Hey Pikmin! : Olimar dans le petit écran!

Que peut-on s’attendre d’un jeu dont la série a été développée sur console? À des surprises, sans aucun doute, mais encore plus lorsqu’on apprend que ce dernier jeu des Pikmin a été développé par une autre équipe que ces prédécesseurs! Surtout lorsque c’est Arzest, compagnie fondée par des anciens de SEGA, qui reprend le flambeau. Peut-on s’attendre à une expérience similaire aux Pikmin traditionnels? Probablement pas!

Toujours la même histoire!

On ne va pas se le cacher, l’histoire derrière Pikmin est toujours la même. Cette fois, c’est Olimar qui est aux commandes du Dolphin II lorsque le vaisseau est percuté par une météorite et finit par s'écraser sur une nouvelle planète. Encore. Et figurez-vous qu’il y a aussi des Pikmins! Pas de chance tout de même pour Olimar qui espérait rentrer chez lui pour souper. Bien entendu, le vaisseau n’est plus fonctionnel et notre petit astronaute devra récupérer des ressources pour pouvoir repartir sur sa planète Hocotate. Rien de nouveau jusqu’ici.

Oh, pas de stratégie?

Comme pour ses prédécesseurs, on s’attendrait à un jeu de stratégie en temps réel avec de l’exploration. Pourtant, pour ce titre sur 3DS, on y retrouve de la plateforme et de l’aventure bien plus que de la stratégie, ce qui, je vous l’accorde, est parfois bien déconcertant pour une fan de la série. De plus, on oublie l’utilisation de la croix directionnelle, Hey Pikmin!  se joue entièrement avec le stylet et au pad circulaire, utile que pour les déplacements d’Olimar sur la nouvelle planète.

L’utilisation des deux écrans est aussi mise à profit dans ce nouveau titre. Effectivement, ce qui est visible sur l’écran non tactile est la suite de ce qui est sur l’écran tactile. Ce qui oblige par moment le joueur d’envoyer des Pikmins vers les extrémités de l’écran pour que la bestiole végétale-animale rejoigne des hauteurs non vus sur l’écran du bas. Ce qui, à la base, aurait pu être sympathique, mais s’avère rapidement ennuyeux étant donné que les bords du tactile répond bien moins bien que le centre! Appuyer 3-4 fois avec le stylet pour envoyer ton Pikmin en hauteur, ça n’est pas ce qui est le plus amusant, surtout lorsqu’on ne peut pas vraiment viser comme dans Pikmin 3. Il faudra donc un temps d’adaptation, même pour un habitué de la série.

Un jeu à jouer dans le bus

On va se le dire, Hey Pikmin! , est un jeu tranquille. L’unique particularité d’Olimar étant son jetpack qui ne va guère haut, on ne peut pas s’attendre à un rythme et de l’action comme l’on pourrait en voir dans un jeu d’aventure. Notre petit astronaute ne pouvant s’en sortir seul, explore cette nouvelle planète avec l’aide des Pikmins qui, comme dans les autres jeux, transportent des objets, attaque les ennemis, détruit des murs et récolte le luminium qui permettra de réparer le vaisseau.

Par chance, comme pour les précédents titres, le concept des Pikmins de couleurs faisant référence à leurs différentes capacités est toujours là. Les rouges peuvent résister au feu, les jaunes sont légers et aiment l’électricité, les bleus adorent l’eau, les roses peuvent voler et les rocheux peuvent détruire les cristaux de glace. L’intérêt du jeu est dans cette progression - quoique très linéaire - où il faudra utiliser les différentes aptitudes des Pikmins pour sortir Olimar du pétrin et qu’il puisse retourner chez lui. On progresse tranquillement jusqu’à un boss, puis on recommence. On retrouve toutefois quelques bonus et zones secrètes à travers le jeu, parfait pour un joueur complétionniste. Ce qui n’est malheureusement pas mon cas!

Cet aspect tranquille où l’on ne se casse pas trop la tête en fait un bon jeu à jouer dans les transports en commun!

 

Nouveauté et cohérence

Visuellement cohérent malgré le passage de la 3D à la 2D, Hey Pikmin! reste dans le thème avec ses couleurs et ses graphismes. Malgré que le jeu se porte sur 3DS, il est loin d’être négligé - en prenant en compte les limitations de la console - et reste tout aussi mignon. Et que dire de l’utilisation des deux écrans! Malgré quelques désagréments pour envoyer le Pikmin en hauteur, il n’en reste pas moins que d’avoir la prolongation de l’écran du bas sur celui du haut est sympathique. Cependant, l’utilisation exclusive du stylet est pour ma part un peu trop simpliste et pas tant amusante. J’ai l’impression de ne faire que cliquer sur l’écran en essayant d’envoyer les Pikmins aux bons endroits. Si c’est assez facile après quelques minutes d’adaptation, ça n’a rien de passionnant.

Comme autre nouveauté, on trouve un jeu, dans le jeu. Pendant qu’Olimar explore la planète pour récupérer des matériaux, les Pikmins vont débusquer du lumium en parallèle de l’aventure, sans plus. Un changement qui manque un peu de profondeur et d’interaction. Sans compter que c’est très long avant que nos végétaux-animaux arrivent à nettoyer une zone, ce qui fait penser aux jeux mobiles qui fait poireauter le joueur plusieurs minutes, voire plusieurs heures pour construire un truc ou lui permettre de progresser.

Ici, on cherche clairement à ce que le joueur continue l’aventure pour avoir de plus en plus de main d’œuvre pour nettoyer tout le Parc Pikmin. Ce qui n’a guère d’intérêt, finalement.

Apportez-le en vacances!

Hey Pikmin! n’est probablement pas le jeu auquel je m’attendais, malgré quelques similitudes avec ces prédécesseurs, mais il n’est pas mauvais pour autant. Tout au plus décevant. L’idée ne va pas assez loin, le challenge n’y ai pas et les nouveautés ( Parc Pikmin, Jet-Pack… ) sont sous exploité. On pourrait croire qu’à un simple portage de Pikmin sur 3DS, mais même là, ça n’est pas vraiment le cas. Ça manque d'interaction et d’aventures. Toutefois, j’ai passé un agréable moment à jouer, au calme, les jours pluvieux de juillet. S’il manque de défis, Hey Pikmin! n’est pas flop, il est au contraire un jeu zen pouvant être facilement joué en vacances, ou encore lorsqu’il pleut. On peut dire que Nintendo a bien choisi la période pour sortir cette nouveauté sur 3DS, mais peut-être aurait-ce été mieux de travailler sur un Pikmin 4 pour la Switch d’ici début 2018?

Sources des images : Nintendo

Enregistrer

Agréable et tranquille.
6.9
Agréable et tranquille.

S’il n’est pas à la hauteur de mes attentes, Hey Pikmin! est tout de même un jeu agréable à jouer sur le pouce

Les plus
  • Univers réussi
  • Graphiquement mignon
  • L’humour de la série
  • Respect de la licence
Les moins
  • Manque de défis
  • Perte du côté stratégique
  • Pas de gros changements au niveau de l’histoire
  • Les idées ne vont pas assez loin
  • Gameplay
    6
  • Audio
    7.5
  • Histoire
    6
  • Graphique
    8
Catégories
Nintendo
Diplômée en gestion de communauté, Cindy est passionné par l'univers ludique et principalement par les jeux vidéo. Nouvellement mère, elle doit trouver un moyen de concilier ses nouvelles responsabilités avec sa passion. Être geek et parent n'est pas toujours chose évidente!
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet