The Beginner’s Guide – Introspection déstabilisante

The Beginner's Guide bannière
The Beginner's Guide bannière

Critique non conventionnelle pour un jeu non conventionnel. The Beginner's Guide a été créé par Davey Wreden, qui nous a offert The Stanley Parable en 2013. Ce dernier a été acclamé par les critiques (dont moi-même), et on pourrait se demander si The Beginner's Guide est à la hauteur d’un tel succès. Et si ce nouveau jeu existait spécifiquement pour répondre, ou plutôt, pour s’interroger sur la validité de cette question?

L’important, c’est la question. « Quelle est la question? », me demanderez-vous? Exactement.

En démarrant le jeu, Davey Wreden lui-même vous explique le concept de The Beginner's Guide : il souhaitait vous partager les concepts de jeu de Coda, un développeur qu’il a rencontré dans un gamejam en 2008. Il vous présente ces idées incomplètes de jeux (mais interactives) en ordre chronologique de création, tout en nous donnant son interprétation de la chose. Bien sûr, je garderai le silence sur le but ultime du jeu et de son message, puisque c’est le genre d’expérience qu’il faut vivre soit même.



Tout ce que vous avez besoin de savoir, c’est que vous l’aurez terminé en une heure et demie, et que vous y penserez longtemps après l’avoir complété. C’est le genre de jeu qui ouvre la porte à des discussions qui pourraient durer des heures, et qui vous concerne tout particulièrement(oui, oui, VOUS!). Il vous concerne parce que vous êtes un joueur, il me concerne parce que j’écris cet article, et il concerne n’importe qui qui crée du contenu artistique, d’une façon professionnelle ou non. Il contient plusieurs sujets difficiles à digérer d’un coup, et qui vous déstabiliseront à coup sûr.

Pas de « jump & scare », un seul puzzle, pas de mécanismes de jeu à proprement parler : comme The Stanley Parable, le but est simplement d’avancer. Si vous trouvez que ça manque d’interaction, que c’est prétentieux ou que le développeur n’a pas mis assez d’effort dans les graphismes, peut-être qu’il s’adresse encore plus à vous que vous ne le pensiez.

On pourrait le classer dans la famille des « walking simulator », genre que j’ai défendu dans cet article-ci . Comme je dis toujours, les jeux appartenant à ce genre ont tendance à froisser les « hardcore gamer » accros aux « skinner boxes », parce que leur but ultime est leur message et la façon de le livrer, plutôt que de récompenser le joueur avec des points, de l’expérience, ou une interaction sociale. En ce sens, The Beginner's Guide réussit haut la main à nous livrer son message, qui est important, peu adressé ailleurs, et très personnel.

On juge souvent les jeux indépendants d’une façon toute particulière lorsqu’ils sont créés par très peu d’individus. Malheureusement, ces critiques sont souvent négatives et proviennent de gens qui ne comprennent pas l’effort qu’une seule personne a mis dans une œuvre, et la compare à des jeux AAA coûtant des millions de dollars à produire. Sinon, on étiquette le créateur derrière l’œuvre, on lui met de la pression, on le harcèle sur les réseaux sociaux : tel est notre système.

Peut-être que pour la millième fois, ce jeu rate encore sa cible, puisque les joueurs qui y joueront ne sont pas ceux qui auraient le plus besoin d’entendre son message. Peut-être que celui-ci aura l’effet opposé à son but ultime. Une chose est certaine, ce message existera une fois pour toutes, et on pourra y faire référence lorsque nécessaire, dans les nombreux cas où il est pertinent.

Mais on pourrait croire que je n’ai rien compris au message du jeu, puisque je désobéis en écrivant un article sur celui-ci, et que par le fait même, je risque de vous intriguer et peut-être même vous convaincre d’acheter le jeu. Est-ce que je fais la bonne chose? Je ne sais pas, je ne sais plus. "Rien" sur dix? C'est la seule note logique pour un jeu qui existe en silence, et qui souhaite rester discret. Vous comprendrez...

Introspection déstabilisante
Introspection déstabilisante

Il est une voix qui dit ce que plusieurs ont tenté de crier en vain contre le grand mur de béton qu’est l’internet

Catégories
CritiquesPC / MAC
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet