Rare Replay – De la rejouabilité comme on en voit rarement

Banniere Rare Replay
Banniere Rare Replay

Difficile de dire non à 30 jeux pour 30 $. Surtout lorsque cette compilation contient des classiques de Rare comme Banjo Kazooie, Conker Bad Fur Day, et Viva Piñata ! Rare Replay est exclusif sur Xbox One et disponible depuis le 4 août dernier!

On avait grand besoin de se faire confirmer que Rare était encore vivant depuis le départ de quelques-uns de leurs principaux membres vers Playtonic Games, le nouveau studio qui prépare Yooka Laylee. En effet, après Banjo Kazooie Nuts and Bolts, la compagnie qui s’est faite racheter par Microsoft en 2002 a produit uniquement les jeux Kinect Sports, qui sont loin de contenir le charme traditionnel de Rare. Au moins, cette compilation fait honneur à leur passé, signe que Microsoft a peut-être compris quelle compagnie ils avaient entre les mains.

Rare Replay offre une expérience intéressante au-delà des jeux inclus : elle permet de vivre l’évolution des jeux vidéo à travers les années. De 1983 à 2008 : ZX Spectrum, NES, arcade, Nintendo 64, Xbox et Xbox 360. Bon, il manque un petit bout au milieu, mais on comprend que les Donkey Kong Country ne se seraient jamais trouvés sur une console de Microsoft… Parmi les absents, on note GoldenEye, probablement dû à un problème de licence. Par contre, Rare ont dit qu’il n’est pas impossible que Rare Replay ait droit à plus de jeux sous forme de DLC.



Rétro, très rétro.

Il faut se l’avouer, les plus vieux jeux de la compilation ont très mal vieilli. Ils ne sont pas super amusants à jouer, c’est pourquoi Rare ont inclus des codes de triche, vous permettant de jouer sans trop vous casser la tête. La plupart du temps, une simple option qui vous donne un nombre infini de vies est assez pour vous permettre de passer à travers. Sinon, il est possible de reculer le temps pour tenter de ne pas reproduire une erreur de parcours, en tenant le bouton « L ». C’est particulièrement utile pour les jeux de NES qui cachaient leur brièveté derrière une difficulté absurde, surtout Battletoads. On revisite les vieux jeux de ZX Spectrum un peu comme on va dans un musée : soit pour comprendre les origines de la compagnie, ou voir à quel point les jeux ont évolué. Dans tous les cas, c'est instructif pour le joueur intéressé à l'histoire du jeu vidéo.

Néanmoins, ces vieux jeux deviennent plus agréables à jouer grâce au mode « snapshot », qui est essentiellement une reprise du concept de NES Remix : on vous met dans une situation particulière et on vous demande de réussir un défi dans un temps limité. Une quinzaine de jeux contenant chacun 5 défis, ce qui ajoute du contenu à cette compilation déjà très riche.



Parmi les plus grands plaisirs de la compilation figurent les nombreux documentaires vidéo qui sont accessibles à mesure que vous réussissez les défis proposés. Ces vidéos sont classés par catégorie : musique, concept art, mais surtout, « making of ». C’est dans ces vidéos qu’on vous raconte des anecdotes croustillantes sur le développement de certains classiques, vous permettant à la fois de mettre des visages sur quelques-uns de vos jeux préférés. Ils lèvent aussi le voile sur certains jeux annulés que Rare n’ont jamais complétés, comme Kameo 2, The Fast and the Furriest, ou Dream. C’est hautement intéressant et ça procure une motivation supplémentaire pour la réussite des défis proposés.

Les jeux de Rare Replay

Sans faire une critique détaillée des jeux de Rare Replay, j'ai décidé d'en souligner quelques-uns (une liste complète des jeux est à la fin de l’article).

Battletoads Arcade Rare Replay

Le vidéo « making of » de Battletoads m’a jeté en bas de ma chaise. Les créateurs, désinvoltes, nous ont dévoilé qu’ils cherchaient une façon de faire de l’argent avec des produits dérivés, qu’ils ont vu le succès des Tortues Ninja (à l’époque), et qu’ils ont juste pondu un jeu sans flamme artistique. Ça se sent quand on y rejoue des années plus tard. C’est beaucoup trop difficile, tout en essayant d’être « cool » pour les jeunes… J’ai perdu le respect que j’avais pour la franchise !

Banjo Kazooie HD comparaison

Banjo-Kazooie et Banjo-Tooie sont essentiellement les jeux qui représentent le mieux le Rare de notre enfance. Heureusement, ce sont les versions « HD » de la Xbox 360 qui sont incluses, aidant un peu le tout à passer le test du temps. Les textures n’ont pas été retouchées, mais la résolution a été améliorée. Le contour des objets est donc beaucoup plus net et rend le décor plus discernable que sur la Nintendo 64, où tout a l'air d'un mishmash de textures beaucoup trop pixellisées. D'un autre côté, on a Conker's Bad Fur Day, dont l'humour a peut-être perdu des plumes depuis le temps de la Nintendo 64, mais qui reste amusant et varié dans son gameplay. Il ne faut pas se leurrer, des compilations comme celles-ci ont un gros facteur nostalgique.

Viva Piñata

Les Viva Piñata sont probablement mes jeux préférés inclus sur ce disque. Ils sont si uniques et différents en terme de rythme et de gameplay de tout ce qui se faisait à l’époque, qu’on ne pouvait tout simplement pas rester indifférent. Le concept de base est tout à fait étrange. Le but est d’entretenir un jardin, et d’y planter des fleurs et des arbres à fruit dans le but d’attirer des animaux, qui sont tous des piñatas dans ce monde farfelu. C’est un peu un Pokémon à l’envers, dans lequel on ne se contente pas juste d’emprisonner l’animal, mais plutôt travaille à le rendre heureux. C’est très zen et coloré, mais cache tout de même une complexité surprenante. Sincèrement, Viva Piñata est presque un jeu parfait.

Banjo Kazooie Nuts & Bolts

Je sais, tout le monde s’attendait à un jeu de plateforme 3D lorsqu’on a su que Rare développait un nouveau Banjo Kazooie, mais si on le prend pour ce qu’il est, Banjo Kazooie Nuts and Bolts réussit son pari haut la main. C’est un jeu de course, action, création, puzzle, qui vous demande de construire le véhicule parfait pour chacun des défis proposés. C’est amusant et créatif, tout en se déroulant dans des environnements gigantesques et colorés, et peuplés par des personnages connus de la franchise. Oui c’est différent, mais parfois mieux vaut l’originalité qu’une suite non inspirée.

R.C. Pro AM

J'ai eu beaucoup de plaisir avec R.C. Pro-Am 1 et 2, ces classique du NES. Ils ne sont peut-être pas les meilleurs de leur catégorie, mais ils sont parmi les premiers jeux de courses isométriques. Sans eux, nous n'aurions jamais eu droit à Rock and Roll Racing, Micro Machine, Racing Gears Advance, ou plus récemment, les excellents Blaze Rush et ToyBox Turbos. Ils ont démarré un genre, et on doit leur être reconnaissant !

Si je n’avais qu’une chose à retenir de Rare Replay, c’est que nous avons besoin de plus de compilations aussi bien montées. Pourquoi vendre encore des jeux NES et SNES à la pièce comme sur le eShop, alors qu’on peut offrir au joueur un portfolio grandiose célébrant l’histoire d’une compagnie ? C’est particulièrement vrai pour les jeux d’arcade auquel nous n’avons jamais vraiment eu accès, comme un genre de face cachée de l’ère 16-bit. (Une compilation de jeux Data East serait totalement géniale !)

Magnifique compilation en soi : beaucoup d’options, de défis et de bonus. La sélection de jeux vaut amplement son prix, même si quelques-uns sont plutôt médiocres.

La liste complète des jeux inclus dans Rare Replay :

Jetpac
Atic Atac
Lunar Jetman
Sabre Wulf
Underwurlde
Knight Lore
Gunfright
Slalom
R.C. Pro-Am
Battletoads (NES)
Cobra Triangle
Snake Rattle N Roll
Digger T. Rock
Solar Jetman
R.C. Pro-Am II
Battletoads Arcade
Killer Instinct Gold
Blast Corps
Banjo-Kazooie
Jet Force Gemini
Perfect Dark
Banjo-Tooie
Conker’s Bad Fur Day
Grabbed by the Ghoulies
Perfect Dark Zero
Kameo: Elements of Power
Viva Piñata
Jetpac Refuelled
Banjo-Kazooie: Nuts & Bolts
Viva Piñata : Trouble in Paradise

Énormément de contenu
8
Énormément de contenu

Magnifique compilation en soi : beaucoup d’options, de défis et de bonus. La sélection de jeux vaut amplement son prix, même si quelques-uns sont plutôt médiocres.

Catégories
CritiquesXbox One
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet