Pokémon GO ou l’art d’attraper une génération

Depuis sa sortie non officielle, il y a environ une semaine, Pokémon GO a lancé une espèce de mouvement de masse chez les joueurs et a provoqué un phénomène social à travers la planète.

Les joueurs de tout acabit sont maintenant à l’assaut des parcs, espaces publiques, fresques, magasins, et j’en passe. Leur but? Attraper le plus de Pokémon possible, les entraîner, les faire évoluer. On se retrouve parfois avec des foules et des rassemblements improvisés qui font penser à des manifestations. Pourtant, tout est fait de manière pacifique, les gens discutent, rigolent, font jouer la musique du jeu ou de la série Pokémon dans des haut-parleurs tout en capturant les créatures virtuelles.

Une génération en mouvement

J’ai été à l’un de ces rassemblements, et il y a une chose qu’il faut comprendre : tous les gens présents ont déjà été en contact avec un jeu Pokémon ou avec le produit d’une manière ou d’une autre. Pokémon GO est possiblement le meilleur exemple démontrant à quel point Nintendo a touché une masse de gens avec sa franchise. Au-delà de ceux qui jouent à Pokémon pour avoir l’équipe parfaite ou ceux qui font le « nuzlocke challenge », il y a ceux qui ne connaissent que Pikachu et les 151 premiers, ou d’autres qui les connaissent via des apparitions dans d’autres jeux comme Smash Bros.

Quand on trouve un monstre rare, on l’annonce aux autres, on marche telle une petite bande d’enfants vivant enfin cette fantaisie d’attraper ces créatures comme on l’a toujours voulu par le passé. Si on peut réellement saisir le succès de l’application, c’est probablement par l’omniprésence presque pernicieuse des Pokémon dans notre quotidien, surtout pour nous, les joueurs.

Même si le jeu divise les apprentis entraineursjoueurs en trois factions différentes, le tout reste très amical, mais à la minute qu’un gym, point de contrôle pour les factions, se présente, le groupe devient silencieux et les factions deviennent physiquement présentes avec trois petits tas de gens travaillant de concert pour déclarer l’endroit pour leur équipe.

Durant la marche entre les différentes destinations, un joueur me confie qu’il n’avait pas touché au jeu depuis ceux sur Game Boy, un autre me partage qu’il attendait ce moment avec impatience. Mais tous ceux qui y jouent s’entendent pour le dire, c’est amusant et ils ont fini par se faire de nouveaux amis sur la route. Certains viennent d’aussi loin que Saint-Jérôme pour participer à l’évènement dans l’espoir d’attraper un Pokémon rare.

IMG_20160712_194459

Une centaine de fans se sont rassemblés pour partir à la chasse au Pokémon

Mais pour combien de temps?

Un jeu à géolocalisation comme Pokémon GO demande un peu d’investissement de temps et faire l’effort de sortir dans les rues pour attraper les créatures. La meilleure manière de chasser reste de prendre une marche à l’extérieur. Même si, en ce moment, on se retrouve avec une multitude de joueurs, il faut se méfier de cet engouement primaire.

Ça ne veut pas dire que ça restera, même si en ce moment, Nintendo affiche des profits de plus de 1,6 millions de dollars US par jour, des résultats bien supérieurs aux jeux comme Clash Royale. Une réelle manne financière pour la compagnie, mais je doute qu’elle dure éternellement. Le flot de joueurs actifs s’estompera après un certain moment si les mises à jours annoncées ne retiennent pas le même niveau d’engouement. C’est malheureusement inévitable, il reste simplement à savoir combien de temps cela prendra, surtout avec notre hiver qui peut être brutal.

Si on peut espérer une chose, c’est un flot de mises à jour continuel et des évènements régionaux pour garder l’intérêt. Car, au rythme auquel la génération Pokémon va, ce ne sera pas long qu’on les ait tous attrapés.

Catégories
Actualités
Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l'industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N'ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet