Montréal joue : les indies à l’honneur – partie 1

Avec le festival Montréal Joue du 21 février au 8 mars et d'autres événements comme l'arcade éphémère de la Nuit blanche, les jeux vidéo - notamment les jeux indies - ont colonisé la ville durant plusieurs jours. Si vous n’avez pas eu le temps de vous rendre sur les lieux et d’assister aux divers événements de la SAT, du cinéma Excentris, ou encore de l’Arcade 11 près de l’université Concordia, voici un petit tour d’horizon de ce qui était à voir...

De l’Oculus Rift

Qu'on se le dise, la stTime_Screenshot_01_Title_En-1024x632ar de tous les congrès du moment, c'est le casque de réalité virtuelle. Les joueurs comme les développeurs semblent vouloir dompter ce nouvel outil. Rien d'étonnant que la file d'attente la plus impressionnante à la SAT était pour Time Machine, le nouveau jeu de Minority Media conçu pour l'Oculus Rift. Ce jeu est loin d'être une simple attraction sous-marine dans laquelle vous naviguez aux côtés de créatures ancestrales : les créateurs de Papo & Yo travaillent depuis plusieurs mois en collaboration avec des écrivains de la franchise Assassin’s Creed et le département de paléontologie de l’université de McGill afin de créer une épopée à travers les âges. Plus concrètement, la volonté était de transporter les joueurs en 2070, dans une utopie où l’humanité a découvert le voyage dans le temps. Vous êtes membre d’une élite de chercheurs recrutés par l'institution qui regroupe tous les plus grands savoirs de l'humanité, oui oui, rien de moins. Votre mission consiste donc à parcourir les strates temporelles pour collecter les données biologiques d'espèces disparues.

Des vikings

Si Bastion et Shadow of the Colossus avaient eu un enfant, ils l'auraient nommé Jotun. Plongé dans la mythologie norse, Jotun est jeu d’action-exploration 2D dessiné et animé en grande partie à la main. Vous incarnez Thora, une jeune guerrière menant des combats dignes de David contre Goliath pour prouver aux dieux qu’elle est digne de gagner sa place au paradis viking, le Valhalla. Son purgatoire se déroulera à travers des combats épiques contre d’immenses dieux nordiques, le tout inspiré des mécaniques d’esquive, de positionnement et d’analyse des faiblesses des ennemis fidèles à The Legend of Zelda et Dark Souls. Avec un peu de chance, on pourra approcher la bête en septembre prochain sur PC.



 

Kwaan : le premier jeu du studio Ankama Canada

Nombreux sont ceux connaissant le studio français Ankama pour ses MMORPG Wakfu et Dofus. Sachez qu'une de leurs branches vient d'ouvrir ses portes sur le territoire montréalais pour nous livrer Kwaan, une sorte de Terraria nouveau genre. Le principe est simple : vous devez collecter des ressources en forme de pixels afin de redonner vie à Kwaan, un arbre vénéré par votre tribu. Pour ce faire, vous devez utiliser les pixels collectés pour redessiner ses branches et ses fruits. Il s'agit d'une expérience coopérative en ligne, mélangeant exploration, platforming et interaction sociale avec les autres créatures qui peuplent le monde du jeu. Kwaan sera disponible sur Steam Early Access en mars, et en version finale en fin d’année sur PC, Mac, Linux, iOS et Android.



Des chèvres

toto temple deluxeAussi impossible que cela puisse paraître, il semble que Juicy Beast Studio soit parvenu à créer un jeu multijoueur local plus survolté que Battleblock Theater et TowerFall Ascension : Toto Temple Deluxe. Son principe est simple et en cas de doute... pognez la chèvre! Plus concrètement, le jeu comporte plusieurs modes. Celui que nous avons testé est “Keep the Goat”, une sorte de "King of the Hill" dans lequel le joueur qui tient la chèvre gagne des points, jusqu’à ce que quelqu'un autre la lui vole. Pour ce faire, vous devez vous propulser dans la direction voulue pour mieux voler dans les plumes de tout le monde. Rapide, simple, amusant et terriblement efficace, la sortie de Toto Temple Deluxe devrait se faire sur Xbox One, PlayStation 4 et PC cet été !

Des poulets et des chevaux

Imaginez Incredible Machine et Super Meat Boy en version multijoueur local... à la ferme. Vous avez alors une idée de ce qu'est Ultimate Chicken Horse! Il s'agit ni plus ni moins d'un jeu de plateforme 2D compétitif dans lequel vous devez bâtir le chemin qui vous permettra d'atteindre un objectif, sans que vos adversaires y arrivent. Dans ce but, quoi de mieux que de placer des scies circulaires ou des arbalètes en guise de plateforme? C'est drôle, c'est perfide, mais il faudra être patient avant de pouvoir y goûter davantage, car les développeurs sont encore en train de travailler sur le contenu et, avec le bon financement, sur un mode permettant à la communauté de concevoir ses propres niveaux et défier les plus téméraires de les traverser dans le meilleur temps. Affaire à suivre...



Des burritos

highlands indie retroSi vous ne vous souvenez pas d'Highlands, nous avions parlé de ce jeu de stratégie tour par tour aux traits cartoonesques et poétiques dans un article il y a quelques mois. Highlands vous met au défi d’acquérir un territoire et de déployer une économie viable en son sein avec vos petites mitaines. Cependant, l’équipe de Burrito s’est dit que ce serait deux fois plus drôle si cela se passait à 10 000 mètres au-dessus de la terre ferme, en plein dans les nuages! Eh oui, c’est entre ciel et terre que votre royale personne et votre famille débutez votre périple avant de réaliser qu’une horde d’ennemis a pris d’assaut votre île flottante, les gredins! Comme vous êtes tenace et que vous n’aimez pas être privé de dessert, vous leur tenez front en prenant possession des îles voisines, vous lançant contre eux dans une course au territoire sans merci. Le jeu est maintenant à un mois de sa sortie sur PC.

Des chariots

chariot imageTout droit venu des studios Frima de Québec, Chariot est un jeu de plateforme coopératif sorti depuis cet automne sur Xbox One, PS4, Wii U et PC. Dans Chariot, vous incarnez une princesse (et/ou son fiancé) dont le père, le roi, vient tout juste de décéder. Votre mission : transporter son cercueil sur roues jusqu’à son tombeau pour qu’il soit enterré. Mais ce roi arrogant ne se laisse pas oublier aussi facilement. Son fantôme ne cesse pas de se plaindre en prétextant que les tombeaux que vous daignez lui offrir ne sont pas assez grandioses pour lui. C’est ainsi que vous traverserez tout le royaume à la recherche de l’endroit parfait où il pourra reposer en paix, traînant le chariot de Sa Majesté comme un boulet, bravant le froid des cavernes glacées et sautant par-dessus les marées de lave en fusion. Pour en savoir plus, vous pouvez aller jeter un oeil sur notre critique.

Soyez aux aguets : Multijoueur continuera sa rétrospective très bientôt vous décrivant la suite du génie indie qui a été mis en valeur depuis les dernières semaines!

 

Crédit photos : Pierre-Luc Daoust


Catégories
Au Québec
Rédactrice, narrative designer, scénariste de jeu vidéo et multi-task à temps partiel, elle porte une attention toute particulière à la dimension narrative des jeux ainsi qu'à la scène du développement indépendant.
Un commentaire
  • Ultimate Chicken Horse : des chevaux, des poulets et des scies circulaires – Multijoueur
    8 avril 2015 at 10:01
    Laisser un commentaire

    […] événements de la plaque tournante montréalaise ces derniers mois, qu’il s’agisse du festival Montréal joue, de la démo Night de l’IGDA ou encore du festival des jeux indépendants de Dawson, le jeune […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet