Mario Tennis Ultra Smash – Out!

Bannière Mario Tennis Ultra Smash
Bannière Mario Tennis Ultra Smash

Nintendo est habituellement un as des jeux simples et efficaces, qui plairont à toute la famille. Les Mario Tennis ne font pas exception, avec leur gameplay de type arcade accessible à tous, à fréquence d’un par génération de consoles depuis 1995. Nous n’avions aucune raison de croire que le nouveau Mario Tennis sur Wii U serait à éviter. Parce qu’un « ultra smash » devrait être meilleur qu’un « super smash », non ?

Tout excité, je démarre Mario Tennis Ultra Smash, pour être accueilli avec un menu principal qui amorti mes ardeurs : seulement trois modes de jeu, qui varient à peine de l’un à l’autre, un mode en ligne complètement aléatoire, et un menu pour les défis. Pas de menu d’options, de tournois, de pratique, de mini-jeux, de mode RPG avec personnalisation de personnage, pas d’histoire, pas de cinématique d’ouverture, pas de mode carrière avec différentes coupes à gagner, pas d’attaque spéciale différente pour chacun des personnages, pas de terrains avec des mécaniques uniques qui change la façon de les approcher, pas de « motion control », moins de personnages que la version Gamecube, et plus dispendieux que jamais.



Mais que s’est-il passé ? C’est comme s’ils avaient profité du nom de la franchise établie pour nous prendre à revers, et faire des ventes faciles sur un jeu excessivement léger. C’est un cas typique de ce que j’appelle « le syndrome Nintendo » : de beaux jeux pour tous les âges, accessibles et amusants, mais sans véritable surprise. On dit rarement : « Wow ! Je ne peux pas croire tout le contenu qui est disponible dans ce jeu ! ». On nous sert souvent le strict minimum, mais cette fois-ci, Nintendo a dépassé la ligne. Out !

J’ai cru comprendre que Mario Tennis a écopé du retard de Starfox Zero. Tâchant de combler le vide laissé par l’absence de Starfox, Mario Tennis a peut-être été lancé sur le marché alors que quelque mois de développement supplémentaire en auraient fait un jeu beaucoup plus complet. C’est uniquement mon interprétation, et aussi la seule raison logique qui excuserait ce jeu à peine plus développé que le tennis dans Wii Sport…

Mais où est le contenu?

Je me rappelle avec nostalgie les Mario Tennis sur Gameboy Color et GameBoy Advance, qui avaient un mode « RPG », dans lequel votre personnage personnalisé devait améliorer ses statistiques pour réussir à gravir les échelons et devenir un joueur pro. Ça créait une raison de s’engager dans le jeu, d’y revenir constamment et d’avoir la satisfaction de l’avoir complété. C’est tout le contraire avec la version Wii U qui n’offre que des modes « quick play » : on y joue quelques dizaines de matchs, et on a l’impression d’avoir largement fait le tour. On a juste le goût de passer à autre chose.

La seule réelle nouveauté est le mode Mega Battle. Au lieu d’avoir une attaque spéciale différente pour chacun des personnages, qui pouvait s’activer uniquement lorsque le joueur avait fait plusieurs échanges avec succès, le tout est remplacé par un seul power-up. En effet, Toad est sur le côté du terrain, et lance aléatoirement un mega mushroom à l’un ou l’autre des joueurs. S’il le ramasse, le personnage en question devient géant et a encore plus de facilité à se déplacer sur le terrain. Celui qui a obtenu le champignon ALÉATOIREMENT a clairement un avantage, et étant donné l’abondance de ceux-ci durant un match, le côté compétitif est exterminé radicalement. (Observez simplement l'espace que prends Mega Bowser sur la photo ci-dessous!)

Bowser géant

L’AUTRE option, le mode « classique », est exactement la même chose, mais sans les Mega Mushroom, point barre.

Bien qu’il soit possible de faire par exemple des coups lobés et des attaques amorties, la « stratégie » à la base du tennis est quelque peu gâchée dans ce jeu. De gros ronds de couleur apparaissent en vous indiquant l’attaque optimale à faire selon le coup reçu. Vous n’avez qu’à vous installer dans le rond, et faire la combinaison de touche indiquée à l’écran, et voilà… Un sport transformé en « quick -time-event », c’est loin d’être excitant !

Le mode carrière a laissé sa place au « Knockout Match »: l’affrontement d’une succession de personnages, « Mortal Kombat style », dans des matchs identiques à ceux que l’on retrouve dans le mode Mega Battle. Le comptage de points traditionnel du tennis est ignoré : il suffit de faire « sept points » pour gagner le match, contre ces ennemis qui deviennent progressivement plus difficiles. Il n’est pas possible de tenter ce défi avec un autre joueur, mais par contre, vous pouvez utiliser un Amiibo. Vous n’avez qu’à déposer un Amiibo sur le gamepad, recevoir un message qui vous indique qu’il est inutilisable puisqu’il contient déjà des données, et puisque le jeu ne contient aucun menu d’option, on vous oblige à quitter complètement le jeu, aller dans les préférences de votre système, formater votre Amiibo, et redémarrer le jeu. Vous pourrez alors jouer des matchs avec la pire intelligence artificielle que vous ayez vue de votre vie. Heureusement, l’intelligence de l’Amiibo se nourrit de votre frustration (selon ce que j’ai pu comprendre), et transformera cette haine en points d’expérience. En y mettant le temps nécessaire, vous pourrez en faire un joueur imbattable, l’utiliser comme partenaire dans une partie en ligne, et ainsi, éliminer toute forme de plaisir. Hourra !



Quand je mentionnais que le mode en ligne est aléatoire, c’est qu’il n’y a pas de lobby. Il est donc impossible de jouer directement avec un ami en ligne. On vous impose un adversaire, selon les quelques options choisies, soit « simple ou double », « avec ou sans Mega Mushroom », et la longueur du match. Impossible d’envoyer une reprise vidéo sur YouTube, mais sincèrement, rien d’extraordinaire ne peut arriver durant un match. La stratégie est à son minimum, dû au Mega Mushroom et au cercle « quick -time-event », qui nous automatise bien malgré nous.

Au final, oui, Mario Tennis : Ultra Smash est un jeu de Tennis de style arcade amusant avec un bon contrôle, mais ça n’excuse pas du tout ce jeu incomplet, qui contient encore moins de contenu que son homologue sur 3DS, Mario Tennis Open sorti l’an dernier, qui ne coûtait que 40 $ : 25 dollars de moins que cette version sur Wii U. À moins d’un rabais exceptionnel, je ne peux tout simplement pas vous recommander ce jeu. N’oubliez pas que la version sur Nintendo 64 est disponible sur le eShop de la Wii U pour seulement 10 $, et que la version sur Wii (qui est la même que sur Gamecube, mais avec le support de la Wiimote) est directement compatible avec votre console. Ou encore, la version 3DS qui a l’avantage d’être portative, et comme indiqué plus haut, tout de même plus complète que Ultra Smash. Rendez-vous service, et passer votre tour sur celui-ci.

Bien, mais sans contenu
4.5
Bien, mais sans contenu

Mario Tennis : Ultra Smash est un jeu de Tennis de style arcade amusant avec un bon contrôle, mais qui manque cruellement de contenu. On se demande pourquoi on l’achèterait alors que d’autres Mario Tennis plus complets sont disponibles.

Catégories
CritiquesWii U
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet