Highlands : un kickstarter québécois qui décolle

Du haut du 17ème étage de leur tour montréalaise, l’équipe indie de Burrito Studio touche déjà le ciel du bout des doigts. Leur Kickstarter quant à lui monte doucement dans sa montgolfière avec le ravitaillement qui permettra au royaume d’Highlands et à ses habitants de s’épanouir encore quelques mois.Voyons un peu ce que nous réserve le paysage.

Un projet qui a les pieds sur terre, enfin… presque !

Highlands est un jeu de stratégie tour par tour, qui comme ses comparses, vous met au défi d’acquérir un territoire et de déployer une économie viable en son sein avec vos petites mitaines. Cependant,  l’équipe de Burrito s’est dit que ce serait deux fois plus drôle si cela se passait à 10 000 mètres au-dessus de la terre ferme, en plein dans les nuages! Eh oui, c'est entre ciel et terre que votre royale personne et sa famille débutent leur périple avant de réaliser qu'une horde d'ennemis a pris d'assaut votre île flottante,  les gredins! Comme vous êtes tenace et que vous n’aimez pas être privé de dessert, vous leur tenez front en prenant possession des îles voisines, vous lançant contre eux dans une course au territoire sans merci.

ile flottante

Highlands apporte avant tout un vent de fraîcheur à côté des designs 8 bits et autres dungeon crawlers qui surpeuplent les contrées indépendantes. Avec ses dessins semi-réalistes qui nous rappelleraient presque nos bons vieux Disney ou encore le château ambulant de Miyazaki, on penserait que le jeu est destiné aux plus jeunes. Cependant, la volonté de Burrito est plutôt de jouer sur un terrain mature et d'utiliser ce contraste pour donner du caractère à Highlands, un peu à l'instar de Bastion.

 

Highlands : un Risk à ciel ouvert

En terme de conditions de victoire, Highlands se rapproche du jeu de table Risk : vous dominez l'espace, vous gagnez. Mais qu’on se le dise, Highlands est avant tout un jeu de stratégie narratif. Autrement dit, Burrito cherche à vous entraîner dans une histoire de conquête avec des choix mécaniques qui vous laisseront parfois un goût amer au niveau narratif. Vous serez ainsi incité à mieux réfléchir vos coups. Bien heureusement, qui dit narratif ne veut pas forcément dire linéaire. En effet, si en début de partie tous les joueurs se retrouveront confrontés à la même carte de territoires et à la même histoire pour des questions de tension dramatique, les événements générés procéduralement leur réserveront pas mal de rebondissements.

highlandsL'originalité de leur système est que le terrain préexiste au joueur : “Souvent dans les jeux de stratégie le principe de base est de construire et développer sa base. Dans une vraie bataille, un stratège ne va pas avoir accès à une quantité illimitée de ressources et se dire : tiens je vais construire un château là pour cette bataille là” nous confient les designers. Dans Highlands, vous devez dealer avec les contraintes imposées par la carte, votre habileté consiste donc à positionner intelligemment vos pions sur la carte et à vous adapter aux multiples menaces qui surgissent dans un environnement sur lequel vous avez peu d'influence.

En ce qui concerne le gameplay concret, il se déroule sur 3 plans :

1er plan : la gestion de la carte en vue isométrique

highlands map isoDurant ces phases, vous avez accès aux territoires que vous possédez et à ceux qui sont à reprendre aux mains de l'ennemi. Tour à tour, vous allez devoir mobiliser vos comparses sur les différents lopins de terre en votre possession. Il vous faudra ainsi les protéger, les développer économiquement, les explorer, en extraire des ressources ou encore, prendre d'assaut ceux qui sont occupés par l'ennemi. Une fois tous vos mouvements effectués, vous n'avez plus qu'à cliquer sur le bouton "fin du tour" et observer l’adversaire répliquer.

2ème plan : les combats

highlands combats

"Travail terminééé"

Les combats sont le fruit de vos décisions prises sur la carte : lorsque vous placez vos forces alliées sur une zone adverse, cela déclenche le conflit automatiquement à la fin du tour. Durant cette phase qui rappellerait presque visuellement Hearthstone  (oui, nous soumettrons l'idée au studio de rajouter des petites citations épiques...), vous sélectionnez tour à tour le membre qui infligera les coups et recevra les dégâts jusqu'à épuisement de l'ennemi. Jusqu'à présent, dans ce que nous donne à voir le tutoriel de la version Beta (c'est dire à quel point le meilleur est à venir! ), les combats sont des phases de mini-jeu qui vous permettent de confronter vos forces de façon succincte et rapide pour ne pas perdre de vue la dimension stratégique globale du jeu.  En somme, au niveau de la carte, vous évaluez l'énergie de vos troupes et organisez les attaques  et une fois en combat, vous concrétisez cet assaut. Contrairement aux jeux comme Civilization, vous avez ainsi plus de contrôle sur l'issue du conflit et la répartition des dégâts engendrés.

3ème plan : les phases dialoguées

highlands dialoguesQue ce soit pour distiller l'histoire ou titiller les choix tactiques du joueur, les phases dialoguées apporteront un peu de variété à votre aventure.  Ces séquences vous incitent à formuler concrètement un choix, et sont à l'image de la philosophie globale du jeu : il n'y a pas de bonne ou de mauvaise décision, tout n'est qu'une question de priorité. Le tutoriel met par exemple en scène une paysanne qui nous signale qu’un champ a été miné par l’ennemi. Vous avez deux possibilité : tenter de sauver votre fief en sacrifiant vos précieux héros ou alors simplement passer votre chemin. Allez savoir, une fois que vos héros seront en meilleure condition, peut-être serez-vous à même de le récupérer ou de compenser votre perte autrement.

Ce n'est pas parce qu'Highlands est un jeu de stratégie que vos personnages ne sont que des pions! S'il y a bien une chose que Burrito Studio ne voulait pas, c'est que le joueur se trouve au contrôle d'une horde de cinquante anonymes. À la place, c'est une équipe d'environ une vingtaine de personnages que vous recruterez au fil de vos aventures, à l'image de Final Fantasy Tactics. Ceux-ci disposeront de divers historiques narratifs et compétences à travers quatre classes : les combattants destinés à optimiser les phases de combat, les mécaniciens qui fortifieront les territoires conquis, les leaders qui organiseront la ville et les érudits qui réinventeront la roue pour corroborer votre progrès.

Kickstarter : atteindre le sommet avec la communauté

On ne se le cache pas, le chemin du financement des jeux indépendants est plus que brumeux. Pour Burrito, Kickstarter est une réelle opportunité de sortir le jeu des profondeurs abyssales de l’anonymat et d’obtenir des échanges très concrets avec les joueurs. «Quand le Fonds des médias du Canada finance votre jeu, c’est un poids considérable en moins sur vos épaules, mais quand la communauté investit elle-même dans votre jeu, c’est beaucoup plus significatif. Ce n’est pas simplement de l’argent qu’elle vous donne, mais de l’engagement » nous confient les membres de Burrito.

« Quand la communauté investit elle-même dans votre jeu, ce n’est pas simplement de l’argent qu’elle vous donne, mais de l’engagement »

Le plus important lorsque l’on développe un jeu, c’est sans doute d’embarquer la communauté avec vous dans les étapes de votre voyage. Si vous voulez qu’elle s’attache à votre bébé, il faut qu’elle le voit grandir et qu’elle soit invitée à suivre les étapes clés de sa croissance comme l’a bien compris le studio Spearhead avec son développement participatif par exemple. C’est pourquoi Burrito studio vous invite à suivre régulièrement les nouvelles d’Highlands sur leur blog de production de façon très simple et accueillante.

burrito

Oui, parfaitement "simples et accueillants"

Bien entendu, comme dans tout Kickstarter qui se respecte, votre aide est récompensée par divers avantages. Vous pouvez par exemple recevoir un burrito digital surprise qui va vous remplir de joie (rien que ça!). Les récompenses vont des remerciements et messages d’amour avec des burrito partout surement aussi loufoques que toute l’équipe réunie, à la possibilité d’apporter votre propre coup de pouce dans le design des quêtes et événements narratifs, en passant par votre incarnation dans le jeu sous forme de protagoniste.

En bref

Avec un design graphique onirique et un gameplay original qui ne demande qu'à être plus aboutit, Burrito Studio travaille fort pour créer une expérience stratégique et narrative d'environ 16 à 20h. Loin d'être un simple clone, Highlands promet sans doute une expérience de jeu fraîche qui devrait ravir aussi bien les néophytes rebutés par les flots de statistiques que les joueurs invétérés qui pourront se délecter sur le mode hardcore. Que vous soyez l'un ou l'autre, le jeu prendra le temps de se laisser maîtriser, cependant, il sera de plus en plus intraitable sur les négligences du fin stratège en devenir que vous êtes.

N'hésitez pas à encourager Burrito Studio à accomplir leur projet via leur Kickstarter.

Pour leur offrir des burritos, des toutous en forme de nuage ou leur soumettre vos suggestions, n'hésitez pas à aller visiter leur site web.

burrito la tete dans les nuages

Au moins on pourra dire que l'équipe de Burrito Studio est sur son petit nuage !

Crédit photos: Jocelyn Thibault

Catégories
ActualitésFaits au Québec
Rédactrice, narrative designer, scénariste de jeu vidéo et multi-task à temps partiel, elle porte une attention toute particulière à la dimension narrative des jeux ainsi qu'à la scène du développement indépendant.
3 commentaires
  • Steve
    15 octobre 2014 at 13:39
    Laisser un commentaire

    Merci de nous faire découvrir ces jeunes startup. Je vais définitivement épauler celui-ci ne serait-ce que pour la qualité graphique (et leurs photos d’équipe).

  • Odile Prouveur
    15 octobre 2014 at 14:21
    Laisser un commentaire

    Raaa, je savais que personne ne résisterait au charme de leur photo d’équipe =D

  • Montréal joue : les indies à l'honneur – partie 1 – Multijoueur
    11 mars 2015 at 11:14
    Laisser un commentaire

    […] nous avions parlé de ce jeu de stratégie tour par tour aux traits cartoonesques et poétiques dans un article il y a quelques mois. Highlands vous met au défi d’acquérir un territoire et de déployer une économie viable en […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet