mario. Parce qu’il est là, à chaque Party, tournoi de karting ou compétition de sport et il a beaucoup de plaisir. Il aime revoir ses amis et faire une activité commune, ça lui fait du bien. Par contre, ça ne semble pas être sa préoccupation principale. Il fait aussi d’autres choses de sa vie, et il ne se sent pas obligé de le crier sur tous les toits. Peut-être que Waluigi est simplement plus heureux dans le confort de son foyer, dans un environnement calme où il peut relaxer.

Il s’isole, mais est-il heureux ce Waluigi ? Bien sûr que si. Peut-être qu’il ne sent pas le besoin que les projecteurs soient sur lui ou d’être la tête d’affiche pour être satisfait. Peut-être qu’il trouve le bonheur dans de petits projets personnels, dans l’accomplissement de soi. Peut-être que Waluigi est simplement un individu introverti.

Des Waluigi dans la communauté gaming, il y en a beaucoup. J’en suis un et j’en côtoie constamment. Ce ne sont pas du tout des gens asociaux, snobs, égocentriques ou individualistes : ils sont simplement des gens qui ont parfois besoin d’un moment de solitude.

Qu’est-ce que l’introversion

La définition de l’introversion dans le Larousse est simple et plutôt négative : « Tendance à se replier sur soi-même. » Les psychologues ont une définition beaucoup plus complète et intéressante : pour eux, l’introversion/extraversion est un des cinq traits centraux de la personnalité, avec l’ouverture, la conscienciosité, l’agréabilité et le névrosisme (c’est le modèle des « Big Five »). Selon eux, les introvertis sont :

  • Très conscients de soi
  • Pensifs
  • Aiment comprendre les détails
  • Intéressés par la connaissance de soi
  • Tendent à garder leurs émotions privées
  • Calmes et réservés dans de grands groupes ou autour de personnes inconnues
  • Plus sociables autour des gens qu’ils connaissent bien
  • Apprennent par l’observation

Ce qui est important de savoir, c’est que l’introversion vient avec des qualités. Ils ont une meilleure capacité à résoudre des problèmes, peuvent se concentrer sur une tâche pendant de longues heures, assimiler des masses d’information et à réfléchir avant d’agir. Ils sont plus observateurs, agissent d’une façon moins impulsive.

L‘Introversion n’est pas un défaut

Lorsqu’on est introverti, la pire erreur qu’on peut faire est d’aspirer à être extraverti. On voit ces gens, si facilement sociables, avec une aisance naturelle et on se dit qu’on aimerait être comme eux. Socialement, les choses ont commencé à aller mieux pour moi lorsque j’ai compris que d’être introverti n’est pas un défaut, mais un simple trait de personnalité. Lorsqu’on arrête d’essayer de changer pour les autres et qu’on l’accepte tel qu’on est, ça nous enlève un énorme poids des épaules. Nous n’avons pas le contrôle sur notre personnalité : le « Big Five » peut être influencé par l’environnement, les gens autour de nous, ou même être héréditaire. Les facteurs peuvent aussi être biologiques : des études démontrent que les extravertis sont plus sensibles à la dopamine, donc plus propices à la recherche de récompenses.

Les extravertis vous diront : « Tu devrais sortir plus! Ce n’est pas sain de rester chez soi autant! ». Ça, c’est faux. Pour eux, les grosses soirées entre amis ou dans les bars, c’est là où ils puisent leur énergie. Pour les gens comme moi, c’est tout le contraire, ça vient avec du stress, de la fatigue, du bruit, des dizaines de moments awkward à ne pas savoir comment agir, quoi dire. C’est dans la solitude que nous nous reposons, alors que les extravertis ont tendance à carburer à la reconnaissance des autres (qui à son extrême, n’est pas nécessairement mieux).

Quelques conseils

Ne laissez pas les gens vous diagnostiquer des problèmes psychologiques simplement parce que vous n’êtes pas la personne la plus éclatée de la place. Les gens peuvent méprendre votre besoin de solitude pour de la dépression, alors que ce n’est pas le cas. Autre mauvais diagnostic fréquent : le syndrome d’asperger. Celui-ci est beaucoup plus handicapant qu’une simple introversion, ça n’a rien à voir. N’oubliez pas que la mauvaise réputation des introvertis est simplement due au fait que les extravertis sont incapables de concevoir que les situations sociales peuvent être un obstacle pour certaines personnes, alors que pour eux, c’est si facile.

C’est là où vous ne devez pas vous laisser abattre. Même s’il était plus facile de rester dans le doux confort de votre foyer, de grâce, ne laissez pas tomber une opportunité qui se présente à vous simplement parce qu’elle vous demande de sortir de votre zone de confort. Il faut parfois se donner un coup de pied dans le derrière, sinon vous risquez de le regretter, ou de vous faire voler votre place par quelqu’un qui n’as pas nécessairement plus de talent, mais qui parle simplement plus fort que vous.

Par contre, ne vous forcez pas non plus à toujours être en situation inconfortable. Si vous avez besoin de temps pour vous, prenez-le sans vous culpabiliser.

Si la description ci-dessus vous décrit parfaitement, vous êtes plus normal que vous pensez. On dit que 30 à 50% de la population seraient introvertis à divers degrés, c’est juste que cette minorité n’est pas la plus bruyante…

En gros, s’il y a une chose que je sais, c’est que vous devez avant tout apprendre à vous connaître, vous accepter tel que vous êtes, et miser sur vos forces. Par contre, je ne suis peut-être pas la personne la mieux placée pour vous conseiller, après tout, je ne suis qu’un Waluigi comme les autres...

Catégories
Opinion
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet