Pause pour Assassin’s Creed : épuisement annuel?

Pour ceux qui attendent impatiemment la prochaine itération de la série action-aventure historique d’Ubisoft, accrochez-vous à vos capuchons pointus parce que vous risquez d’attendre un peu plus longtemps que prévu.

Durant leur appel trimestriel avec leurs investisseurs le 11 février dernier, l’entreprise a annoncé qu’il n’y aura pas de nouvelle édition d’Assassin’s Creed cette année, plus exactement dans leur année financière du 1er avril 2016 au 31 mars 2017. À la période de questions à la fin de l’appel, Yves Guillemot, directeur général de la compagnie française, s’est exprimé sur ses inquiétudes des effets de l’annualisation de la franchise après la sortie abrupte d’Assassin’s Creed Unity ainsi que sa réception. Il a rajouté que cette décision pourrait aider les équipes travaillant sur ses oeuvres à comprendre ainsi qu’à prendre avantage des nouveaux engins et nouvelles technologies.

Yves Guillemot

Un assassin à gauche, un assassin à droite!

Pour vous resituer dans le temps, Unity fut lancé sur PS4, Xbox One et PC en novembre 2014 en même temps que Rogue pour PS3 et Xbox 360. Dans la première partie de 2015, China, le premier chapitre de Chronicles, sortit en version numérique. En octobre dernier, Syndicate fit malheureusement moins de ventes dû à la notoriété technique de son prédécesseur principal. En début d’année, les deux derniers chapitres de Chronicles intitulés India et Russia furent premièrement vendus en version numérique, puis en version physique comprenant les trois chapitres. De plus, un film en parallèle avec l’univers du jeu mettant en vedette Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons est prévu plus tard cette année.

Assassins Creed movie filmLa franchise a fait couler beaucoup d’encre durant les dernières années, et malgré une absence d’un an dans la sphère vidéoludique, un autre Assassin’s sera cependant présent sur nos grands écrans afin d’actualiser son statut de pilier de l’industrie. La question à savoir si une licence du média ludique a besoin d’une adaptation cinématographique afin de justifier sa pertinence/domination sur l’industrie en conquérant le marché d’un autre est un article pour une autre fois. Cependant, ce qui est intéressant à noter est l’écart que Guillemot veut faire avec le titre originaire de Montréal et son retour annuel. Depuis le deuxième opus sorti en 2009, la série a conquis le marché année après année avec une nouvelle entrée, et ce jusqu’à présent. Un autre exemple typique est celui de Call Of Duty qui fut une véritable rencontre annuelle entre les fanatiques du tir à la première personne depuis également le deuxième opus, plus précisément en novembre à partir du troisième. Avec les rumeurs qui circulent comme quoi le prochain sera un retour à cette continuité narrative qui a fait connaître la franchise à la majorité de la populace, c’est-à-dire Modern Warfare, ça ne fait que confirmer que Activision a fait un investissement en or.

Un investissement sécurisé?

Call of duty ghost x assassins creed black flagCe qui m’amène à mon point principal : l’investissement. Les passionnés comme vous et moi qui lisons et débattons sur ces sujets demandons des redevances à ces géants de l’industrie afin d’avoir ce que l’on désire, mais comme mentionné, le jeu vidéo est une industrie culturelle et créative menée non par des artistes et artisans, mais des représentants corporatifs visant la plus grande marge de profit possible. Cela étant dit, ils veulent quand même livrer de la marchandise de qualité afin que l’on puisse continuer à acheter leur article, et c’est pourquoi ils emploient des artistes de tous les secteurs possibles (animation, design, jouabilité, etc.) afin de développer le meilleur produit qu’ils peuvent. Oui, ces corporations veulent se faire de l’argent, mais en donnant un jeu de qualité sans aucune mauvaise intention. Activision et Ubisoft sont des leaders du marché grâce à leurs titres, excepté qu’Assassin’s Creed a une mauvaise réputation depuis plus d’un an maintenant, et ce même si leur dernier opus a bien été reçu par la critique (incluant nous).

Le phénomène annuel n’est pas nécessaire afin de donner de l’importance à une franchise. Le paufinement des futurs entrées grâce à l’ajout des éléments intéressants dont des mécaniques de jeux améliorées, des interactions uniques avec l’environnement externe au contrôle du joueur, ainsi qu’un rehaussement visuel flamboyant, ne sont que quelques exemples afin de redonner au joueur une meilleure expérience pour qu’ils veuille en redemander plus. Néanmoins, dans la société socialement accélérée que nous vivons, il est maintenant difficile de jauger si une trop longue absence des yeux du public va être profitable ou, au contraire, fatal pour la franchise. Cependant, il y aura toujours un Street Fighter, un Pokémon, ou même un Grand Theft Auto, pour faire exception à la règle. Je vous recommande l’article de Martin Brisebois qui a étoffer ce sujet dans son analyse sur l’annualisation des franchises pour un commentaire/avis intéressant et éclairsissant.

Assassin’s Creed n’est pas seulement une icône du genre action/aventure, mais aussi de l’industrie du jeu vidéo. Selon moi, il est victime de son propre succès et a simplement connu un détournement temporaire. Comme le disait si bien The Beatles : “All you need is love.”

 

Catégories
Actualités
Geek affirmé, gamer confirmé, et barbu occasionnel, Marc-André (alias Bobbyjoe) reçoit la Playstation à l'âge de 6 ans, la faisant ainsi sa console de prédilection. En possession d'un DEC en cinéma et communication, il y ajoute une spécialisation dans l'industrie des jeux vidéo grace à son baccalauréat en médias numériques à l'UQÀM. Il ne croit pas aux guerres culturelles: que ce soit Playstation/Xbox, PC/Mac, ou même Marvel/DC, si tout le monde est content et trouve ce qui lui plait, pourquoi autant de haine?
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet