La légende de E.T. sur Atari 2600

Selon la légende, le jeu E.T. sur Atari 2600 était tellement mauvais qu'on a enfoui une grande partie des cartouches dans le désert. C'est difficile à croire? Pourtant, c'est la vérité; une centaine de cartouches du jeu ont été découvertes enfouies dans un désert des États-Unis. Voyons comment et pourquoi ce vieux mythe est aujourd'hui confirmé.

ETAtari2600

Microsoft a même décidé de financer le tournage d'un documentaire sur cette histoire et, par le fait même, d'entreprendre l'excavation du désert pour trouver ces cartouches enfouies. C'est ce samedi le 26 avril que la légende est devenue une histoire véritable alors que des cartouches du jeu ont été découvertes après une trentaine d'années sous terre dans le désert de Chihuahuan au Nouveau-Mexique (États-Unis). James Rolfe, mieux connu sous son pseudonyme, Angry Video Game Nerd, entend aussi toucher à cette histoire par le biais de son prochain film présentement en production. E.T. sur Atari 2600 était le jeu qui lui a été le plus souvent recommandé pour une de ses fameuses vidéos ludiques.

E.T. sur Atari 2600 est reconnu comme étant un des pires jeux vidéo de l'histoire. Le joueur contrôlait le célèbre extra-terrestre dans sa quête pour retrouver diverses pièces d'un téléphone interplanétaire et ainsi rejoindre sa maison. Comparé à d'autres succès de Atari tels que Frogger ou Donkey Kong, E.T. était un jeu fastidieux et lent. Le joueur tombait souvent dans des fosses d'où il est difficile de ressortir avec une faible chance de trouver une pièce du casse-tête au fond de l'une d'elles. Il faut aussi prendre en considération que ce jeu était un des premiers à être développé en s'inspirant d'un film à succès. On sait comment il peut être dur de créer un bon jeu à partir d'un film.



 

Atari a donné à peine cinq semaines et demie au développeur, Howard Scott Warshaw, pour la conception du titre. Publié en 1982, le jeu aurait coûté à Atari près de 125 millions de dollars à produire (dont 20 à 25 millions pour les droits seulement) et sa mauvaise réception aurait contribué au crash global de l'industrie du jeu vidéo de 1983. Malgré les 1,5 million de cartouches du jeu vendues à l'époque, environ trois autres millions d'exemplaires étaient déjà imprimés et ne trouvaient pas d'infortunés acheteurs. C'est ainsi qu'il est rapporté que plus ou moins 750 000 copies auraient été enfouies dans le désert.  C'est un nombre impressionnant et l'opération de Microsoft n'a dévoilé qu'une centaine de cartouches enterrées jusqu'à présent.

En sommes, c'est drôle de voir une telle légende être confirmée pour une fois et, peut-être, cela rappellera les circonstances du crash de l'industrie en 1983 ou les conséquences de la conception de jeux vidéo sous la pression d'étroites fenêtres de développement.

 

Catégories
ActualitésVidéos
Étudiant en conception de jeux vidéo de l’UQAC et amoureux de l’industrie des jeux vidéo, Simon aime partager sa passion à tous ceux qui veulent bien en savoir davantage. Jeux vidéo, jeux de société, cinéma... bref, tous les médiums du divertissement sont au cœur de ses préoccupations.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet