Battle of the Best et le virage du format

Le premier Tournoi Battle of the Best de 2015 a eu lieu les 1 et 2 février dernier. Ce tournoi aura certainement eu un impact majeur sur le format de Hearthstone, puisquil sagissait du premier événement denvergure après le nerf de Undertaker. En fait, les joueurs pros participant au tournoi ont eu très peu de temps pour réfléchir aux implications de ce nerf, car il a été officiellement annoncé le 29 janvier. Un débordement de stratégies nouvelles ou ressuscitées a donné à ce tournoi un côté spectaculaire très appréciable. Passons donc en revue les moments forts de cette compétition et les idées des pros pour le nouveau format.

Le tournoi

On n’a pas si souvent la chance de voir 16 pros players de Hearthstone, certains parmi les meilleurs au monde, se réunir pour une belle baston à coup de minions, de spells et de secrets! Cela donne toujours lieu à des matchs enlevants et à des propositions de decks intéressantes. Et la première édition 2015 de Battle of the Best avec des joueurs comme Firebat, Reynad, Gnimsh, Powder, etc. nous a offert exactement ça, dans un environnement quasi dépourvu de Undertakers! Ce minion que plusieurs considéraient comme tout simplement trop puissant a reçu un nerf considérable et cela a poussé les joueurs inscrits à amener des decks souvent surprenants.

Pendant la phase de groupes, on se rappellera notamment des multiples piges parfaites de Darkwonyx dans son match contre Firebat, et surtout de la performance déconcertante de FaKe qui a su lire les intentions d’Ek0p à la perfection. Finalement, ce sont ThijsNL, Maverick, FaKe, Reynad, Alesh, Ek0p, Gnimsh et Firebat qui se sont retrouvés en phase finale.

En quart de finale, Maverick a connu une élimination crève-cœur : lors du dernier match de sa série contre ThijsNL, il n’a pas su infliger le dernier point de dégât manquant avant de s’effondrer. Par ailleurs, on a eu le droit à un mirror match épique entre deux decks Warlock zoo, ce qui n’arrive pratiquement plus sur la scène pro, alors que Gnimsh et Firebat étaient à égalité 2 à 2. Finalement, Gnimsh qui jouait encore Undertaker a été défait par la version Divine Shield + Blood Knight (parfaitement adaptée pour s’opposer aux decks agressifs) employée par Firebat. Enfin, Reynad a connu une étape de malchance absolument incroyable contre FaKe, allant jusqu’à perdre une partie pour avoir choisi un deck non inscrit pour le tournoi (Il est à noter qu’il a lui-même fait remarquer son erreur). Tirant de l’arrière par deux parties, Reynad a pu toutefois s’approprier trois victoires convaincantes et accéder au carré final. Reynad prouva dans ce match que le talent peut surpasser le hasard!



Au cours des demi-finales, Alesh, un joueur peu connu qui a gagné sa place grâce au tournoi de qualification, surprit Firebat, le champion du monde actuel, les commentateurs, et probablement tous les spectateurs grâce à son deck Mage. En effet, durant tout le tournoi, les joueurs utilisaient leur ban presque systématiquement pour exclure les decks Mage adverses, parce que tous craignaient le puissant deck Mechs Mage. Firebat a fait autrement contre Alesh et on a finalement pu voir que Alesh avait amené un deck Mage Fatigue qui n’a rien à voir avec le Mechs Mage! Alesh fut vaincu en demi-finale, cependant son excellente performance en tant qu’underdog du tournoi mérite notre respect.

Une finale singulière

Pour ce qui est de la finale, opposant Reynad à Firebat, il faut admettre qu’elle n’était pas des plus excitantes. Toutefois, elle a su démontré toute la puissance de Mechs Mage. Comme lors de son match contre Alesh, Firebat a choisi de ne pas exclure le deck Mage de son adversaire. Reynad a ouvert le match avec ce deck... et il n’a jamais eu à en utiliser un autre, empochant trois victoires d’affilée sans trop de difficultés. L’ajout le plus controversé de Reynad au deck Mechs Mage, c’est le minion Blingtron 3000 qui équipe une arme aléatoire pour les deux joueurs. Rarement considérée comme une carte compétitive, Blingtron 3000 fut un des outils de prédilection de Reynad durant le tournoi et durant la finale. Doc10Ceux qui pensent que l’aspect aléatoire de Blingtron nullifie sa valeur devraient impérativement aller regarder la partie Mage versus Druid de la finale. Le Blingtron de Reynad lui a offert un résultat médiocre, soit Light' s Justice, et il a offert à Firebat l’un des meilleurs, voire l’absolu meilleur résultat possible, soit Doomhammer, et ensuite... Reynad a gagné! La pression qu’il mettait sur Firebat empêchait celui-ci d’utiliser Doomhammer pour se débarrasser de ses minions!

Des indices sur l'avenir du format compétitif de Hearthstone

Pour ce qui est du format du tournoi, on ne peut que remarquer la popularité des jeux Mage et Paladin. 12 joueurs sur 16 ont fait confiance à Mage pour Battle of the Best et 11 sur 16 comptaient sur Paladin. Ces chiffres auraient été impensables avant l’arrivée de l’extension Goblins Vs Gnomes (GvG). Souvenons-nous par exemple que lors du championnat du monde en novembre 2014, les deux classes les plus impopulaires étaient justement Mage et Paladin. L’arrivée des Mechs et du combo Muster for Battle + Quartermaster a radicalement modifié le paysage de Hearthstone.

Aussi, on constate que tous les joueurs reconnaissent l’efficacité de la classe Druid en ce moment, et particulièrement des variantes axées sur la vitesse et le combo Savage Roar + Force of Nature. Les 16 joueurs inscrits à Battle of the Best avaient un Druid au sein de leurs quatre classes disponibles. On peut donc être certain de voir beaucoup de Combo Druid sur le ladder au cours des semaines à venir.

Enfin, il est tout à fait remarquable que la classe de Priest ait été totalement absente du dernier Battle of the Best. Cette classe qui fut une des plus utilisées compétitivement pré-GvG semble être maintenant tombée dans l’oubli. Il est vrai que GvG n’a pas été très généreux avec Priest.

Pour ce qui est des cartes, on peut dire sans surprise que Dr. Boom est partout. Ce tour 7 parfait se retrouve dans 70 % des 64 decks qui ont été inscrits pour cette édition de Battle of the Best! Comme quoi les Boom Bots font le travail, malgré leur nature doublement fondée sur le hasard : ils visent aléatoirement et infligent un nombre de dégâts aléatoire. Parmi les légendaires les plus représentées, on retrouve entre autres Loatheb, qui a néanmoins perdu un peu de son caractère de nécessité, The Black Knight, Harrison Jones et l’éternellement bonne Sylvanas Windrunner qui traverse les époques.

Alors, que pensez-vous du format avec des Undertakers mieux balancés? Quel est le deck que vous retenez de Battle of the Best? Ajouterez-vous Blingtron 3000 à votre deck Mechs Mage? Dans tous les cas, bonne chance dans vos prochaines joutes de Hearthstone!

Catégories
ActualitésHearthstone
Ayant maîtrisé les fatalities de Sub-Zero avant le laçage des souliers, ayant vénéré son voisin parce qu’il ne tremblait pas devant l’horrible Gohma et ayant forgé de grandes amitiés en guerroyant sur la Final Destination, il s’est toujours considéré comme un gamer très enthousiaste. C’est aujourd’hui un geek expérimenté qui s’intéresse à tout. Il prend le temps de partager sa passion au travers de ses études en jeu vidéo, de ses rages de Warcraft 3 et de ses tentatives de digivolver son hérisson en Metal Sonic.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet