L’univers partagé d’Ubisoft

Ça fait assez longtemps depuis que Assassin's Creed IV: Black Flag est sorti que je peux me permettre quelques aérofreins mineurs. Le plus marquant vient dans l'exploration hors-Animus, où après avoir "hacké" un ordinateur en faisant tournoyer une boule, on apprend que Abstergo a reçu une note de son technicien informatique à propos d'un tout nouveau système de sécurité hyper intéressant qui pourrait être appliqué dans l'entreprise.

Le système? ctOS. Le même que dans le tant attendu Watch Dogs.

Alors, voilà, Ubisoft tente de se commettre à un univers partagé, comme Marvel avec The Avengers (et bientôt: The Defenders) ou DC avec...rien, vraiment (et soyons honnêtes, au rythme qu'ils y vont, ils vont devoir re-re-re-rebooter leur univers cinématographique encore une fois). Les premiers jeux à se partager étant Assassin's Creed, Watch Dogs et (supposément) Far Cry. Ce qui mène à réflexion de quels autres jeux Ubisoft pourraît intégrer dans cet univers.

Rayman

Un platformer 2D qui se passe sur les toits d'une ville Nord-Américaine quelconque. Rayman raconte l'histoire d'un sujet d'expérience dans la cyberaugmentation (par Abstergo, évidemment) où ses bras et jambes ont étés remplacés par des champs magnétiques qui retiennent ses extrémités. Il fait du parkour en hackant des téléphones, assisté par son équipe, nommée L.E.G.E.N.D.S., et ça se joue à quatre, où un des joueurs peut faire tourner la perspective mondiale dans certaines situations. Ça serait un exclusif pour la WiiU jusqu'à ce qu'en fin de compte que non.

Call of Juarez

Dans un Mexique futuriste où ctOS a été utilisé pour freiner de manière quasi-définitive les cartels. Le joueur contrôle une ancienne membre de cartel devenue agent courrier, où elle doit faire du parkour en première personne en hackant des téléphones pour livrer des paquets, jusqu'à ce que la Blume Corp (ceux derrière le ctOS) kidnappent sa soeur pour avoir de l'information sur les agents courriers, qui sont connus sous le nom de "coureurs", puisqu'ils constituent un danger au système crée par ctOS.

Speed Devils

Oui, pendant un temps, Ubisoft faisait des jeux de course (je me souviens même d'un jeu de F1). Speed Devils serait pas mal dans la même veine que Burnout Paradise, sauf que vous utilisez votre accès au ctOS pour déclencher des pièges qui pourraient ralentir ou même démolir vos adversaires. Y'aurait probablement une histoire quelconque et vous pouvez personnaliser votre véhicule question de vous donner un avantage que vos amis/ennemis n'ont peut-être pas pensé avoir. Ça, ou des repeintes téléchargeables à 5$ l'unité qui vous donnerait un hoodie géant d'assassin sur votre voiture. Pis ce serait en ligne, bien sûr.

Oui, je le sais que y'a The Crew qui s'en vient, mais c'est pas la même chose! On ne peut pas activer des pièges dans The Crew. DIfférent,  je dis!

Just Dance

Un jeu de danse où c'est juste de la musique techno dans le style de la trame sonore de TRON mélangée avec le bruit de trompette de Inception (a.k.a. du Dubstep) qui aurait des mouvements comme le "Leap of Faith", le "Phone Hack", le "Run Away" et le "Nightstick In The Guy's Face". Ça ne ferait pas partie de l'univers partagé, à moins que la sélection des pistes ne fasse référence à des mondes dystopiques et qu'il y ait un message caché qui indiquerait que, au boût du compte, Just Dance serait un nouveau moyen pour Abstergo de prendre votre information génétique par la magie de la danse!

Prince of Persia:

Un reboot moderne où "Le Prince" (c'est son nom de barman, ou DJ, mettons) doit tenter de retrouver sa famille après qu'une sorte de cataclysme les sépare à deux boûts du pays pendant qu'il est en voyage. Il retourne en ville à pied et doit survivre aux orages de sables qui font partie de l'après choc du cataclysme. De plus, pour avoir un petit clin d'oeil à Prince of Persia: the Sands of Time, il documente le tout avec sa caméra.

Non, attendez, ça c'est "I Am Alive".

Tom Clancy's Rainbow Six

Ça se passerait un certain temps après ctOS devienne implanté partout, mais quelque temps avant Prince of Persia/I Am Alive. Disons qu'une sorte de cataclysme frappe une ville au hasard, comme New York, par exemple. Sauf qu'au lieu d'être un groupe de militaires hyper entraînés, ce sont des gens qui se retrouvent à se regrouper dans les rues pour combattre d'autres survivants qui ne cherchent qu'à se nourrir de cannes de pois verts et/ou de plomb distribué par mitraillage.

Admettons que c'est multijoueur et en ligne, un peu comme Watch Dogs semble semi-être, pis admettons que ça ne s'appèlle pas Rainbow Six mais bien The Division pis admettons que toutes les idées homogénéisées commencent à vraiment montrer qu'il commence à manquer d'innovation dans l'industrie en général et qu'on serait dû pour voir du nouveau bien poli (et non semi-poli comme Remember Me ou du relativement rouillé comme Beyond: Two Souls).

P.S. Oui, je vous ai fait chercher "aérofreins" pour mon plaisir tordu.

Catégories
Opinion
Critique aux goûts tranchants et développeur de jeux indépendant, Moustafa se plaint beaucoup, même trop (et sans cesse, ça nous agace), mais cherche à pousser la critique constructive dans l'industrie.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet