Trine 3 – Courte déception

Dernier né de la famille Trine par Frozenbyte, The Artifacts of Power présente à nouveau un univers resplendissant et des personnages intéressants. Par contre, l’ajout d’une troisième dimension au jeu est un pari qui ne paie pas autant que prévu.

Trine 3 est le dernier titre de la série et sera fort probablement le dernier. Celui-ci revient à nouveau avec ses multiples éléments clés présents aussi chez ses prédécesseurs, soit ses casse-tête, son moteur physique et ses multiples personnages iconiques. Les joueurs sont à nouveaux placés aux contrôles des héros Ser Pontius, la roublarde Zoya et le magicien Amadeus et devront parcourir plusieurs niveaux aux visuels incroyables dans le but d’accomplir une quête légendaire.

Si vous n’avez jamais joué à Trine ou bien au classique qu’est Lost Vikings, il est important de savoir que le but du jeu est de passer à travers des niveaux remplis de casse-tête devant être accomplis par l’utilisation des trois personnages. Ces héros ont tous des forces différentes leur permettant de passer à travers des obstacles précis. Pontius est un bon combattant, Amadeus fait apparaître une boite géante servant à atteindre certains endroits et Zoya peut autant combattre avec son arc qu’utiliser des flèches harpons comme lianes et se balancer de points en points. Il est possible de changer de personnage à tout instant pour passer les problèmes se dressant sur notre chemin. Il est aussi possible de jouer en ligne et laisser le contrôle de chaque personnage à des joueurs différents, réduisant énormément la difficulté du jeu. Jouer avec ses amis augmente par contre grandement le plaisir que l’ont peu tirer de l’expérience!

Trine-3-World-Map

Le 3D, oui mais…

Le plus gros changement entre Trine 2 et ce dernier est l’ajout du 3D à part entière. Alors que ses prédécesseurs étaient entièrement en deux dimensions, le décor avait tout de même une certaine profondeur permettant d’offrir une expérience visuelle extraordinaire et de rendre le monde vivant.

L’ajout du 3D est, en soit, une bonne addition. L’utilisation de la profondeur change la résolution des casse-tête, ajoute la possibilité de détruire certains éléments de l’environnement et n’enlève rien à la beauté du jeu. Au contraire, cela l’embellit. Par contre, cet ajout a l’effet d’une lame à double tranchant.

Même si le 3D ouvre beaucoup de possibilités, cela ne fait que nuire au jeu sur le final. Les casse-tête sont parfois très difficiles à compléter car il est difficile de bien enligner sa boite ou bien de viser certains éléments comme il se devrait avec l’arc de la voleuse. Sans oublier que la profondeur peut parfois rendre certains sauts beaucoup plus difficiles ou dangereux qu’ils ne devraient l’être vraiment. L’ajout de la profondeur est aussi nuisible pour les combats alors qu’un faux mouvement ou une mauvaise charge peut aisément nous faire tomber vers notre mort dans une crevasse.

L’utilisation de la troisième dimension est l’un des éléments nuisant le plus au jeu, autant sur l’aspect technique que pratique du jeu. C’est un problème à un point tel que les développeurs du jeu se sont excusés et ont expliqué que son implantation leur coûta tellement en temps et ressources qu’elle a influencé la qualité entière du jeu.

Un lot de problèmes

Outre les problèmes liés au 3D, le jeu fait face à un problème assez grave, sa longueur. Du haut de ses 4 heures de jeu, Trine 3 est excessivement court. L’histoire principale n’a rien de remarquable et outre celle-ci, le jeu n’offre rien d’autre que quelques challenges comme contenu. Espérons que l’ajout du jeu sur Steam Workshop lui donnera un second souffle par l’ajout de niveaux créés par les fans.

En plus de ce manque important, les arbres de talents présents dans le deuxième volet ont été jetés à la poubelle, limitant donc grandement l’avancement des personnages ainsi que ce qu’ils sont capables d’accomplir. Par exemple, Amadeus était capable d’invoquer plusieurs boîtes pour faciliter certains casse-tête, et bien, plus maintenant. Cette disparition donne un coup de plus dans la rejouabilité déjà quasiment inexistante du jeu.

Finalement, l’histoire est de très mauvaise qualité. Elle est générique, ne crée aucun réel engagement et l’humour est moins présent que chez ses prédécesseurs. En plus de tous ces défauts, l’histoire se termine abruptement sur un cliffhanger, assez dommage considérant que les développeurs ont annoncé que suite à la réception du jeu, il n’y aurait probablement jamais de suite.

trine-3-main

Une triste déception

Ce jeu va sans équivoque plaire aux fans de la série. Même si certaines choses laissent à désirer, les éléments clés présents dans la série Trine sont bien là. Ce jeu, comme ses deux frères, est visuellement l’un des plus beaux auquel j’ai eu la chance de jouer. Les mécaniques des personnages, la physique des objets et la résolution des casse-tête sont bien exécutés et valent la peine d’être vécus.

Je crois que les défauts du jeu, soit sa longueur, sa piètre rejouabilité et son histoire, ne touchent qu’un seul élément à problème, le prix. Le jeu est vendu 22$ CAD sur Steam, soit, 22$ pour plus ou moins 5 heures de jeu, une histoire inachevée et des challenges peu intéressants.

Trine 3 est un bon jeu, il accomplit bien ce pour quoi il a été fait, mais il ne vaut en aucun cas son prix. S’il vous intéresse, je conseille d’attendre une vente Steam ou bien de tout simplement vous procurer Trine 2 au même prix.  

chère déception
6
chère déception

Un jeu qui livre bien la marchandise mais qui n'offre pas assez pour son prix. Je conseille d'attendre qu'il soit en spécial pour vous le procurer.

Catégories
Critiques
Grandissant entouré de jeux vidéo, jeux de rôle et jeux de société de toute sorte, Alexandre est aujourd’hui un passionné des passe-temps geek. Étant gamer de longue date, il préfère les MMORPG et les MOBA mais rien ne l’empêche d’apprécier tous les genres, tant qu’ils sont disponibles sur PC. Alex s’intéresse aujourd’hui à l’histoire des jeux vidéo depuis le boom internet des 10 dernières années, une page tournante de l’industrie.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet