Mighty No.9 – La Mega actu

Le 19 juillet dernier, les détenteurs de la Nintendo 3DS participaient à la cérémonie commémorative en l’hommage de la mort de Megaman Legends 3. Après avoir instauré une relation de complicité entre la communauté de joueur et les concepteurs, Capcom annula ce projet fort prometteur sous prétexte qu’il ne répondait plus aux critères de la série, broyant ainsi l’espoir de milliers d’amateurs… Mais puisque la patience est une qualité souvent honorée, les adorateurs de Rock pourront à nouveau enfiler leurs armures de taule à compter du 9 février prochain !

QUOI ! Un nouveau Megaman ?

Même si Mighty No.9 reprend la recette cultissime des Megaman, il se décrit plutôt comme étant un successeur spirituel à la légendaire franchise. En effet, le titre mélange l’ensemble de ce qui a su charmer (la progression non linéaire des tableaux, l’apparence emblématique du protagoniste et les boss robotiques aux habiletés tant convoitées) en y ajoutant une jouabilité encore plus typée arcade, de nouvelles mécaniques de jeu et des graphismes nouvelle génération.

Mightyno9_Image1

Mighty No.9 a vu le jour grâce à une campagne Kickstarter qui a atteint son objectif en seulement 48 heures.

Côté histoire ça donne quoi ? Parce que oui c’est important !

Mighty No.9 conserve le pitch d’un Megaman classique avec l’arrivée de nouveaux super-robots appelés Mighty. Ces derniers sont infectés par un étrange virus qui atteint sévèrement les appareils. L’exposition à la contagion a pour effet de libérer un élan de rage et une dose non conventionnelle du syndrome du petit homme.

Vous incarnerez Beck, le seul à ‘’l’esprit’’ encore sain, et devrez éliminer les 8 mighty devenus fous dans des combats uniques, avec criblage de touche et pouvoirs spéciaux.

Mightyno9_Image2

Les Mighty's dans toute leur splendeur.

Et à quoi peut-on s’attendre ?

Grâce à la réussite monumentale de sa campagne sur Kickstarter, Mighty No.9 réussit à moissonner une cagnotte surpassant de quelque 3.1 millions l’objectif initial fixé à 900 000$. Somme qui s’ajoute précieusement au porte-monnaie étant dédié au développement d’ajouts supplémentaires pour le plaisir des partisans expectatifs. Ces additions comprennent le portage du titre (originalement prévu sur PC) sur les consoles de salons et les machines portatives, la conception de niveaux boni et l’intégration de nombreux modes de jeu (new game plus, boss rush) qui raviront les amateurs de difficulté d’antan.

Le mode défis

Seul ou avec un équipier, vous pourrez compléter une suite d’épreuve dans des versions remixée de certains tableaux, avec des conditions spécifiques et des objectifs misant sur ses aptitudes.

Le mode Turbo

Si la vitesse ne vous effraie pas et que vous avez la réactivité d’un jaguar sous amphétamine, le mode Turbo est fait pour vous. Le jeu tourne à une cadence grandement augmentée afin de briser la confiance en vos esquives.

Le mode Battle Race

Un mode multijoueur compétitif pour mesurer son talent avec la communauté dans des portions de niveaux réduites. Mixant habilement plaisir et rupture d’amitié, la rivalité entre les super-robots n’aura jamais été aussi vraie.

Le mode One Hit to die

Voué aux vétérans qui auraient (étonnement) encore soif de difficulté, le mode One hit to Die permet d’apprécier l’intégralité du jeu avec 1 point de vie, soit une vulnérabilité mortelle à chaque coup porté au héros. Question de rendre imberbe même le plus fourni en toison.

Mightyno9_Image3

 

 

Toujours sceptique ?

Sachez que le développement du jeu n’a pas été confié à une tribu aborigène croyant fermement que NES est l’abréviation de Nord Est Sud, mais plutôt au studio japonais Comcept en collaboration avec Ini Creates.

Comcept est une société composée d’une équipe du tonnerre ayant participé, de près ou de loin, au développement d’un Megaman. Le fondateur, Keiji Inafune est d’ailleurs l’ex-producteur de la franchise. Il est donc capital, pour les membres du projet soucieux d’offrir une expérience des plus mémorables, d’être à l’écoute des fans qui ont forgé la doctrine Megamanesque que nous connaissons aujourd’hui.

Pour Mighty No.9, le mot d’ordre rime assurément avec qualité !



 

Il va sans dire que Mighty no.9 sait se faire désirer… Que vous adhériez ou non à la tournure de la série et à la nouvelle esthétique… Que vous ressentiez la nostalgie qui vous envoûte ou un brin d’amertume qui plane… Que vous soyez craintif d’une éventuelle annulation ou réaliste en vous disant qu’il va bien sortir le 9 février 2016… Le jeu nous promet un emballage revampé, qui ne pourra certainement pas plaire à tous, mais qui espérons-le, rendra hommage à ses influences et séduira de nouveau !

À suivre…

Pour les intéressés, je vous donne rendez-vous le 9 février sur PC, Mac, Linux, PS4, Xbox One, 3DS, Vita.

Catégories
Actualités
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet