0 $ pour jouer ou 300 $ pour gagner?

Close-up of assorted Canadian paper currency

Les jeux gratuits existent depuis belle lurette. Déjà vers la fin des années 90 ou le début des années 2000, des titres MMO comme Runescape on fait leur apparition sur le marché et permettent aux joueur d’y jouer gratuitement. Plus tard, avec l’explosion de Facebook et des téléphones intelligents, on a vu apparaître d’autres types de jeux gratuits pour monsieur et madame tout le monde. D’autres jeux encore, comme League of Legends, descendant de Defense of the Ancients,  sont distribués gratuitement sur PC et trouvent dans ce modèle d’affaires un succès incontestable. Maintenant ce sont même des titres AAA qui appliquent cette approche gratuite pour trouver leur place sur le marché.

Mais pourquoi créer un jeu gratuit?

Les jeux gratuits sont toujours intéressants pour les  joueurs qui n’ont pas trop d’argent à investir dans leur hobby. Mais pour les développeurs, pourquoi perdent-ils leur temps à créer un jeu qui permet aux joueurs d’y jouer sans payer? Comment peuvent-ils vivre de leur création? Vous connaissez surement la réponse : des jeux comme Hearthstone, League of Legends et même Farmville sont gratuits à la base, mais ils offrent aussi la possibilité aux joueurs d’investir un peu de leur argent pour progresser plus rapidement dans l’univers du jeu ou encore pour des ajouts esthétiques qui n’influencent pas la jouabilité du titre. Bien souvent, l’aspect gratuit du jeu attire suffisamment de joueurs pour que, en bout de ligne, beaucoup d’entre eux soient accrochés au point d’investir dans celui-ci. L’histoire nous montre même que les meilleurs jeux gratuits figurent parmi les plus profitables de l’industrie. Des titres comme World of Tanks, DOTA 2, et bien sûr League of Legends sont distribués gratuitement et génèrent des centaines de millions de dollars pour leurs développeurs. Il n’y a pas à douter alors que plusieurs veulent s’embarquer dans la danse et créer le prochain jeu gratuit à succès.

Différents tiers de microtransactions

Ce sont donc les microtransactions qui permettent aux jeux gratuits de survivre et aux joueurs de récompenser les développeurs des jeux qu’ils peuvent apprécier gratuitement. Mais le terme microtransaction est vaste et inclusif de plusieurs type de microtransactions. Comment différencier un type de jeu gratuit d’un autre?

  1. Dr._Mundo_CorporateMundoSkinL’esthétique

Certains jeux gratuits ont maîtrisé l’art de la rentabilisation par le biais des microtransactions esthétiques. Costumes, chapeaux, peintures, etc., les exemples sont légion. Ces microtransactions ne sont pas invasives du tout et encouragent les joueurs à investir dans le jeu en leur permettant d’afficher leurs achats.

  1. “ Boost ”

Ces microtransactions permettent aux joueurs de progresser plus rapidement que la normale dans l’univers du jeu en débloquant des armes, personnages ou points d’expérience plus rapidement que s’ils n’avaient pas payé. Ces microtransactions ne sont pas vraiment invasives et permettent aux joueurs qui ont moins de temps et plus d’argent à investir d’arriver aux niveaux supérieurs plus rapidement.

hearthstone-boutique_mamytwink

  1. candycrush_competencemacBarrière invisible

Ces types de microtransactions sont très invasives. Il s’agit de celles pratiquement obligatoires pour progresser dans le jeu en question. Sans l’investissement dans ce type de microtransactions, le joueur se retrouve devant une barrière invisible presque impossible à franchir et empêchant la progression du joueur vers des niveaux supérieurs. Ces microtransactions sont très irritantes et très invasives pour les joueurs qui ne désirent pas payer...

  1. PouvoirHitmanSniperMicrotransactions

Ce sont probablement les plus invasives des types de microtransactions qui peuvent exister. Ces achats permettent aux joueurs d’acheter des armes, personnages ou véhicules surpuissants et complètement inaccessibles autrement que par le biais des microtransactions. Ces éléments confèrent aux joueurs une puissance supérieure à tout ce qui est disponible gratuitement dans le jeux.

Les microtransactions et les jeux AAA

Il y a aussi des jeux qui sont plein prix et qui incluent des microtransactions. Encore là, ces jeux peuvent choisir d’emprunter n’importe quel type de microtransactions de la liste précédente, mais certains d’entre eux font plus de sens que d’autres. Pourquoi payer pour des “boosts” qui vous permettront de passer au travers d’un jeu plus rapidement, réduisant, en bout de ligne, le temps de jeu total et, en quelque sorte, votre retour sur investissement? Bien souvent, il ne s’agira que de microtransactions esthétiques, mais pas toujours. Mais, pour revenir sur un sujet touché dans un précédent article, le grand danger est la conception d’un jeu AAA avec ces transactions en tête. Si celui-ci est développé avec comme objectif de rentabiliser le plus possible les transactions en marge du titre principal, comment faire confiance aux éditeurs et aux développeurs pour que leurs titres ne soit pas plus difficiles et/ou moins agréables pour le joueur sans l’investissement dans ces microtransactions “optionnelles”? Le fait est que les joueurs sont à la merci des développeurs et n’ont souvent pas de poids décisionnel dans la conception des jeux AAA. C’est donc simplement par confiance que nous pouvons espérer que ces microtransactions ne soient pas trop invasives dans des jeux que nous payons déjà plein prix.

DS3_itemfarming-580x354

En somme, les microtransactions ne sont pas le mal en soi. Certains dévelopeurs, jeux ou compagnies ont implanté des systèmes de distribution de jeux gratuits et ont très bien réussi leur coup. En revanche, elles offrent de nouvelles possibilités de revenus qui peuvent entrainer d’autres compagnies moins sagaces à implanter des microtransactions invasives et à ruiner l’expérience du joueur. En tant que consommateurs de jeux vidéo il est donc de notre devoir de distinguer les bonnes pratiques des mauvaises et de récompenser ces premières, à la mesure de nos moyens, plutôt que les autres. Et vous? quel genre de microtransactions sont présentes dans votre jeu gratuit préféré?

Catégories
Au QuébecOpinion
Étudiant en conception de jeux vidéo de l’UQAC et amoureux de l’industrie des jeux vidéo, Simon aime partager sa passion à tous ceux qui veulent bien en savoir davantage. Jeux vidéo, jeux de société, cinéma... bref, tous les médiums du divertissement sont au cœur de ses préoccupations.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet