Rétrospective 2013 de Simon – partie 2

Nous avons déjà commencé l'année 2014, bien que rien ne nous empêche de continuer à jeter un oeil sur les grandes lignes du gaming en 2013. En espérant, bien sûr, que 2014 saura être à la hauteur et pourra nous offrir encore mieux. Voici la suite des faits saillants 2013 dans le monde du gaming!


Une année riche en expansions

Starcraft 2 : Heart of the Swarm

hotsStarcraft 2 était déjà un excellent jeu en soi. Bien que son expansion, Heart of the Swarm, n’est de loin aussi révolutionnaire que Frozen Throne a été pour Warcraft 3, elle offre tout de même un bon souffle au jeu. Ses changements et nouveautés au noyau du jeu sont assez mineurs. L’expansion est plutôt un bon nouveau chapitre pour les fans de l’histoire ou les compétiteurs qui rêvaient d’avoir de nouvelles unités et stratégies. Pour ceux qui ne l’ont pas encore, je vous propose d’attendre un probable et éventuel boxset de la trilogie Starcraft 2. Il ne vaut pas son 40$, toutefois.

Civilization V : Brave New World

CivVBNWSi Civilization V ne m’avait pas autant séduit que son prédécesseur, les expansions ont su ramener de la vie et de la diversité au jeu. Les stratégies se multiplient… mais il manque toujours une chose essentielle au jeu : une intelligence artificielle logique! Les civilisations rivales refusent presque toujours de capituler, de faire des alliances ou des échanges économiques qui seraient clairement à leur avantage. On est loin des échanges plus équitables qu’on avait dans Civ4. Mon style diplomate est toujours frustré face à cette faille majeure!  Malgré la qualité du jeu, je crois qu'il approche à sa fin. Rien ne m'empêche d'espérer une nouvelle expansion, ou mise à jour, qui rendra l'IA plus logique en matière d'échanges.

Bioshock Infinite : Burial at Sea

burialUne excellente expansion à un jeu déjà excellent. On mélange ici deux bons mondes. L’univers et le style d’Infinite dans le monde de Rapture. L’expansion nous permet de découvrir un des plus beaux univers de monde du jeu vidéo avec une touche plus contemporaine .

Far Cry 3 : Blood Dragon

fcblooddragonFar Cry 3? Non... Oubliez ce jeu. Le temps des expansions est de nos jours différent. Blood Dragon est ce qu’on appelle un “stand-alone”. Pas vraiment un DLC, ni une expansion. Un petit jeu en lui même, il est un titre additonnel dans la lignée de Far Cry 3. Ce jeu est toutefois complètement différent. Un bon shooter comique. Simple et court, il est là pour vous faire rire et vous donner une bonne dose d’adrénaline. Si vous avez la chance de l’avoir à bon prix, il vaut bien la peine!

Borderlands 2

borderlands_2Gearbox Software avait promis une panoplie de DLC pour son second opus, déjà débordant de folie, de couleurs et de millions d’armes. Les amateurs de ce jeu ont pu revivre l’expérience avec de nouveaux terrains, boss, armes et personnages à jouer. Un jeu qui vous garantit d’en avoir pour votre argent si vous l’achetez dans son intégralité!

XCOM : Ennemy Within

Enemy_Within_PSNLe public a été généralement bien surpris lorsque XCOM : Ennemy Unknown est apparu. Les développeurs de Firaxis ont fait un tournant majeur dans la création du jeu et ont livré un jeu aux éléments stratégiques qui rappellent à certains les RPG tactics. Ennemy Within continue dans la même ligne, vous offre encore plus d'éléments qui plairont autant aux amateurs de XCOM (malgré les grandes différences aux jeux originaux) qu'aux simples amateurs de science-fiction. Une bonne dose additonnelle de tout ce qui tourne autour des extratrerrestres, des robots et de cyborgs.


Une année également très répétitive : du pareil au même

Des shooters, toujours des shooters

codgPeut-être que votre auteur est biaisé par son manque d'amour pour certaines franchises? Mais j'ai trouvé la scène des shooters peu originale et très répétitive. Des titres habituels, qui feront tremblerd'excitation et lancer des cartes de crédit pour certains amateurs dès leur annonce. Personnellement, quand j'ai entendu parler de "nouveaux" Call of Duty, Crysis et Battlefield, je ne pouvais que soupirer un "encore?". Certes, les graphiques s'améliorent, les armes et le gameplay aussi. Le multiplayer est sûrement très agréable. À moins qu'on m'offre une vraie bonne histoire et des nouveautés techniques remarquables (possiblement pour les nouvelles générations?), cet auteur continuera à être cynique et indifférent. Moins de Call of Duty, plus de Bioshock!

Des hack and slash : de la fausse originalité

dmc
Nous avons également eu la chance d'avoir un reboot de la franchise très appréciée Devil May Cry. Sans me mettre à hurler de terreur face au nouveau look de Dante, je suis resté très ennuyé devant DMC. La trame sonore est bonne, les graphiques sont intéressants... mais le jeu est tellement répétitif que je ne peux juste pas lui donner d'éloges. Pareillement pour Metal Gear Solid : Revengeance et God of War : Ascension, j'étais relativement excité et intrigué par ces titres. Hélas,tout se résumait au même pour moi : toujours le même genre d'action, une histoire moins intéressante que d'habitude.

Assassin’s Creed IV

AC4BF_MidRez_SP_01_EdwardShadowSérieusement, Ubisoft, calmez-vous! Réalisent-ils qu'ils ont lancé un Assassin's Creed chaque 11 ou 12 mois... pendant cinq ans? Au moins, ils ont désormais mis de la couleur dans leur jeu. Il est plus joli, varié... mais Assassin's Creed a besoin de repos. Ubisoft Montréal offrent une série qui pourrait être géniale, mais qui laisse à chaque fois une impression de "il faut se dépêcher et forcer notre histoire d'Abstergo le plus fort possible". Si seulement ils prenaient plus de temps pour plus soigner leurs jeux et permettre au public de digérer les titres précédents, ils y gagneraient tellement plus. C'est dommage, mon côté historien admire grandement les efforts d'Ubisoft Montréal  pour créer les environnements et contextualiser les Assassin's Creed. J'espère simplement qu'ils prendront leur temps pour faire le prochain opus. Je continue à croire au potentiel du jeu.

Du Nintendo, comme d'habitude

originalL’oeuvre de Nintendo, en général, reste toujours la même depuis les années 90. Comme d'habitude, quelques grands titres sont sortis. Des titres habituels, des jeux toujours corrects, sans être des plus innovateurs. Ils ont une ligne solide et simple et continuent dans ce domaine. Ils voguent entre des remakes et quelques nouveaux opus. Des jeux comme Super Mario 3D Land et The Legend of Zelda : A Link Between Worlds. De bons produits, mais rien d’exceptionnel. Des produits où la qualité est souvent, selon votre auteur, terriblement amplifiée par les effets nostalgiques suscités par les personnages et la trame sonore. Nintendo... essayez donc de nous surprendre pour 2014! Par surprendre, je veux dire : annoncez autre chose qu'un autre Zelda/Metroid/Mario/Remake de classqiue au prochain E3.


Des acteurs vocaux intenses

Troy Baker

troy-baker-joel-top630Ce serait difficile pour vous de pas avoir entendu, inconsciemment ou non, la voix de Troy Baker dans un jeu. Il mérite une mention dans cette rétrospective pour son travail absolument remarquable en 2013. Il a prêté sa voix à de grands personnages principaux : Joel dans The Last of Us, le Joker dans Batman : Arkham Origins, et Booker Dewitt dans Bioshock Infinite. Sa présence est omniprésente partout : Injuste, Saints Row, League of Legends, Metal Gear Solid... Bref, cet homme vous a possiblement fait frissonner, pleurer, rire ou peur plusieurs fois en 2013.

Steven Ogg

stevenoggMon coup de coeur personnel. Il a prêté sa voix au crasseux, horrible, terrible et hilarant Trevor de Grand Theft Auto V. Ce personnage est en grande partie réussi grâce à sa voix - et son look, qui vient du grand Steven Ogg. Le jeu n'aurait pas été le même sans l'authenticité de l'acteur canadien. Chapeau à Ogg!


Des jeux qui auraient pu être bons

Tomb Raider

tombraider1Tomb Raider est certainement un beau jeu. Il est également une belle façon de relancer la franchise de Tomb Raider et de redonner une chance au personnage auparavant iconique de Lara Croft. Toutefois, le jeu se résume principalement en une pâle copie d'Uncharted. L'idée de présenter Lara Croft en une femme fragile et naïve, qui souffrira et deviendra forte avec le temps, est excellente. Hélas, cette idée perd son charme lorsqu'on remarque que Lara, aussi jeune soit-elle, sait déjà comment manier n'importe quelle arme, peut sauter à 2 mètres de hauteur, absorbe des balles comme un héros de Call of Duty et peut tuer une armée entière par elle-même.  Le jeu est plaisant, mais demeure assez insipide face à ses ambitions. Si le jeu était aussi axé sur l'idée de la survie dans sa jouabilité qu'il l'était dans son histoire, ceci aurait pu être un excellent jeu.

Aussi, Tomb Raider contient mon bug préféré de l'année : la bouteille qui marche. Visible ci-dessous, en anglais.



 

XCOM : The Bureau

bureauThe Bureau est l'exemple parfait d'un jeu qui a pris trop de temps pour être fait et qui a été trop pressé pour être sorti. Les graphiques sont datés. Les dialogues et l'histoire sont bafoués. Pourtant, l'essence du jeu était bien intéressant : un XCOM où les combats ressembleraient à ceux de Mass Effect, avec beaucoup plus de stratégie.  Hélas, le jeu nous plonge trop rapidement dans le contact avec les extraterrestres. Les humains savent étrangement comment manier les armes extraterrestres trop vite. L'intelligence artificielle est injuste. Les bugs et la difficulté sont frustrants. Un jeu qui aurait pu avoir un excellent potentiel, mais son échec nous garantit à la place que ce jeu sera enterré pour de bon.


Des femmes fortes

La femme a longuement été - et est toujours, un accessoire esthétique et un élément secondaire à la narration d'un jeu. La femme sera rarement l'héroïne du jeu (à moins que le jeu vous offre le choix du sexe, comme Mass Effect) et sera TOUJOURS sexy et stéréotypée. Nous voyons toutefois un progrès avec le temps, principalement chez les studios occidentaux. L'année 2013 a pu nous présenter plusieurs héroïnes indépendantes et fortes, nous éloignant de la princesse de Mario et des filles des jeux de combats.

Ellie dans Last of Us

ellieLe développement de la psychologie d'Ellie au long de l'histoire de Last of Us est fait avec brio. Le jeu nous démontre avec réalisme la personnalité d'une jeune adolescente, nous fait vivre des moments forts avec elles pour la comprendre et se tisser d'affection avec elle. Les péripéties vous donneront à la fois le goût de la protéger, de la voir s'occuper d'elle-même et risquent même de vous faire pleurer en voyant son histoire. Ellie est le genre de personnage féminin qui nous faut plus souvent : une fille indépendante qui n'est pas à la merci ou en admiration des hommes.

Kerrigan dans Heart of the Swarm

kerriganVous ne connaissez pas Kerrigan?  Où étiez-vous depuis les presque vingt dernières années? Kerrigan a tout fait. Elle a passé de personnage secondaire qui aide le protagoniste à la victime, puis à l'héroïne, l'anti-héroïne, puis j'en passe. Chose certaine, elle n'est pas le genre de femme douce, fragile et à la merci des hommes. Elle ignore un peu ce qu'elle fait elle-même, elle est d'une puissance incroyable, elle trompe et trahi à plusieurs reprises ses alliés et le joueur. Elle est une des plus grandes icônes du monde de Starcraft. Mais vous voulez une confession? Je crois qu'elle devrait mourir. Ce serait un geste intéressant d'un point de vue narratif pour le prochain épisode de Starcraft 2. Il faut une fin après tout, et une bonne? Je serais tellement déçu de la voir, à nouveau, retrouver son humanité. Il faut quelque chose de puissant, et la mort d'une des femmes les plus fortes du monde du jeu vidéo serait bien impressonant!

Elizabeth dans Bioshock : Infinite

elizabethUne sorte de mélange entre Ellie et Kerrigan, Elizabeth est une jeune femme inconsciente de son pouvoir, perdue dans un monde fou. Sa vie sera bouleversée et désillusionée à sa rencontre du protagoniste. Bien qu'Infinite vous demande de l'escorter, elle est fort possiblement la première personne d'un jeu vidéo à protéger qui est plus puissance que le protagoniste lui-même. Sans parler, évidemment, qu'elle est le centre même de l'intrigue du jeu.

Lara Croft dans Tomb Raider

tombraider2Lara (ou Laura) Croft est tellement forte que sa puissance est la plus grande faille de son propre jeu. La jeune étudiante en archéologie, sans expérience sur le terrain, nous démontre des ridicules exploits (et miracles) tout au long du jeu. Elle résiste au feu et au froid, elle nage à travers l'eau souillée remplie de cadavres putréfiés. Elle absorbe comme une éponge des milliers des balles. Elle peut sauter plus haut et plus loin qu'un guépard et étouffe un homme avec la force d'un gorille. Elle peut escalader à une vitesse inhumaine. Elle tire avec une mitrailleuse avec plus de précision que le meilleur tireur d'élite et connaît mieux la survie que Bear Grylls. C'est dommage que le jeu voulait nous montrer une Lara Croft fragile et en détresse. On y aurait peut-être cru si seulement elle n'était pas une armée par elle-même.


Voilà ce qui conclut ma rétrospective, j'aurais bien aimé vous parlé de plein d'autres sujets : mon opinion sur Batman : Arkham Origins, les jeux d'horreur, d'autres jeux indies, la mode des jeux de zombie, le scandale du développeur de War Z... peut-être dans de prochains textes! Sentez-vous libre de me communiquer vos commentaires ci-dessous!

Je lève ma manette en l'air en nous souhaitant de bons jeux pour 2014!

Catégories
ActualitésCritiquesNintendoNintendo 3DSOpinionPC / MACPlateformesPlaystationPlaystation 3Playstation VitaSonySteam OSWii UWindowsXBOX 360
Enseignant d'histoire et de géographie passionné des jeux vidéo depuis sa petite enfance. Il a évolué dans les univers SNES, PSX, PC, Xbox, PS3, PS4. Grand admirateur de jeu de stratégies, d’aventure, de RPG, et de plate-forme. Ses goûts pour les sciences sociales et la psychologie l’amènent souvent à aborder les jeux vidéo d'un angle différent.
2 commentaires
  • Alex-Barb
    7 janvier 2014 at 21:26
    Laisser un commentaire

    Magnifique critique! Personnellement, j’ai beaucoup aimé les récents opus de Legend of Zelda même si il y avait un remake parmis eux, mais c’est vrai que Nintendo n’as fait de grande prouesse en terme de jeux sur la Wii U. Je trouve que la 3DS, au contraire, s’est fait choyé avec le premier Zelda et Pokemon sur cette console et le très bon Fire Emblem Awakening. Malheureusement, j’ai n’ai pas pus jouer aux jeux sur PS3 donc je ne pourrais donner mon avis, mais de toute façon j’ai à peu près le même avis que Simon mis à part pour AC4 que j’ai apprecié, mais c’est vrai que Assassin’s Creed devient de plus en plus répétitif et que je pourrais m’en passer cette année. Sur ce, au revoir et à la prochaine critique!

  • Simon Forget
    7 janvier 2014 at 22:51
    Laisser un commentaire

    Commentaire bien apprécié!

    C’est vrai que la 3Ds a pas mal été choyée comparativement à la Wii U. Je ne peux pas cacher que mes critiques sont un peu biaisé, n’étant en général pas trop charmé par les produits de Nintendo en général ces temps-ci. J’admet la présence de bons titres, mais je regrette simplement le manque d’originalité. Un peu comme la tarte de grand-mère; c’est bon, mais ça reste la même chose au fond avec les années.

    Assassin’s Creed IV est tout de même un bon jeu, je crois. Mais il a besoin d’un air frais et pas simplement d’une légère impression d’une amélioration à un jeu déjà répétitif. Ils s’améliorent, en tout cas!

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet