Blackrock Mountain : du feu, des dragons et pas mal d’humour

Êtes-vous prêt à affronter les dangers de Blackrock Mountain? C’est qu’il y a de bien belles récompenses cachées dans cette nouvelle aventure de Hearthstone. Disponible depuis le 2 avril, la première section de cette aventure solo en cinq étapes propose déjà des défis en PvE très appréciables. De plus, les cartes ajoutées dans le jeu par cette aventure vont certainement avoir un gros impact sur le format autant en type construit qu’en Arena. Faisons le tour rapidement de ce nouveau contenu agréable, quoiqu’un peu léger.

Si vous faites partie des joueurs de Hearthstone qui s’ennuient dès que le format se fige, vous serez content d’apprendre que Blackrock Mountain va probablement modifier en profondeur ce que Goblins Vs Gnomes avait établi dans le jeu. Toutefois, comme pour la dernière aventure solo Curse of Naxxramas, ce n’est qu’une trentaine de nouvelles cartes qui font leur apparition. (Goblins Vs Gnomes amena plus d’une centaine de nouvelles cartes en comparaison).

Blackrock Mountain propose donc de belles expériences en PvE. Dans le même esprit que Curse of Naxxramas et Hearthstone en général, Blackrock Mountain vous invite à revisiter des lieux classiques de World of Warcraft, sous le filtre de l’absurdité et de l’autodérision. Vous risquez fort de sourire en vous mesurant aux ennemis et aux stratégies plutôt loufoques de la première section Blackrock Depths. Le Class Challenge de Mage est particulièrement ridicule!

Cependant, il faut savoir que le niveau de difficulté est peu élevé. La plupart des joueurs complètera le mode normal et les Class Challenges sans trop d’efforts. En une heure ou deux, vous aurez sûrement pillé tous les trésors de Blackrock Depths, en excluant le mode Heroic. Ce dernier mode de jeu propose des adversaires beaucoup plus coriaces, mais est malheureusement très peu engageant. La seule récompense reliée au mode Heroic est un dos de carte. Si vous voulez frimer c’est bien, mais j’aurais bien aimé qu’on encourage davantage les joueurs à mettre du temps dans ce mode Heroic.

Concernant les cartes de Blackrock Mountain, difficile d’être déçu. Évidemment, plusieurs cartes ne verront sans doute jamais la lumière des matchs compétitifs. Cependant, un bon lot sur cette trentaine de cartes a de quoi intéresser tous les amateurs de Hearthstone que ce soit par leur puissance brute ou leur originalité. J’ai retenu trois cartes, reposant sur des mécaniques innovatrices, qui activent mes neurones dédiés au noble art de la construction de deck.

Volcanic_Lumberer(14458)Volcanic Lumberer : Voilà une mécanique très intéressante. Cette carte qui récompense la destruction à grande échelle semble pouvoir trouver sa place dans les decks Druid qui misent sur des parties plus longues. Ce très gros Taunt pourrait être redoutable à la suite d’un Swipe bien placé, du sacrifice de Doom Bots ou même d’un Force of Nature sans combo. D’ailleurs, sans travailler activement à réduire le coût de ce minion, il serait tout à fait possible d’échanger deux de ses minions contre deux adverses pour le jouer au tour cinq. Cela me laisse croire que Volcanic Lumberer pourrait également avoir sa place dans un deck Druid de style midrange avec beaucoup de minions qui se recyclent en autres minions grâce à Deathrattle.

Blackwing Corruptor : Un Fire Elemental ouvert à toutes les classes? Oui merci! Bon, évidemment ce n’est pas exactement un Fire Elemental. Cinq manas pour une 5/4, ce n’est pas du toutBlackwing_Corruptor(14447) six manas pour une 6/5. Sans oublier que le Battlecry devient conditionnel avec ce nouveau minion. Malgré tout ça, dans un deck possédant suffisamment de dragons, Blackwing Corruptor pourra certainement être très utile. Personnellement, je m’attendais à voir plus de dragons dans Blackrock Mountain pour soutenir ces cartes qui demandent de tenir en main un minion de ce type. Si je devais y aller d’une prédiction, je dirais que Blackwing Corruptor a de bonnes chances d’apparaître dans un deck Paladin qui fera usage de Dragon Consort et donc de multiples dragons.

Emperor_Thaurissan(14454)Emperor Thaurissan : Voilà une carte qui aura une belle et longue carrière dans Hearthstone. Ce minion va donner un nouvel outil solide aux decks control et combo. Réduire le coût en mana de toute sa main? À chaque tour? C’est très, très, fort. Et attention, les statistiques de Emperor Thaurissan sont aussi très respectables. À six manas, ce minion 5/5 n’est pas une mauvaise affaire, même s’il n’est pas exactement à parité avec d’autres minions de coût identique. Attendez-vous, entre autres, à voir beaucoup de deck Rogue abuser de ce minion pour mettre en place des tours ridicules où une quantité improbable de cartes pourra être jouée.

Ainsi, Blackrock Mountain cache de belles suprises. Le contenu PvE n’a peut-être pas une très longue durée de vie, mais l’apport de cette aventure au format construit sera indéniablement positif. Nous n’avons eu droit qu’à un cinquième de toute l’aventure pour l’instant. Une aile sera rendue disponible par semaine, alors il faudra patienter encore un mois avant de pouvoir tout débloquer!

En conclusion, je voulais préciser que Blackrock Mountain amène son lot de déceptions (indirectement). Plusieurs auraient apprécié que Blizzard profite de cette aventure solo pour modifier des éléments souvent considérés irritants. Par exemple, il semble étrange que l’on ne puisse toujours pas choisir de recevoir un booster pack original en récompense d’arène. Ne recevoir que des packs de GvG fait que les cartes originales sont difficilement accessibles pour les nouveaux joueurs. Aussi, on aurait aimé voir une amélioration du mode observateur qui pourrait être plus efficace pour faciliter notamment la couverture des compétitions. Il nous faudra attendre et espérer que ces petits bobos seront traités dans une future patch.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle aventure solo? Avez-vous une idée de deck impliquant une nouvelle carte? Allez-vous vous procurer toutes les ailes de Blackrock Mountain?

Catégories
Hearthstone
Ayant maîtrisé les fatalities de Sub-Zero avant le laçage des souliers, ayant vénéré son voisin parce qu’il ne tremblait pas devant l’horrible Gohma et ayant forgé de grandes amitiés en guerroyant sur la Final Destination, il s’est toujours considéré comme un gamer très enthousiaste. C’est aujourd’hui un geek expérimenté qui s’intéresse à tout. Il prend le temps de partager sa passion au travers de ses études en jeu vidéo, de ses rages de Warcraft 3 et de ses tentatives de digivolver son hérisson en Metal Sonic.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet