J_VDO la web série sur l’industrie québécoise 100% pure laine

En ce dimanche et premier jour de l’édition 2015 du MIGSc’est sur la zone des exposants et les divers studios présents (Ubisoft, Eidos Square Enix, Parabole, Epic Games, etc.) qu’étaient braqués les projecteurs. Profitant de la présence des aspirants concepteurs de jeux venus déposer leurs CV et de celle de quelques développeurs, Libtv a présenté à ces amateurs et professionnels québécois une nouvelle web série documentaire à leur image : J_VDO.



Montréal, la ville du jeu

Produite avec la collaboration de Vidéotron et réalisée par Sébastien Landry, la série J_VDO compte bien donner à l’industrie du jeu québécoise, l’attention qu’elle mérite. À travers une dizaine d’épisodes de huit minutes, la première saison va notamment parcourir des sujets tels que le développement indie et triple A, le speed-run ou encore l’art dans les jeux. Le but de tout ça? Propager l’idéologie du développement et la culture vidéoludique du Québec mais surtout comprendre comment Montréal est devenue une ville du jeu.

Deux épisodes présentés au MIGS

À travers les deux premiers épisodes présentés au MIGS, on a pu apercevoir des studios triple A comme indie. Dans le premier volet mettant davantage l'accent sur la grosse industrie, on rencontre David Anfossi, le directeur créatif d’Eidos, prêt à nous narrer la volonté de tirer l’essence du premier Deus Ex pour sortir Deus Ex : Human Revolution qui implanta en 2011 l’identité du studio à Montréal. On suit également le parcours de Patrice Désilets et du processus créatif derrière son nouveau jeu Ancestors chez Panache.

Illustration for Ideas story on representations of evolution. Rudolph Franz Zallinger, “The Road to Homo Sapiens,” in F. Clark Howell, Early Man (Time-Life Books, 1965).

Le deuxième épisode quant à lui met davantage le focus sur les jeux indie et comment ces studios parfois à taille humaine parviennent à promouvoir la culture locale. On a donc notamment un aperçu des studios Sauropod, Spearhead Games ou encore Parabole avec son dernier walking simulator : Kôna.

kônaSimon Darveau,  fier acteur de cette industrie locale, nous rappelle également la propension de ces studios à s'entraider avec la création récente d'un organisme : la Guilde des développeurs québécois. En propageant cette culture du développement québécois, nous n'avons qu'à espérer qu'elle encourage d'autres pays à eux aussi affirmer leur identité dans leurs créations vidéoludiques.

La première saison est disponible sur la plateforme Illico.
Pour suivre de plus près les nouvelles de la série J_VDO, rendez-vous sur la page facebook de Libtv.

Catégories
Actualités
Rédactrice, narrative designer, scénariste de jeu vidéo et multi-task à temps partiel, elle porte une attention toute particulière à la dimension narrative des jeux ainsi qu'à la scène du développement indépendant.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet