Top 5: Les moments les plus effrayants du jeu

Les moments effrayants dans les jeux d’horreur sont souvent attendus et perdent parfois leur force étant donné qu’ils sont désormais légion. Ceci étant dit, l’horreur se cache bien souvent dans d’autres jeux que ceux spécialisés dans la frayeur. Bruno-Pierre Campeau et Simon Forget partagent leurs moments où la peur est venue les chercher, parfois par pure surprise.

1- Les chrosôme plâtrés

Jeu : Bioshock

Sander Cohen est l’artiste le plus grand et le plus ignoble de la ville déchue de Rapture. Il vous forcera à tuer chaque pianiste, danseur, peintre, chanteur qui n’a pas le talent désiré. Toutefois, ce sont les chrosômes plâtrés des victimes de Cohen qui captent sans cesse notre attention. Artistiquement placés et pétrifiés pour l’éternité, Cohen nous glace le sang en nous forçant à admirer ces cadavres vivants, positionnés avec une minutie pourtant si morbide... -Simon

lDwpwHK

2- La rencontre avec le Licker

Jeu : Resident Evil 2

Traditionnellement, Resident Evil a sa réputation de déstabiliser le joueur face à un monstre. Que faire? Comment survivre? Comme le tuer? Parmi tous ses opus, rien ne pourra battre le Licker. Cette bête sans peau au crâne ouvert et à la très longue langue pourrait faire paniquer n’importe qui ! -Simon



3- We don’t go to Ravenholm

Jeu: Half Life 2

Half-Life 2 est très loin d’être un jeu d’horreur malgré la présence de multiples extra-terrestres et monstruosités en tous genres. Pourtant, Valve a réussi à déstabiliser les joueurs assez violemment avec le segment de Ravenholm. Pour contraster avec l’habituel buffet de munitions, on se retrouve désormais avec une quantité très limitée de balles. Mais pire encore, nous sommes seuls contre une horde de monstres ayant envahi une ville. J’oubliais : on fait la connaissance du headcrab noir. Ce dernier injecte une toxine qui met la vie de Gordon Freeman à un petit point. Ça ne le tuera pas, mais n’importe quoi d’autre d’hostile autour le fera sans gêne. Bref, quand on se pensait invincible, on se fait remettre à sa place avec une belle déstabilisation, dans une ambiance glauque et sinistre. Par chance, il nous reste le fusil de gravité! -Bruno

1058338-ravenholm

4- Le Temple de l’ombre

Jeu: The Legend of Zelda : Ocarina of Time

En ayant l’âge de douze ans et étant une chochotte professionnelle, je ne m’attendais pas au niveau de peur que le Temple de l’ombre avait en réserve. L’ambiance lugubre, des morts-vivants partout et le principe que certaines choses étaient invisibles sans la loupe de vérité rendaient le temple une épreuve PRESQUE aussi pénible que le Temple de l’eau. Pour ajouter une cerise sur ce sundae pourri, la musique d’ambiance n’aidait ABSOLUMENT PAS à me donner du courage pour terminer le temple. Bref, encore aujourd’hui, je le déteste au plus haut point. -Bruno

zeloot21

5- Les hallucinations de Scarecrow

Jeu: Batman: Arkham Asylum

Batman n’a pas peur de grand-chose et lorsqu’on l’incarne, on ne sent pas cette émotion non plus. Sauf lorsque Scarecrow décide d’injecter une toxine de peur au chevalier noir. Rocksteady Games a réussi à donner le sentiment de vulnérabilité via des hallucinations effrayantes et surréalistes. Les niveaux obligent le joueur à se cacher derrière des murailles qui peuvent souvent ne pas être là très longtemps. Bref, on voit finalement Batman dans son plus grand état de vulnérabilité : la hantise de son passé et des cauchemars encore plus que réels qui le tourmentent. -Bruno

maxresdefault

Et vous, quels sont vos moments les plus effrayants?

Catégories
Au Québec
Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l'industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N'ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!
2 commentaires
  • JT
    2 novembre 2015 at 18:24
    Laisser un commentaire

    Vous avez oubliez les deux moments les plus épeurants des 30 dernières années fans le jeu vidéo: le RROD et le YLOD.

  • Alban Quénoi
    11 novembre 2015 at 12:16
    Laisser un commentaire

    PC Master race, aucun problème JT :D

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet