Super Smash Bros. pour 3DS – Baston de poche

Avec plus de trois itérations de jeux sous sa ceinture et un succès commercial à chaque coup, Nintendo revient à l’assaut avec Super Smash Bros. sur la nouvelle génération de consoles. Mais cette fois-ci, Nintendo double son offre : en plus d'une version Wii U, une autre en format poche est disponible sur 3DS. La version portable joue-t-elle dans les poids plumes ou dans la même catégorie que ses grands frères?

En toute honnêteté, j’avais de sérieux doutes sur la version 3DS du jeu. Particulièrement sur le fait que ce n’est pas le même type de contrôleur que sur Gamecube ou Wii, ou encore le fait qu’un écran plus petit puisse mener à plus de confusion sur un jeu qui peut être extrêmement chaotique par moment.

Nintendo a su prendre en compte ces possibles problèmes. Graphiquement, le jeu est d’une fluidité surprenante pour la petite console. Aucune mêlée dans tous les environnements possibles n’a occasionné de ralentissements de jeu, même à quatre joueurs. Les éléments, objets grands comme petits, sont parfaitement visibles à l’écran sans trop avoir à plisser les yeux à cause de la petitesse de l’écran.

f5b1499308847c7fefd0fa8c550a24a5

Les personnages sont maintenant définis par une délimitation noire pour mieux les distinguer sur l’arène. Si l’on n’aime pas le style donné par ces contours, on peut les réduire, voire les enlever. Cette démarcation des personnages est utilisée de manière particulièrement savante lors des combats en équipe. Chaque camp se voit ainsi attribuer un contour en rouge ou bleu, permettant de bien différencier les équipes pendant les combats.

Autre élément important : la caméra n’est plus nécessairement concentrée sur le combat en général, mais peut rester la plupart du temps sur son combattant durant les parties. Le fait d’avoir son propre écran de combat apporte bien des avantages. Ceci étant dit, la caméra peut s’éloigner durant plusieurs situations pour mettre en évidence un point d’intérêt sans nécessairement pénaliser le peu d’espace donné au joueur.

Clairement pas un “brawl” mais pas une mêlée non plus

La vitesse d’exécution et la précision vont de paire dans Super Smash Bros. Sa version 3DS présente un mélange bien balancé de ces deux qualités. Sans laisser tous les éléments de  Super Smash Bros. Brawl de côté, on peut retrouver un style de jeu plus adapté à un jeu de combat rapide et compétitif. La vitesse est particulièrement remarquable sur l’exécution des multiples attaques. Il est maintenant plus facile d’enchaîner des combos. Les esquives et le flot du combat sont beaucoup moins “flottants” sans pour autant retourner à ce qu’était Melee avec certains personnages tombant comme des roches.

smash-bros-daily-7-4-13

Une grande sélection d’arènes est mise à la disposition des joueurs. Ceci dit, beaucoup de vieilles arènes sont de retour dans la sélection. Plutôt qu’une séparation entre les multiples générations, un seul menu représente le tout. Les nouveaux décors et arènes sont uniques et apportent une touche innovante aux différents combats. Un bel exemple est l’Arena Ferox qui change de plateforme sans pour autant désavantager aucun des personnages.

Une des modifications intéressantes et très bienvenue est la possibilité de transformer les multiples arènes en une surface plane comme la fameuse “Final Destination”. Plutôt que de rester avec un thème musical et un décor, on peut maintenant défier son pire rival dans le décor de son choix.

Une baston plus que variée

Comme dans les jeux précédents, plusieurs modes de jeu sont disponibles en plus du combat classique. Outre le mode solo, les 100-man Smash ou différents concours, le nouveau mode “Smash Run” est possiblement l’addition la plus étrange, mais la plus amusante de la série. Quatre joueurs entrent dans un labyrinthe à plusieurs niveaux remplis de monstres des différentes franchises du jeu. Le but est d’augmenter ses attributs tels que l’endurance, l’attaque ou la vitesse, et au bout de 5 minutes, se retrouver dans un combat aléatoire.

Chaque “Smash Run” est unique, car il est possible de se retrouver dans un combat singulier ou dans une course contre les autres joueurs. En fin de manche, les statistiques compilées disparaissent, mais les objets acquis peuvent affecter directement le personnage pour la prochaine manche. En outre, les effets de ces objets peuvent varier suivant les personnages. Enfin, durant une exploration du labyrinthe, on peut amasser des objets pour équiper nos combattants ou encore habiller nos personnages Mii.

smash_bros_3ds-14__large

Un Smash taillé sur mesure

La personnalisation est un autre élément important de cette version de Super Smash et donne une profondeur très intéressante à ce jeu déjà solide. Dans le mode “Custom”, on peut ainsi changer les attributs d’un personnage pour ce qu’on veut. On peut créer un Bowser plus rapide que Pikachu ou transformer un Jigglypuff en une forteresse de défense. Il est également possible de modifier les attaques spéciales des personnages pour différentes variétés de combos.

Cette personnalisation est particulièrement intéressante pour les combattants Mii. Après avoir fait le choix d’un des trois achétypes disponibles, on peut faire la sélection des attaques spéciales : trois attaques sont disponibles pour les quatre espaces dédiés aux coups spéciaux, pour une totalité de douze mouvements. Cette variété permet d’obtenir un  combattant Mii unique pour chaque joueur. Si ce n’est pas assez, vous pouvez aussi changer l’apparence de votre combattant avec des chapeaux et déguisements propres à chaque achétype.

Un mode en ligne efficace, mais déficient

MegaManSSB4Ce qui est sûr, c’est que le mode en ligne était le talon d’Achille de Super Smash Bros. Brawl. Le décalage (lag) subi durant les matchs rendait presque impossible le jeu en ligne. Cette faiblesse a été améliorée de manière plus que significative. Durant plusieurs matchs, aucun lag n’a été recensé. Mais cette expérience a tout de même été ponctuée de quelques matchs horriblement lents jusqu’à quelques parties gelées. Mais, somme toute, les combats sont presque aussi fluides que les nombreuses parties locales que j’ai eu le plaisir de faire contre un personnage contrôlé par le jeu.

On peut participer pour le plaisir ou pour la gloire, faire des mêlées seul ou en équipe. Si on le fait “Pour le plaisir”, les objets sont activés et tous les niveaux sont offerts hormis les versions “Final Destination”. Le mode “Pour la gloire” est tout le contraire. Pas d’items et uniquement Final Destination au menu. Le jeu offre aussi la possibilité de regarder des parties en cours et de miser de l’argent en jeu sur le vainqueur. Le mode spectateur est particulièrement intéressant pour ceux qui aiment étudier la compétition. Ceci étant dit, on ne peut choisir le match, on est donc ballotté d’un match à un autre automatiquement.

C’est malheureusement le point bien regrettable du mode en ligne. La communication entre les joueurs est limitée à quelques petites bribes lors du combat, mais si l’on apprécie notre nouveau rival, il n’y a pas de manière formelle de le garder dans une liste d’amis en jeu.

154341_screenshot_09_l

De plus, la compétition en ligne n’existe tout simplement pas. Notre nombre de victoires n’aura aucun impact sur le prochain adversaire. Il n’y a pas de tableau des meneurs au niveau de la baston à proprement parler. Le seul point comparable qu’on peut retrouver est le GSP (Global Smash Power) obtenu après avoir terminé le mode Classique. Smash Run qui est pourtant plus qu’intéressant pour le mode en ligne semble avoir été ignoré car il n’est jouable qu’en local. L’absence d’un réel mode en ligne ou d’une quelconque possibilité de faire une réelle compétition en ligne est une déception, mais ce qui vient réellement pincer est Smash Run qui n’est pas connecté.

Comme un gant

Super Smash Bros. pour 3DS est possiblement la meilleure chose qui soit arrivée à la franchise. C’est Super Smash Bros., portable et jouable en tout temps. La formule fonctionne extrêmement bien par ses modes de jeux intéressants et sa soudaine profondeur. On y retourne et on en redemande. Aussi étrange que peut sembler le jeu sur une console portable, il n’a pas été réduit pour la console, il a été taillé sur mesure pour en utiliser le plein potentiel. Mais ne cherchez pas une réelle interaction en ligne avec ce jeu, au risque d’être déçu.

Catégories
CritiquesNintendoNintendo 3DS
Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l'industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N'ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!
2 commentaires
  • Une date de lancement pour Super Smash Bros. pour WiiU et Amiibo
    7 octobre 2014 at 16:53
    Laisser un commentaire

    […] pouvez consulter notre critique de la version 3DS de Super Smash Bros. , sorti le 3 octobre […]

  • Guide cadeaux 2014 : des jeux pour la 3DS! – Multijoueur
    12 décembre 2014 at 10:00
    Laisser un commentaire

    […] vous. Il est fluide, compétitif et très amusant, ce qui lui a valu une note de 9.5 sur 10 dans notre critique. Si vous êtes un joueur expérimenté, vous pourrez vous battre contre des joueurs de votre […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet