Ma vie avec une Steam Box

Il y a quelques semaines, Valve a officiellement dévoilé le SteamOS, ainsi que leur projet de Steam Box et une manette qui semble susciter la controverse. Ce qui pourrait vous surprendre, c'est que le SteamOS est essentiellement déjà disponible, et je l'utilise depuis quelques mois.

Linux à la rescousse

Mettons une chose au clair : ce que j'utilise, ce n'est pas la sortie officielle du SteamOS de Valve. Ayant rapidement compris que leur stratégie serait axée sur Linux, j'en ai profité pour obtenir les éléments nécessaires pour bâtir une Steam Box. Drôlement, sans même avoir connaissance des spécifications officielles de Valve, j'ai pu réussir à bâtir une machine ayant des composantes similaires à celles annoncées, à quelques détails près.

Pour le système d'exploitation, j'ai utilisé une version très minimaliste de Ubuntu, que Valve utilise comme distribution cible pour le développement de Steam sur Linux. J'ai configuré le tout semi-manuellement, de mon réseau sans fil, à l'initiation de l'interface graphique. Notez que j'ai utilisé la méthode difficile pour installer un système d'exploitation, et que je soupçonne fortement que l'installateur du SteamOS sera bien plus simple.

Impressions jusqu'à présent

machines_livingroom
Le résultat est assez plaisant : je peux démarrer ma machine et être connecté à mon réseau avant d'afficher l'interface « Big Picture » de Steam en moins d'une minute (je n'ai pas chronométré). J'imagine que le résultat serait bien plus instantané sur un disque SSD. Le tout peut être contrôlé directement avec une manette de jeu et l'utilisation du clavier et de la souris n'est pas nécessaire (même si un FPS est meilleur avec ceux-ci). L'ensemble de l'expérience est fluide et bien adaptée pour être utilisée sur une télévision.

Le seul hic? La présence de jeux Steam sur Linux est maigre en comparaison à la version Windows. Certes, la liste augmente : des 88 jeux que j'ai présentement, 53 sont offerts sur Linux. Ceci est majoritairement dû au fait que j'ai effectué une sorte de retour à Steam dès son annonce sur Linux et que la plupart des jeux sont offerts à partir des Humble Bundle et le Steam Sale. Les usagers plutôt expérimentés ne trouveront pas un ratio aussi plaisant. Mais, cela risque de changer quand on pourra faire défiler nos jeux à partir d'une machine annexe.

Faut-il noter que l'apparition du SteamOS devrait inciter des développeurs connus à investir dans une version Linux/SteamOS de leurs franchises, comme Infinity Ward semblerait indiquer.

Pour les mordus

Si vous avez déjà pensé bâtir une machine Steam Box, que vous en avez assez d'attendre après Valve : téléchargez une distribution Linux quelconque et suivez les instructions présentées par des adeptes de Linux et Steam. Vous aurez la fierté d'avoir une console sur mesure, en plus d'être libéré des restrictions des consoles de nouvelle génération.

Bon jeu!

Catégories
DossiersLinuxPC / MACSteam OS
Critique aux goûts tranchants et développeur de jeux indépendant, Moustafa se plaint beaucoup, même trop (et sans cesse, ça nous agace), mais cherche à pousser la critique constructive dans l'industrie.
3 commentaires
  • Whass
    16 octobre 2013 at 18:58
    Laisser un commentaire
    • Simon Forget
      17 octobre 2013 at 16:51
      Laisser un commentaire

      Comme l’auteur mentionnait au début de son article, il utilise ce que SteamOs sera essentiellement : une version de Linux avec l’interface Big picture de Steam. Les moyens d’obtenir ce SteamOs est différent, mais l’expérience s’avère être exactement la même!

    • Moustafa Chamli
      20 octobre 2013 at 23:30
      Laisser un commentaire

      Bonjour Whass,

      Le bût n’était pas de faire de clickbait, mais bien d’encourager les plus aventuriers à essayer de faire leur propre “Steambox”. Selon l’information que Valve nous a offert, on peut aisément comprendre que les fonctions du SteamOS seront intégrés à Steam avant la sortie du SteamOS en tant que soi. De plus, Valve ont confirmé que l’avenir du gaming vient sur Linux, alors c’est assez simple de faire l’addition et de déterminer comment le tout sera livré.

      Est-ce que mon expérience représente parfaitement ce que Valve ont prévu? Non, et je crois fortement que l’approche que Valve prendra pour permettre aux moins avancés en matière de paramétrage Linux d’avoir le même résultat en moins de travail.

      Ceci dit, si moindrement que mon article t’as encouragé tenter l’expérience, je me ferais un plaisir à donner des instructions plus détaillées.

      Bon gaming!

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet