Rocket League, un E-Sport?

La scène du E-Sport est définitivement bien implantée dans la communauté des gamers. Par contre, les titres qui y accèdent sont en revanche assez peu nombreux et peuvent quasiment être comptés avec une seule main. Counter-Strike, Dota 2, LoL et Starcraft II sont clairement dominants sur la scène. Cependant, un nouveau petit joueur sur le terrain semble faire plusieurs vagues. Rocket League est définitivement une surprise pour tout le monde en terme de popularité avec ses désormais 8 millions de joueurs.

Au fond, qu'est-ce qui fait un bon jeu pour la scène du e-sport? Des bons graphismes? Non. Une histoire engageante et détaillée? Certainement pas! C'est une jouabilité complexe, compétitive et, surtout, bien balancée qui permettent de simplement considérer faire partie de la scène grandissante du E-Sport. Au delà de la jouabilité, il faudra aussi que le jeu soit agréable à regarder pour les spectateurs. Même s'il est extrêmement bien conceptualisé du côté des contrôles, il faut que les graphismes soient intéressants pour engager le spectateur. Ce n'est pas tout! le jeu doit aussi être simple à comprendre en surface sans une maîtrise complète des diverses techniques de jeu. En plus, cette jouabilité doit permettre une profondeur riche et engageante pour que des joueurs ou équipes se sentent attirés par la possibilité d'être le meilleur des meilleurs. Rocket League semble donc répondre à tous ces impératifs au bon succès d'un titre digne du E-Sport. Pourtant, il n'est qu'un simple remake d'un jeu daté de 2008 qui ressemble en tous points (sauf au niveau de l'âge des graphismes) à son successeur : Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars.



 

Il est donc nécessaire de croire que Rocket League est le fruit d'un espoir inconditionnel d'une équipe de développeurs qui ont souhaité ardemment le succès de ce dernier. Malgré le premier échec, cette équipe était tellement convaincue de la qualité de leur produit qu'ils en ont conçu une suite, celle que l'on connait, avec de meilleurs graphismes, une musique entraînante et dans la culture vidéoludique grandissante que l'on côtoie aujourd'hui. À l'aide d'une technique de marketing plutôt astucieuse, cette fois-ci le jeu de soccer en voiture a été propulsé dans la communauté à l'aide de sa disponibilité gratuite (lorsqu'abonné de Playstation Plus) et d'une grande visibilité sur les médias sociaux (les plus grands youtubers l'on tous essayé à un point ou un autre).

Depuis, Rocket League ne cesse de grandir, et tel que mentionné précédemment, a récemment atteint la barre des 8 millions de joueurs. C'est sur cette lancée que Psyonix, développeur et éditeur du titre, annonce la deuxième extension téléchargeable de son très populaire jeu de soccer en voiture. Nouveaux drapeaux, nouvelles peintures, et surtout nouvelle arène sont quelques-uns des attributs promis lors de cette nouvelle extension. Suite à son précédent DLC, SuperSonic Fury, qui a conquis plusieurs joueurs,  Chaos Run est le tout petit venu dans l'équipe et vous pouvez vous le procurer dès maintenant pour environ 4,50 $ sur PC ou PS4 (bientôt aussi sur Xbox?). Bon jeu!

Catégories
Actualités
Étudiant en conception de jeux vidéo de l’UQAC et amoureux de l’industrie des jeux vidéo, Simon aime partager sa passion à tous ceux qui veulent bien en savoir davantage. Jeux vidéo, jeux de société, cinéma... bref, tous les médiums du divertissement sont au cœur de ses préoccupations.
4 commentaires
  • Waldorg
    5 décembre 2015 at 06:45
    Laisser un commentaire

    Ce serait plutôt cool de voir ce jeu en e-sport league. A voir comment ils vont adapter les différents points de vue caméra pour que ça soit agréable à regarder !

    • Simon Côté-Duchesne
      5 décembre 2015 at 10:13
      Laisser un commentaire

      c’est vrai qu’il n’y a pas vraiment de mode spectateur poupr l’instant. Et sa devrait être une priorité s’ils veulent voir ce jeu évoluer en e-sport. Pourtant, même du point de vue d’un joueur, Rocket League peut déjà être plaisant à regarder. Surtout quand on est braqué dans la même camera que des joueurs exceptionnels tel que kronovi!

      • Alban Quénoi
        5 décembre 2015 at 15:30
        Laisser un commentaire

        Tiens, j’avais pourtant cru comprendre qu’ils avaient mis en place le mode spectateur, il me semble dès le premier patch.
        Il y a déjà des ligues sur l’ESL pour les plus chevronnés, et les tournois amicaux ont déjà commencé au Nexus bar :D

  • Simon Côté-Duchesne
    5 décembre 2015 at 16:31
    Laisser un commentaire
  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet