Monument Valley – Une beauté impossible

Monument valley banière
Monument valley banière

Je n’essayerai pas de vous convaincre que Monument Valley est original. Ses influences sont visibles instantanément : Echochrome, Fez, Sword & Sworcery ou The Bridge en font partie. Mais est-ce que vous diriez non à un jeu qui combine tout cela d’une façon merveilleuse? Je ne crois pas !

Le seul but du jeu dans Monument Valley est de diriger votre petit personnage blanc vers la fin du niveau, en appuyant sur l’endroit où vous souhaitez qu’il se rende. Ce n’est pas aussi facile qu’il paraît : il ne faut qu’un simple coup d’œil à une capture d’écran de Monument Valley pour comprendre que ces niveaux n’ont pas de sens. Ils défient la logique avec des illusions de perspective uniquement possibles avec une vue isométrique, comme le faisait Echochrome.



Monument valley screenshot 1Lorsqu’un élément du décor a de petites poignées rondes, c’est qu’il est possible de le déplacer, ou de lui faire faire une rotation. Il y a aussi des tourniquets qui bougeront mécaniquement une partie spécifique du niveau (lever une colonne, tourner un pont, etc.). Ce sont les seules interactions dont vous aurez besoin pour passer à travers les dix niveaux d’une dizaine de minutes chacun. Rassurez-vous, chaque niveau contient plusieurs sections, mais ils totalisent de une heure à une heure trente tout au plus.

Mais est-ce que l’expérience en vaut la peine ? Totalement. Il vous surprendra quelquefois par ses illusions et l’utilisation particulière de ses mécaniques de jeu. Pour ceux qui se demandent encore si les jeux vidéo sont de l’art, jouez à Monument Valley. Ce qu’il nous offre, c’est plus que simplement vouloir se rendre à la sortie. On savoure l’univers impossible du jeu avec autant de plaisir que celui que nous avons en découvrant avec curiosité ce qui se passe à chaque interaction avec le décor. Le jeu se présente un peu comme un casse-tête chinois, comme si l’on tenait le niveau entre nos mains et qu’on tentait de le résoudre. On me dira que le jeu serait aussi jouable avec une souris sur PC, ce qui est vrai, mais c’est beaucoup plus amusant d’utiliser un écran tactile. Il y a quelque chose de satisfaisant à toucher directement le décor pour interagir avec lui.

On suit son fil narratif comme un film, on étudie ses tableaux comme une peinture, on absorbe sa musique ambiante sans même s’en apercevoir : une expérience artistique, sous toutes les formes possibles. On sait qu’un jeu est magnifique lorsqu’un développeur a pris la peine d’inclure l’option de prendre en photo les niveaux une fois complétés… Ils font d’ailleurs de superbes fonds d’écran.

Monument Valley screenshot 2Le iPad est la plateforme de choix pour Monument Valley. Un iPad Mini ou un iPhone 6 plus feront aussi l’affaire, mais les iPhone 4 à 6 ont un écran trop petit selon moi pour véritablement profiter de l’expérience.

Je n’ai pas trouvé les casse-têtes de Monument Valley difficiles, mais c’est peut-être juste parce que j’ai joué à bon nombre de jeux indépendants utilisant des logiques tordues et qui forcent à penser « out of the box », au point que ça devient naturel… Néanmoins, cela signifie que n’importe qui pourra apprécier pleinement le jeu du début à la fin, peu importe son expérience en matière de jeux vidéo.

À l’époque du freenium, des micro-transactions et des jeux à 1$, Ustwo ont osé vendre leur jeu à 4 $. Était-ce un choix risqué ? Il s’avère que non, puisque Monument Valley a réussi à éponger tous les coûts de développement en une seule semaine. Il y a une leçon à tirer : si votre jeu est assez bon pour attirer les joueurs, le bas prix de 1 $ n’est pas inévitable, d’autant plus que si votre jeu est assez complexe pour empêcher une vague de clones d’apparaître sur le App Store, vous ne vous ferez pas voler votre profit.

Catégories
AndroidCritiquesiOSMobile
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet