Samuel Laflamme compositeur de musique interactive mais pas que !

Voici notre 3e et dernier reportage sur la composition musicale, le sound design et le doublage pour les jeux vidéo indie au Québec. En quoi diffère le travail en audio sur un jeu indie et triple A ? Qu'implique la composition des jeux vidéo contrairement à celle d'autres médias? Mieux vaut-il se spécialiser dans un seul de ceux-ci? Pour répondre à ces questions, aujourd’hui nous avons Samuel Laflamme au micro.

Quelques pièces de portfolio vidéoludique :

portfolio samuel laflamme

Travailler sur un jeu indie ou à gros budget, quelle différence ?

D’après ce que nous a confié Pixel Audio,  à proprement parler, il n’y a pas de grandes différences au niveau de la production. Évidemment, les budgets et la planification vont varier d’un projet à l’autre, mais la portion créative du processus reste essentiellement la même. Ce qui change, c’est la façon de travailler. Comme les studios indépendants ont généralement moins de contraintes au niveau de la protection de la propriété intellectuelle que les studios AAA et que leurs besoins sont plus grands en ce qui a trait à l’organisation de l’intégration audio, les studios audio doivent devenir bien souvent une véritable extension de leur équipe. Ceci est généralement plus rare avec les studios AAA où les compositeurs sont plus souvent appelés à produire de la musique ou des sons, sans nécessairement toucher à la portion intégration.

Pour Samuel Laflamme, il s’agit surtout d’une différence de structure. D’un côté chez les développeurs indépendants, on a une liberté créative immense, mais tout est beaucoup plus exploratoire. De l’autre côté, chez les jeux à gros budget, on trouve peut-être une structure plus rigide mais beaucoup mieux planifiée. Les deux se valent et font autant d’étincelles l’une que l’autre.

Se dédier à la composition audio pour jeux vidéo : un choix, une contrainte ?

Travailler en audio pour les jeux vidéo nécessite de développer une certaine expertise, ou plus exactement, une compréhension technique particulière. En plus d’être un talentueux compositeur et de maîtriser ses outils (autant analogiques que numériques), travailler l’audio dans un médium interactif exige bien souvent de comprendre les outils de développement, de programmation et d’intégration qui sont au choix de l’équipe de développeurs. Il faut également être pleinement conscient de cette dimension interactive que doit avoir la musique au moment de la composer.C’est un art à part entière.

"La composition musicale pour les jeux vidéo est un art à part entière."

Pixel Audio et Vibe Avenue se sont spécialisés dans le jeu vidéo par choix et sont extrêmement bien accueillis par la communauté de développeurs indie qui foisonne au Québec. Samuel Laflamme quant à lui est tombé dans les jeux vidéo progressivement, cependant, il considère que conserver la diversification qu’il a toujours eu est une réelle liberté et une nécessité pour renouveler son art.

Pour plus d’information sur Samuel Laflamme et consulter l’intégralité de son portfolio, vous pouvez visiter son site.

Crédits: montage et réalisation : Francis Binet, musique originale de Samuel Laflamme

Catégories
DossiersSemaine des Indépendants
Rédactrice, narrative designer, scénariste de jeu vidéo et multi-task à temps partiel, elle porte une attention toute particulière à la dimension narrative des jeux ainsi qu'à la scène du développement indépendant.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet