GDC 2016 – Retour sur la 30e édition

La grande conférence annuelle par les développeurs de jeux et pour les développeurs de jeux vient tout juste de se terminer. Retour sur ce qu'il s’y est déroulé.

Prenant place chaque année en mars, le GDC, ou Game Developers Conference, célébrait sa 30e édition, faisant du coup de l'édition 2016 la plus longue en son genre. Cette dernière couvre une panoplie d’ateliers sur de nouvelles technologies, des jeux récemment sortis ou sur le point de l’être, ainsi que des remises de prix pour les jeux publiés au courant de l’année. Ces récompenses visent les jeux à grands déploiements tout comme les indépendants. Cette année, la réalité virtuelle (VR) était au cœur de la conférence, faisant ainsi un point de mire tant sur les nouveaux jeux tirant avantage des différents casques que sur les accessoires facilitant l’utilisation et l’accessibilité de ces nouvelles technologies.

Nouvelles technologies

Le PS VR de Sony, anciennement connu sous le nom de Project Morpheus, devrait arriver sur le marché en octobre 2016 à un prix avoisinant les 400$ US et en tant qu’exclusivité pour la PS4. Selon le CEO de Sony, Andrew House, plus de 200 développeurs sont présentement en train de créer du contenu VR pour le nouveau casque. De plus, près d’une cinquantaine de jeux sont attendus pour le lancement.

Oculus annonce la sortie de 30 jeux en réalité virtuelle pour accompagner la sortie de l’Oculus Rift le 28 mars prochain. Les contrôleurs Touch étaient aussi disponibles à l’essai. Bien qu’il n’y ait pas encore de date de sortie officielle, les contrôleurs sont attendus avant la fin de l’année 2016.

Oculus_VR_list

Jeux en réalité virtuelle accompagnant la sortie de l'Oculus Rift

Independent Game Festival / Game Developers Choice Awards

Chaque année, lors de la conférence, des prix sont décernés aux jeux s’étant démarqués sur différents aspects. Décernés par les pairs, ces prix soulignent le travail effectué par les studios de jeux à grand déploiement (GDCA) ainsi que par les indépendants (IGF).

Parmi ces prix, notons : le Meilleur Début, attribué à Moon Studios pour Ori and the Blind Forest, le Jeu de l’Année (GOTY : Game Of The Year), remis à The Witcher 3, le Meilleur Design à Rocket League, et le prix d’Accomplissement d’une Vie (Lifetime Achievement) qui a été remis à Todd Howard (Bethesda). Il est possible de voir la liste complète ici.

Du côté des indépendants, Her Story a su se démarquer en remportant le Grand Prix Seumas McNally ainsi que celui pour l’Excellence en Narration, totalisant 33 000$ en prix comptant. Les jeux Keep Talking and Nobody Explodes ainsi que Undertale se sont vus octroyer les mentions Excellence en Design et Choix du Public, respectivement. Pour la liste complète des gagnants, cliquez ici.

Développeurs d’ici

L’industrie québécoise et canadienne était également représentée au GDC avec quelques jeux et compagnies. Outre les grands joueurs tels qu’Ubisoft ou Square Enix, les indépendants prennent leur place, notamment via le ‘Indie Mega Booth'. Notons : In The Shadows, développé par le ‘one-man band’ montréalais Colorspace Studios, Semispheres, un autre créateur solo provenant de Calgary, ainsi que Long Story, dont l’équipe, elle, vient de Toronto.

Via le programme ID@Xbox, les jeux et créateurs suivants étaient présents au Lounge Xbox : Anamorphine, de la boîte montréalaise Artefact 5, Below de Capybara Games, originaire de Toronto, ainsi que le jeu Jotun de Thunder Lotus, autre studio montréalais.

Coup de cœur

Au fil des conférences et découvertes de jeux indies, mon attention a été captée par Element. Le jeu a un visuel très stylisé et la prémisse relativement simple. Vous devez gérer des ressources ainsi que les éléments (eau, feu, vent et terre) afin de pouvoir progresser dans l’espace et vaincre vos ennemis. Le jeu, bien que déjà disponible sur Steam Early Access, n’a pas encore de date de sortie officielle.



Catégories
Actualités
Enseignante et perpétuelle étudiante, elle est fan de jeux de table comme de jeux vidéo. Elle adore plonger dans le monde d’un jeu et découvrir son histoire autant que son univers visuel. Elle aime tout ce qui se rapproche du style sci-fi passant du RTS au FPS. Et ayant une affinité pour le design, elle se lâche à faire des jeux ici et là, tant personnel que lors de game jams.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet