La FQSÉ se lance au Comiccon de Montréal

Une nouvelle étape dans le développement du sport électronique au Québec sera franchie durant le Comiccon de Montréal cette fin de semaine : la Fédération Québécoise de Sports Électroniques, ou FQSÉ, y fera son lancement officiel vendredi soir, au coeur de la convention. Nous sommes allés en discuter avec deux de ses fondateurs, Patrick Pigeon et François Savard.

L’actualité E-Sports au niveau global prend une tournure exceptionnellement singulière depuis plusieurs mois. Entre grands pas en avant sur sa reconnaissance, comme le projet de loi pour une République Numérique en France, et scandales autour des skins de CSGO éclatant aux quatres coins de Youtube, il est clair que sa formidable croissance en fait aussi un colosse aux pieds d’argile. De nombreux challenges sont à relever pour cette discipline si particulière, et l’un des enjeux cruciaux concerne sa régulation.

Une fédération, oui mais pourquoi?

FQSE_esports101

Une des missions de la fédération, informer le public sur ce qu'est l'E-Sport. Crédit : FQSÉ

L’idée de la création d’une fédération de l’E-Sports ne date pas d’hier, de nombreuses tentatives plus ou moins sérieuses ayant vu le jour par le passé, comme par exemple en France (et oui, encore). Plus récemment, ce sont les anglais qui continuent de défricher cette brousse, que l’on compare d’ailleurs plus au “Wild Wild West” en général qu’à un long fleuve tranquille. Le Québec n’est pas en reste, mais avec des enjeux qui lui sont propres. Bien entendu, on ne prétend pas ici instaurer des standards sur les contrats des joueurs professionnels, ou encore contrôler les organisations, la population et le niveau global des joueurs compétitifs restant encore bien trop modestes pour y prétendre. Mais on peut d’ores et déjà travailler plusieurs points, comme l’a fait la structure Boréal eSports jusqu’à l’an dernier.

FQSE_debats

Regrouper les acteurs de l'E-Sport québécois, un débat à la fois. Crédit : FQSÉ

“Cela fait déjà plusieurs années que Boréal avait des activités qu’il n’incombait pas à une équipe de faire, comme par exemple le dossier sur l’exclusion du Québec”, nous raconte François Savard, co-fondateur de Boréal eSports et membre du conseil de la FQSÉ. Lorsqu’il a été décidé de mettre de côté leurs équipes pour se consacrer à ces activités, il est donc apparu logique de se lancer dans la création d’un organisme neuf, apportant légitimité et crédibilité à leurs actions. Le site officiel de la FQSÉ annonce clairement les première missions que se fixera la structure : à commencer par la fameuse exclusion des joueurs québécois des compétitions étasuniennes, contre laquelle Boréal a lancé la lutte depuis bien longtemps. L’autre chantier déjà entamé concerne la structuration de l’E-Sports dans les universités, via la création d’un Comité des associations étudiantes de sports électroniques. Enfin, la reconnaissance de la discipline par les autorités ainsi que le développement et l’accompagnement des futurs perles e-sportives sont au menu.  

La FQSÉ, dans les détails

Comiccon-MTL-2016

Le Comiccon, une super-vitrine de choix!

Côté structure, la FQSÉ sera composée de plusieurs comités. À commencer par le Conseil d’Administration, composé de Patrick Pigeon et François Savard, co-fondateurs de Boréal eSports, Dawei Ding, futur avocat, et Michael Daudignon, directeur marketing pour Toornament.com et collaborateur de longue date avec l'ESWC. En parallèle, un conseil du sport électronique sera là pour valider les décisions du CA, et garantir sa transparence, avec à sa tête Vincent Doret-Millet, co-fondateur du Nexus Smart Bar. Un comité des membres sera également fondé, regroupant les différentes organisations ayant fait le choix de rejoindre la fédération, comme l’ont déjà fait Earthroot Gaming et Datzit Gaming. Son rôle sera de discuter de la réglementation concernant les membres, l’établir et la proposer aux comités décisionnels.

Les objectifs sont clairs pour les membres fondateurs de la FQSÉ : poursuivre le travail commencé par Boréal eSports sur les fronts communautaires et représentatifs, regrouper les principaux acteurs de la scène compétitive québécoise sous une même bannière, et apporter des ressources fiables de médiation et de développement. Tout un programme!

Ne manquez donc pas le lancement de la Fédération Québécoise de Sport Électroniques durant le Comiccon de Montréal, vendredi à 19h. De nombreuses conférences auront également lieu, plus particulièrement un grand débat sur les sujets cruciaux du moment concernant l’E-Sports, samedi à 20h.

Pour plus d'information, vous pouvez consulter la page facebook de la fédération, celle de l'événement consacré à son lancement, et bien entendu le site officiel.

Catégories
ActualitésEsportsÉvénementsLocales
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet