Un show burlesque 100 % jeux vidéo ce dimanche!

Le 26 juillet à 19h30 aura lieu à la Sala Rossa, Montréal, le septième spectacle organisé par Burlesgeek Montréal. Puisque le chiffre 7 est le chiffre chanceux, c’est sans surprise que nous vous annonçons que cette édition se consacrera à 100 % au thème des jeux vidéo!

Les Burlesgeek, c’est quoi?

Bonne question. C’est un spectacle burlesque « nerdlesque », qui exploite des thèmes geek, donc de la culture populaire. Les éditions précédentes ont par exemple exploité les thèmes de l’univers de Marvel, de la science-fiction ou des bonhommes du samedi matin. Ça, c’est la partie geek. Mais c’est quoi le burlesque? Lucie, la fondatrice de Burlesgeek Montréal, nous explique :

« Le burlesque c’est l’art de l‘effeuillage, il se décline à l’infini : du glamour vintage à la comédie absurde. Chaque artiste a un style différent et des ambitions différentes. Que ce soit de la séduction pure, des petits sketchs comiques ou des performances plus militantes, le public est emporté dans un univers unique à chaque fois. C’est un art qui laisse une grande place à la créativité, à la diversité des corps et des genres et à l’innovation. »

Sans tout révéler, on doit s’attendre à des classiques, autant des jeux rétros que contemporains. Des vidéoclips seront projetés avant le spectacle et pendant l’entracte. On aura aussi droit à un numéro de hula hoops et de baladi fusion!

C’est un spectacle d’un genre unique à Montréal, alors ne manquez pas cela! Les billets sont en prévente au prix de 15 $ et seront vendus à la porte pour 20 $. 18 ans et +

Pour plus d’informations sur l’événement, n’hésitez pas à visiter la page Facebook du Burlesgeek ou la page de l’événement.

Catégories
Au Québec
Fan de l’univers de DC Comics et des romans de J.K. Rowling, cosplayeuse et récemment initiée à l’univers de Magic the Gathering, Martine était une geekette avant même de connaître ce mot. Elle étudie en traduction à l’Université de Montréal et rêve de pouvoir traduire un jour les textes et dialogues entourant l’histoire d’un jeu vidéo. Il s’agit pour elle d’un critère essentiel dans l’appréciation d’un jeu, et c’est sans doute pour cela qu’elle ne se lasse pas de Skyrim, jeu sur lequel elle a passé le plus grand nombre d’heures dans sa vie. Seule exception à son compteur : la franchise Les Sims, à laquelle elle joue depuis la première génération!
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet