League of Legends : Samsung White sur le toit du monde

Le combat tant attendu entre Star Horn Royal Club et Samsung White a finalement eu lieu, avec tous les confettis de circonstance. Récit d'un tournoi légendaire.

C'est cette fin de semaine dernière, à Séoul, que se sont achevés les championnats du monde de Leagues of Legends durant lesquels Samsung White l'a emporté contre Star Horn Royal Club sur un score de 3 - 1. SSW sort donc vainqueur du championnat du monde avec 13 parties gagnées pour seulement 2 de perdues. Victoire prévisible certes, j'aurais même prédit une victoire en 3- 0 mais j'ai été agréablement surprise par la performance de SHRC qui ne s'est pas laissé entièrement intimider par l'équipe meurtrière coréenne. Ce sera également la deuxième année de suite que Royal Club termine en 2e place. Tout de même, bien que la victoire fut moins évidente, ce qui prouve que SSW n'est pas sans défauts, chapeau à SHRC pour cette 3e manche et plus particulièrement à Uzi et Cola qui ont incroyablement bien joué. Bien que l'espoir fut revenu pour SHRC, la suivante et dernière partie fut courte et désolante, semblable à la première. Tout pour nous rappeler qu'aussitôt qu'un avantage se dessine du côté de SSW, leur victoire est quasiment assurée. La constance et l'efficacité de White ne pardonnent malheureusement pas.

Une cérémonie d'ouverture émouvante

En toute honnêteté, je ne m'étais jamais réellement rendue compte de l'ampleur que prenaient ces tournois jusqu'à temps d'être témoin de la finale et du spectacle mis en place. On aurait dit une version asiatique du superbowl : orchestre, tambours traditionnels et Imagine Dragons inclus. En effet, on a eu droit à une flamboyante performance de l'hymne des championnats : Warriors. J'ai presque versé une larme. J'ai aussi été très émue par l'interview avec l'annonceur coréen, Jeon Yong Jun. Voilà un exemple parfait de personne impliquée corps et âme dans l' E-Sport! Vous trouverez l'entrevue ici.

Samsung White

Les Samsung White proches de blanchir leurs adversaires du soir

La dure route pour la coupe

Cette année, les championnats étaient remplis d'émotion. On en a vraiment vu de toutes les couleurs. Les équipes NA se sont nettement améliorées en s'assurant une place dans le championnat, sans merci pour les équipes européennes, et en étant capable de tenir tête aux coréens et aux chinois. C'est bien dommage qu'aucune n'ai réussi à se rendre en demi-finale mais on y a vu un potentiel beaucoup moins timide. En effet, Team SoloMid et Cloud9 on réussi à gagner une partie sur quatre face aux équipes Samsung, ce qui est déjà une performance en soi compte tenu du niveau de jeu de ces deux formations. D'ailleurs, parlons-en, de Samsung White. Cette équipe qui n'est même pas passée au delà de la phase de groupe en 2013 a fait un retour terriblement intimidant pour tous. Aucune défaite en groupe, meilleur ratio "KDA" et la durée moyenne de partie la plus basse tout au long du championnat. On a aussi eu droit au combat entre les deux équipes sœurs, Samsung Blue vs Samsung White. Malgré la fraternité, White est restée sans pitié et n'a laissé aucune victoire à Blue. Vraiment, tout laissait entendre que SSW remporterait la victoire finale.

Moments intenses

On a aussi eu droit à des faits saillants et jeux qui m'ont gardée en haleine et m'ont fait sauter de mon siège. Si vous n'avez pas tout suivi et que vous avez manqué certains moments importants, je vous suggère fortement d'aller au moins écouter ces extraits. Personnellement, je n'oublierai jamais la partie de 71 minutes entre FNC et OMG où FNC était à une attaque sur le nexus ennemi de l'emporter. Aussi, le pentakill de “Imp” contre TSM lors de leur dernière manche en quarts de finale vaut le détour, tout comme mon « Boom, headshot » préféré par Pawn.

Vous en voulez encore?

Bien que les Worlds soient terminés, si votre soif de tournois de League of Legends n'est toujours pas étanchée, sachez que le Expansion Tournament débutera le 15 novembre prochain jusqu'au 21 décembre. Ces séries détermineront quelles équipes se joindront au LCS nord américain ainsi que européen qui maintenant compteront 10 équipes plutôt que 8.

Sangam Stadium

Le Sangam Stadium, théâtre grandiose de ces finales à Séoul

Catégories
League of Legends
"Cosplayeuse" et artiste multi-disciplinaire. Privée de jeux vidéos quand elle était petite, elle se rattrape avec les années, sur consoles et PC! Ses favoris sont League of Legends, Warframe, Diablo III, Heroes of the Storm, Skyrim et Fallout 4.
Un commentaire
  • L'essentiel de l'E-Sports en 2014 – Multijoueur
    2 janvier 2015 at 19:06
    Laisser un commentaire

    […] Dota 2, ou les quarante mille personnes amassées dans le stade de la Coupe du Monde de Séoul pour les finales de League of Legends, les proportions des grands événements E-Sports deviennent pharaoniques. Les jeux avec une scène […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet