Montréal, VR Valley – Lumière sur les entreprises montréalaises

Montréal VR Valley
Montréal VR Valley

Les enthousiastes de réalité virtuelle étaient nombreux à VR Valley, le 18 février dernier. L’évènement avait lieu à l’Espace Desjardins dans le Complexe du même nom, dans le cadre des Rendez-vous Techno Desjardins, qui, vous l’aurez compris, en était l’organisateur. La conférence avait pour but de rassembler les nombreuses entreprises montréalaises qui s’intéressent aux multiples possibilités qu’ouvre la réalité virtuelle.

La conférence en entier est disponible pour l’écoute ci-dessous. Merci à notre partenaire Oculus QC, visitez leur page Facebook!

Patrice Robitaille, développeur VR, nous a parlé des possibilités de la réalité virtuelle, de tous les secteurs commerciaux qui peuvent en bénéficier. Les jeux vidéo, le magasinage en ligne, le tourisme, l’éducation, la santé, l’immobilier, design industriel, le cinéma, bref, il n’est pas étonnant de voir grandir le nombre d’entreprises qui s’intéressent à cette nouvelle technologie.



OVA

Harrold Dumur et Pierre-Luc Lapointe de la compagnie OVA nous ont ensuite introduit leur plateforme. Le but d’OVA est d’offrir un outil permettant de créer des environnements 3D spécifiquement pour la réalité virtuelle, et sans besoin de programmation. “WYSIWYG” (What You See is What You Get) et drag-and-drop sont les mots clés, qui illustrent bien la facilité visée pour OVA. On nous a aussi rappelé que les expériences en réalité virtuelle doivent être parfaites et optimisées pour éviter les nausées, d’où l’avantage de démarrer un projet à partir d’une plateforme déjà optimisée comme la leur.



OSMOS Academy

L’organisme OSMOS Academy quant à lui a un but très noble : aider les enfants malades dans les hôpitaux à oublier leurs problèmes pendant un instant, grâce à la réalité virtuelle. Permettre à un enfant cloué à un fauteuil roulant de marcher virtuellement pour la première fois, c’est tout simplement génial. J’applaudis leur initiative, qui est réellement touchante.



Beam Me Up Games

Beam Me Up Games tente de développer une technologie qui permettrait aux gens de se déplacer dans des environnements 3D grâce au Gear VR. Contrairement à l’Oculus Rift ou au HTC Vive, le Gear VR n’a habituellement pas de caméra ou de capteur. Beam Me Up Games peut transformer n’importe quelle pièce en « holodeck » et profiter pleinement de l’expérience « sans-fil » qu’offre le Gear VR. Ils nous ont parlé d’un de leurs projets avec la compagnie Skyline : un catalogue d’assets 3D, qui vous permet de visiter en VR à quoi ressemblerait votre kiosque pour un trade show, et même de marcher à l’intérieur de celui-ci. C’est beaucoup plus efficace qu’un simple croquis sur papier... Ceci n’est qu’un seul des nombreux projets développer chez Beam Me Up Games.



VrVana

VRVana nous a présenté son propre casque de réalité virtuelle, le Totem. Sa particularité, c’est qu’il est aussi un casque de réalité augmentée. C’est à l’aide de deux caméras à l’avant du casque qu’il peut vous faire voir ce qui se passe devant vous, mais surtout, mélanger l’image réelle et l’image 3D. Au lieu de la traditionnelle réalité augmentée sur nos téléphones cellulaires où le monde virtuel est vu à travers un tout petit écran, le casque Totem couvre tout votre champ de vision, c’est donc beaucoup plus efficace. Il ne faut pas oublier que c’est aussi un casque de réalité virtuelle à part entière qui peut afficher un contenu 100 % virtuel, comme tous les autres casques VR. On nous a aussi fait réaliser qu’il serait possible de partager le feed vidéo issue des caméras frontales à un autre utilisateur sur le web : un chirurgien pourrait donc voir une opération à distance et conseiller ceux qui sont réellement sur place. Les possibilités sont énormes, et VRVana travaille déjà sur son prochain prototype.



Retinad

Retinad se spécialise sur le recueil de données d’utilisateur en réalité virtuelle. Par exemple, leur système Heatmap affiche, grâce au mouvement de la caméra, l’endroit exact où vous regardez dans une scène en réalité virtuelle. Des agences de publicité pourraient par exemple utiliser ses données pour optimiser leurs campagnes de pub, pour être certaines d’obtenir l’attention désirée. Ils essaient aussi de faire du profilage émotionnel en tentant d’évaluer le niveau de stress ou le niveau d’engagement des utilisateurs par leur mouvement de tête. C’est un peu inquiétant tout ça, pour être franc, mais j’imagine que c’est l’évolution ultime du sondage.
https://www.retinad.io/

Une chose est certaine, la réalité virtuelle est un secteur d’affaire qui ne cessera de croître, et c’est une excellente nouvelle d’apprendre que des entreprises québécoises ont déjà mis la main à la pâte.

Catégories
ActualitésLocalesRéalité virtuelle - VR

C’est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d’origine.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet