Café-croissant, l’actualité e-sports dans votre déjeuner!

Multijoueur vous propose un condensé de l’actualité des sports électroniques: les résultats tout chauds, les évolutions appétissantes, les anecdotes croustillantes,... Servez-vous, le menu est dessous!     [tabgroup][tab title="Starcraft II"] L'actualité Starcraftienne fut plus que chargée ces dernières semaines, en grande partie avec la fin de la première saison 2014 des World Championship Series, compétition centrale du jeu.

Les WCS en plat principal

Bien entendu, comme les fans du jeu de stratégie y sont désormais accoutumés, c’est le championnat central de Blizzard qui a animé les débats ces dernières semaines. Avec cependant quelques réajustemens pour cette année: un ralentissement du rythme des compétitions, les finales globales à chaque saison disparaissant au profit d’autres compétitions annexes.

Le découpage sous les 3 grandes régions persiste, chacune ayant couronné son champion pour cette première saison 2014.

 

La GSL reste sous l’égémonie protoss

[one_fourth]gsl[/one_fourth] Alors que 2013  nous avait laissé sous une suprématie protoss en Corée, Dear et sOs remportant respectivement la finale globale et la Blizzcon, c’est cette fois un autre disciple d’Aiur, Zest, qui rafle la mise. Avec en prime le titre de premier “royal roader” de l’histoire de la GSL sous Starcraft II: première participation, première victoire, le membre de la célèbre formation KT Rolster nous a offert une finale de haut vol, face au Zerg SoO de chez SK-T1, personnifiant l’éternelle rivalité entre ces deux grandes équipes. Score final, 4-2, et 150 000$ empochés par Zest.

Sur le vieux continent…

...Ce sont les “vieux” briscards qui ont encore dominé les débats, l’affiche de la finale ayant comme un air de déjà-vu: dans un remake de la finale 2013 - saison3, le bosstoss MC affrontait MMA,  qui confirme son retour au plus haut niveau après sa traversée du désert l’an dernier. Et c’est cette fois le protoss qui s’impose, par 4 à 2.

Par ailleurs, les coréens expatriés en Europe auront laissé assez peu de place aux quelques “foreigners”, avec seulement trois d’entre eux atteignant le Ro8. Vortix, Welmu et Snute n’auront pris à eux trois qu’une seule map à leurs adversaires en quart de finale.

 

Du côté des Amériques... plus ou moins.

Entre “l’invasion” du tournoi par les coréens, et son sauvetage par l’ESL suite au fiasco de la NASL, les WCS NA n’avaient plus grand-chose du rêve américain. Seuls Huck et Puck purent se hisser à la table du Ro16, et n’y grattèrent que peu de miettes, avec un sévère 0-4 pour le canadien, et 3-5 pour l’Étasunien en phase de groupe. La finale offline, tenue dans les studios de Cologne de concert avec son pendant européen, couronna le zerg HyuN sur le score de 4 à 2. Son  adversaire, Oz, n’aura pas pu trouver la voie de briques jaunes pour un triplé protoss et abreuver d’eau le moulin des grincheux de la balance actuelle du jeu.

Ces WCS sauce 2014 s’achèvent donc une fois de plus sur une razzia des représentants sud-coréens. On reste donc sur la lancée de l’année passée, 2013 n’ayant vu aucun “foreigner” croquer le moindre tournoi majeur. Pire, aucun joueur européen ou américain n’aura vraiment pu inquiéter les cadors de la scène, hormis lors de brefs coups d’éclat, comme Snute dernièrement, qui s’est défait du terran Polt dans le petit tournoi online “Warhound” encadré par Ogaming.tv, sur le score de 3-2 tout de même.

Classement général des WCS 2014

Et pour les tables nombreuses?

Côté compétition par équipes, la ProLeague aura vu la victoire de Jin Air Green Wings, qui mit un terme à l’inattendue remontée des tréfonds des playoffs de la formation MVP. Avec notamment un “all kill” du surprenant Billowy sur KT Rolster au premier tour, les compères de DongRaeGu déjouèrent tous les pronostics… ou presque. Ils ne purent résister à la furia du jeune Maru, meilleur joueur terran actuel au monde, et seul de sa faction à avoir atteint les phases finales de GSL cette année.

Un peu plus près de chez nous, c’est désormais l’Acer Teamstory Cup qui confronte les équipes, pour sa troisième édition. C’est actuellement TeamLiquid qui a pris le meilleur départ avec trois victoires, talonné par Millenium à deux points. On retiendra surtout de fortes disparités de niveaux, avec quelques “all kills” infligés. La confrontation à retenir de ces premières joutes fut lors de la rencontre entre les éternels rivaux, Evil Geniuses et TeamLiquid: JYP enchaina quatre victoires, mais non seulement HerO le priva-t-il du score parfait, il se paya le luxe d'aligner ses quatre victimes, présentées sur un plateau d'argent. Protoss, on vous dit.

Nations Wars II: O’Gaming contre-attaque

 

La première édition des Nations Wars, remportée par la Suède, avait déjà rencontré un franc succès auprès de la communauté Starcraft II. C’est tout naturellement que l’équipe menée par le duo Pomf & Thud récidive, cette fois-ci avec un projet d’une toute autre envergure:



 

16 nations invitées, un prize pool de départ de 9600$,  et surtout une finale dans une grande salle parisienne le 26 juillet: on met les petits plats dans les grands cette fois-ci!  Mais le point crucial du projet est son financement participatif: en effet, une levée de fonds importante doit être faite pour que cette compétition puisse voir le jour.

Pour apporter votre pierre à l’édifice, et obtenir tous les détails quant à ce beau projet, voici la page du financement.

[/tab] [tab title="League of Legends"] Conclusion des LCS Spring, nouveau champion, et prochain patch note, voici ce qui a animé la scène League of Legends ces derniers jours.

Les LCS printaniers sans grand renouveau

[one_fourth]leauge-of-legends-champ-series2[/one_fourth]C’est la frénésie des playoffs qui battait son plein la semaine dernière. Hein, qui a dit Go Habs Go? C’est bien entendu les LCS qui monopolisèrent l’attention des fans de League of Legends! Et c’est finalement à un remake de la dernière saison qu'on a pu assister, ou presque.

Du côté européen, ce sont les Fnatic qui remportèrent les 100 000$ à Cologne, face aux SK Gaming, sur le score de 3-1.

Concernant les LCS Nord-Amérique, les Cloud 9 écrasèrent ces playoffs, remportant chaque manche, et battant une fois de plus les Team Solo Mid, décevant en finale.

Tous les résultats et statistiques se trouvent sur le site officiel des LCS.

Riot-radio: patch 4.6

Comme prévu, l'éditeur a dévoilé les détails du prochain patch 4.6, qui sera déployé pour le tournoi All-Star 2014 de Paris début mai. Pour cette raison, pas de gros bouleversements à venir, mais quelques réajustements sur certains champions, comme Kassadin ou Rengar, la lanterne de Wriggle et le sort de soins. Ce sont essentiellement des “buffs” dans l’ensemble, ainsi que quelques commentaires quant à l’orientation prise par Riot dans les prochains mois: apporter plus de variété dans les héros “top lane” au niveau professionnel. Le patch note complet à lire sur le site officiel par ici.

[one_fourth]BR-SS

[/one_fourth]Enfin, les détails complets sur le nouveau champion à venir, Braum, nous informent qu’il s’agira selon Riot du premier véritable tank support créé. Un personnage pour prendre les coups à la place de ses partenaires, un vrai, un dur de dur. Reste à savoir s'il tiendra réellement ses promesses au coeur de la bataille.

 

School of Legends: quand la Chine “try-hard”

Les bancs de l’école ne vous ont jamais vraiment captivé? Vous y passez votre temps à remplir des grilles de tic-tac-toe dans vos marges, tout en dessinant des Teemos sur votre table? Alors vous allez peut-être regretter de ne pas être né en Chine. En effet, le quartier des universités à Shanghai vient de voir s’ouvrir un campus d’un nouveau genre: une école de League of Legends.

Des salles de classes équipées de machines Alienware et périphériques Razer attendent les futurs étudiants, qui pourront résider dans les dortoirs dont sont équipés l’école.

image credit: Sohu.

La nouvelle peut paraître surprenante, et la démarche extrême, mais si l’on regarde l’investissement de la Chine dans le domaine sportif, on comprend qu’il s’agit de représentativité de la Nation sur le plan international. Quant à l’avenir des futurs diplômés? Une ligne toute tracée, mais quel sera le nexus au bout de la route… La question reste entière.

[/tab]

[tab title="Dota 2"] Plusieurs tournois majeurs se terminaient ces derniers jours. Focus sur l'essentiel de la scène pro Dota2.

StarLadder season 9: Team DK, sans pincette

starladder

Source: www.teamliquid.net

Du côté du MOBA de Valve, on peut se dire que les jours sont toujours radiants pour les formations chinoises. En effet, on a pu encore assister à quelques victoires écrasantes, et plus particulièrement à l’énième titre de Team DK en StarLadder, dimanche dernier. Pour les friands de statistiques, on retiendra une fiche parfaite de 10-0, aucun de leurs pauvres adversaires n’ayant réussi à faire tomber la muraille dressée contre eux. Team DK maitrisa parfaitement son sujet, avec de surcroît une grande variété dans leurs héros joués durant tout le tournoi, comme par exemple Burning qui enchaîna neuf champions différents en autant de maps.

Fragbite Master, on fait sauter les records

125 minutes, c’est non pas le temps qu’il vous faut pour engloutir votre brunch, mais celui nécessaire pour départager Team Dog et 4FC dans leur match de consolation. Plus de 130 kills, et un Ember Spirit à 25 frags qui aura finalement permis aux 4FC d’achever cette rencontre, qui devient la plus longue partie de Dota2 au niveau professionnel. dotarecord

Dota2 Champions League: Na’Vi sur un nuage

Pour terminer le tour des principaux tournois sur Dota2, la compétition orchestrée conjointement par Virtus.Pro et Natus Vincere a couronné ces derniers, lors de la finale les opposant aux américains de chez Cloud9. Après un début assez équilibré, et malgré un Dendi virevoltant sur Invoker en première manche, les Cloud 9 n’auront pas tenu la distance et laissèrent la victoire aux ukrainiens sur le score de 3-1.

Un peu de KDL pour le dessert?



C’est de notoriété e-publique: les nations asiatiques, et particulièrement la Chine et la Corée du Sud, sont passées maître dans l’Art d’infliger des cyber-corrections au reste du monde dès qu’il s’agit d’un clavier à maltraiter. Cela fait plus d’un an que l’on n'a pas vu un “foreigner” s’imposer dans un tournoi majeur de Starcraft II, et les équipes chinoises de Dota2, à l’instar de Team DK, commencent à faire régner leur loi.

Cependant, le niveau en Corée du Sud peine à décoller, et c’est une équipe américaine qui monopolise la plus haute marche depuis quelques mois maintenant là-bas. En effet, Team Zephyr vient de s’imposer dans une troisième compétition majeure au pays du matin frais.

Sur le score final de 3-0, ils balayèrent les MVP sans grand suspens, confirmant leur supériorité durant la phase de poules d’où ils sortirent sur le score total de 12-1 au nombre de maps…

Alors oui, certes, leur niveau global reste modeste comparé aux grosses cylindrées mondiales comme Na'Vi ou Team DK: leur principal objectif serait de décrocher une qualification pour le prochain The International à venir cet été, et beaucoup pensent qu’ils sont encore loin du niveau requis. Cependant, il reste amusant de voir pour une fois la situation opposée à la scène Starcraft II, et on peut difficilement reprocher aux partenaires du célèbre Purge de vouloir prendre leur part du gâteau. De plus, cela ne peut que faire progresser la scène coréenne sous Dota2.

[/tab] [tab title="HearthStone"] Du tournoi entre amis jusqu'aux championnats mondiaux, il y en a pour tous les goûts dans l'auberge d'Hearthstone!

La pierre qui roule

La  cote de popularité du nouveau jeu de carte de Blizzard n’en finit plus de grimper. Même en l’absence de statistiques concrètes de la part de l’éditeur pour l'instant, on peut ressentir l’engouement que suscite le jeu depuis l’ouverture de son accès en bêta publique: outre les nombreux sites communautaires se penchant sur le sujet, comme le célèbre TeamLiquid et sa section LiquidHearth, les tournois se multiplient autour du globe. Ainsi, la prochaine Dreamhack cette fin de semaine offrira pour 10000$ de lots aux meilleurs joueurs.

De son coté, Blizzard n’est pas en reste: après le portage sur iOS, puis l’annonce de Naxxramas, l’éditeur joue la carte de la convivialité avec les Hearthstone café. Sorte d’annuaire des tournois Hearthstone, on pourra en prime obtenir un dos de carte gratuitement, à condition d’affronter quelques adversaires en réseau local. L’initiative n’est pas sans rappeler les fameux Barcrafts, regroupements lors des grandes compétitions Starcraft II généralement dans des bars à travers le monde.

Hearthstone goes to Anaheim

Vous êtes un champion du jeu et vos amis ne sont que de piètres sac de sable? Préparez-vous! Sur sa lancée, Blizzard annonce également la tenue des championnats du monde de Hearthstone, qui auront lieu lors de la prochaine Blizzcon les 7 et 8 novembre prochain. Ainsi, de multiples tournois qualificatifs permettront aux plus fins stratèges de décrocher leur billet pour la grande Messe annuelle Blizzardienne, réunissant les 16 meilleurs joueurs.Tous les.Tous les détails concernant les phases qualificatives, ouvertes à tous, sont par ici. [/tab][/tabgroup]

Catégories
ActualitésDota 2EsportsHearthstoneLeague of LegendsPC / MACStarcraft II
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Un commentaire
  • Café-croissant: tout l'e-sport sans sucre ajouté – Multijoueur
    15 mai 2014 at 13:31
    Laisser un commentaire

    […] comme nous l’évoquions lors du précédent café-croissant, la seconde édition des Nations Wars organisés par Ogaming.tv a démarré, avec ses deux premiers […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet