“On ne peut pas épeler Twitch sans Twit”

Durant une pause au boulot, je lisais Facebook lorsque soudainement, j’ai failli couvrir mon écran de ma boisson énergétique en lisant certaines opinions sur les animateurs Twitch et Youtubeurs spécialisés en jeux vidéo. Paresse, mollesse, facilité, on ne mâche pas ses mots pour dénigrer le travail des ces personnes qui pourtant mettent un nombre absolument incalculable d’heures pour apporter leurs émissions sur le web.

De magnifiques commentaires comme “Trouve-toi un vrai emploi” ou le titre du présent article sont des commentaires étonnamment récurrents à propos de ce qui se met devant la caméra pour jouer et découvrir un jeu avec son auditoire. Pourquoi ne dit-on pas ça des animateurs de télévision, de ceux qui font du direct ou qui participent à des émissions comme “Les recettes pompettes” (que j’adore en passant) ou d’autres genres de contenu télévisuel?

Une impression que ces commentaires donnent est une peur et une espèce d’hystérie collective qu’une génération plus vieille semble avoir envers la nouvelle technologie. Est-ce que ces gens ont peur qu’on enlève la légitimité d’être à la télévision, de faire partie de cette espèce de club privilégié de ceux qui sont devant le petit écran?

Le contenu de Twitch, soit un animateur qui découvre un jeu ou qui joue de manière spectaculaire représente un besoin criant. Il n’y a pas d’émission télévisuelle qui comporte le même contenu. Il y a quelques années, G4, une chaîne de télévision américaine dédiée aux jeux vidéo, avait un contenu qui était bâti pour les joueurs et pourtant s’est fait remplacer par du contenu pour homme avec GQ TV.  M. Net qui était un excellent exemple d’une programmation à la sauce “infotainement” a été brutalement terminé par V Télé pour être remplacé par des épisodes de Kim Kardashian et d’autre émissions plus ou moins informationnelles. La majorité des animateurs, ayant perdu leur place au petit écran, se sont maintenant tournés vers l’internet et Twitch pour continuer de faire leur boulot.

La relève est sur le web

Pour revenir à l’argument que ce n’est pas un vrai emploi. C’est qu’on ignore que Twitch est la démonstration de la démocratisation de bien des technologies et des méthodes pour faire de l’enregistrement et du direct. Maintenant, n’importe qui peut s’acheter un équipement de qualité pour moins de 1000$ et commencer à diffuser sur YouTube et Twitch sans réelle difficulté. Cette démocratisation donne la chance à certaines personnes qui n’ont pas nécessairement fait l’école du théâtre ou n’importe quelle autre institution de faire son spectacle.

Cette relève prend des risques que la sacro-sainte télévision n’ose pas prendre. Elle devient producteur, réalisateur, caméraman, animateur et j’en passe. Tout cela bien assis du confort de leur bureau. Il produit souvent des contenus qui sont beaucoup plus proches, beaucoup plus en contact avec l’auditoire que bien des émissions qui apparaissent de nos jours. C’est littéralement la nouvelle génération qui veut aller de l’avant.

Ces producteurs nouveau genre investissent non seulement de l’argent, mais une quantité phénoménale de temps dans leurs diffusions. Que ce soit la préparation du contenu, la planification de leurs horaires, les différentes coupes de vidéo pour les envoyer sur YouTube. On parle de centaines d’heures par mois investies dans un “passe-temps” qui peut devenir potentiellement lucratif. Ce n’est aucunement de la paresse ici, mais un travail d’acharné et de passionné.

Le jeu vidéo n’est pas tabou

Il faut aussi arrêter de se dire que la couverture de jeu vidéo n’est pas un sujet sérieux. Quand on parle d’une industrie qui à elle seule fait beaucoup plus que le cinéma en terme de profits, on ne peut plus se permettre de l’ignorer. Le sujet est assez riche pour qu’on puisse en faire un talk-show, un podcast, ou se permettre de découvrir des jeux via le “Let’s Play”.

Il y a aussi la dimension du eSport qui devient une machine monstrueuse. Quand des compétitions telles que Heroes of the Dorm avec Heroes of the Storm, The International avec Dota 2 ou le LCS avec League of Legends peuvent attirer jusqu’à un million de personnes au même moment sur la chaîne Twitch, le potentiel est plus que confirmé. La culture du jeu vidéo est établie et Twitch et YouTube en sont les plateformes qui la diffusent.

Donc si on me répète que Twitch n’est pas un emploi, je vous répondrai que pour beaucoup, les personnalités qu’on y rencontre sur leur chaine sont possiblement la relève de la télévision. Déjà pour certains, Twitch remplace l’habitude télévisuelle pour laisser place à un énorme buffet de contenu en direct. Il faut s’y faire, ce sera le déclin de la télévision et le début de l’ère Twitch.

 

N.D.L.R. : vous pouvez retrouver des exemples de commentaires tels que décrits dans le présent billet en vous rendant sur cet article du Journal de Montréal où nous avons trouvé la perle qui se trouve dans notre titre.

Catégories
Opinion
Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l'industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N'ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!
10 commentaires
  • Ferraz
    8 avril 2016 at 10:46
    Laisser un commentaire

    Vous avez fait une erreur factuelle : M.Net était produit et diffusé sur la chaîne musique plus et non par Vtélé.

    • Joe
      8 avril 2016 at 10:56
      Laisser un commentaire

      Lors que M.Net a été annulé, V Télé venait de mettre la main sur musique plus, ce sont les dirigeants de V Télé qui ont fait le choix de faire fermer l’émission, et non musique plus.

      Informez-vous avant de dire de la marde :) <3

      Bruno avait raison.

      • Ferraz
        8 avril 2016 at 11:29
        Laisser un commentaire

        Sans vouloir faire un débat sémantique, ou plutôt de propriété et d’organisation de corporation, c’est Remstar, par sa filiale V media group, qui détient les propriétés que sont Vtélé et MusiquePlus. Mais chacune de ces entités a une structure administrative semi-autonome avec leur propre enveloppe budgétaire. Par conséquent, c’est une erreur factuelle de dire que c’est Vtélé, qui est un actif sans pouvoir décisionnel sur les autres propriétés, qui a pris la décision. La décision émane du sommet hiérarchique, Remstar, et la mise en application a été faite par la direction de Musique Plus. À partir de là, on peut soit dire que c’est Remstar ou Musique Plus, et non Vtélé, qui prend la décision.
        C’est un débat sémantique sans importance dans le propos général du texte, puisqu’il n’est pas question de la gouvernance des actifs de Remstar.

        • Bruno-Pierre Campeau
          8 avril 2016 at 11:37
          Laisser un commentaire

          J’ai effectivement gaffé sur mon texte et j’aurais du spécifier.

          Merci Ferraz!

  • Max Beaulieu
    8 avril 2016 at 10:57
    Laisser un commentaire

    Superbe article qui démontre très bien la réalité des créateurs de contenu sur Twitch et Youtube.

    Bravo!

  • Cindy
    8 avril 2016 at 11:48
    Laisser un commentaire

    Étant diffuseuse sur Twitch, cet article fait du bien. Des jugements, regards, incompréhensions… C’est parfois épuisant de toujours s’expliquer. “Qu’avez-vous fait hier?” J’ai découvert un nouveau jeu indépendant avec mes viewers, c’était très intéressant. “Encore? Fais-tu autre chose de ta vie?” Et oui, j’ai une vie. Amoureuse, sociale et bien plus intéressante sans doute que ceux qui nous jugent. Merci!

  • MrJechgo
    8 avril 2016 at 13:55
    Laisser un commentaire

    Je pense que le “Trouve-toi un vrai emploi” vient du fait que plusieurs personnes doivent “se casser la gueule” pour obtenir un emploi convenable dans leur domaine. On parle ici d’années d’étude qui parfois ne donnent pas le résultat voulu; tout peut arriver pendant un cheminement scolaire après tout.

    Ils trouvent quelqu’un qui semble avoir zéro éducation qui est payé à jouer à des jeux. On se ne le cachera pas: ça ne prend pas un bacc, maîtrise ou doctorat en “Journalisme Internet” pour se partir une chaîne YouTube ou Twitch, voir même la monétiser. N’importe qui peut le faire, parce qu’au final, il n’y a pas de restriction: on ne demandera jamais à un streamer d’envoyer ses diplômes d’étude afin qu’il puisse bénéficier des revenus publicitaires de sa chaîne. En gros, on sens une GROSSE jalousie de la part du public. Les gens vont devoir s’y faire… à moins qu’ils poussent les chaînes de TV à mettre plus de contenus techno pour rivaliser avec le web.

    P.S. Un auteur québécois a déjà dit que “si tu aimes ton emploi et que tu t’amuses, tu n’auras jamais à ‘travailler’ pour le restant de tes jours”. “Jouer à des jeux vidéo pour le fun” ne me semble pas comme un emploi régulier, mais plus comme un passe-temps qui rapporte indirectement ;)

  • Kazzie
    8 avril 2016 at 15:38
    Laisser un commentaire
    • Maxime Parent
      8 avril 2016 at 16:44
      Laisser un commentaire

      Note de la rédaction ajouté au bas de l’article!

  • Jacques Paris
    26 avril 2016 at 22:01
    Laisser un commentaire

    Arrêtez de pleurnicher, et assumez ce que vous êtes! Ce que vous faites n’a aucun avenir, de là le pourquoi que vous avez besoin de vous trouver une VRAIE job. La PARESSE ne vous mènera nulle part!

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Dans le même sujet