Lan ETS 2015 : ACE lance et compte

Le Lan ETS n'est pas uniquement une orgie de compétitions de jeux vidéo. C'est également une opportunité unique de s'adresser à la scène E-Sports québécoise, c'est donc tout naturellement que Spearhead Games a saisi la balle au bond pour présenter son dernier poulain, Arena : Cyber Evolution. 

Le dimanche au Lan ETS, c'est surtout jour de finales. Cette année, deux amphithéâtres étaient dédiés aux finales des tournois, démarrant dès 9h30 par Starcraft II. Mais avant de passer à l'un des points culminants de la fin de semaine, à savoir la finale de CS : GO, le public a pu assister à la présentation d'ACE, jeu développé par Spearhead Games. Pour les quelques cancres du fond de la classe qui ne le sauraient pas encore, il s'agit du tout premier "MOSA" : Multiplayer Online Sport Arena. Prenez une version de hockey futuriste, ajoutez des personnages et compétences à la League of Legends, faites bien mijoter le tout à la sauce québécoise : consommez ACE sans modération. Ce jeu développé à Montréal est une innovation dès son concept de développement, réalisé en collaboration avec sa communauté via des séances de streams quotidiennes sur Twitch. Bientôt un an après ses premiers buts marqués, le jeu a atteint une maturité suffisante pour aller briguer les communautés compétitives et construire sa scène E-Sports. Nous avons donc profité de l'occasion pour poser quelques questions à Malik Boukhira, cofondateur du studio Spearhead Games, et Michael Lavigne, capitaine des Québec Rednecks, et en savoir un peu plus sur les atouts de ACE pour se faire une place au soleil du sport électronique.



Catégories
EsportsVidéos
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet