Dreamhack Montréal : Starcraft II brille, CSGO subit

Comme toute Dreamhack qui se respecte, l’édition montréalaise venait avec son lot de compétitions sur les principaux titres E-Sport en vogue. De la victoire de TRUE à l’élimination surprise de Datzit, retour sur les faits saillants de cette Dreamhack Montréal.

Finale sud-coréenne pour les WCS, ô surprise.

En dehors des problèmes de connexion rencontrés durant la première journée, l’unique tournoi professionnel fut excellent, et n’a pas manqué de surprendre. Avec l’élimination au premier tour de gros calibres comme ShoWTimE, Snute ou encore Hydra, la couleur était donnée dès vendredi : les parieurs en auront pour leur argent, Mise-o-jeu ayant décidé d’inaugurer sa section E-Sports avec ces WCS. La suite du tournoi fut du même acabit, comme la victoire d’HeRoMaRinE sur le Français MarineLord, ou encore les chutes de Nerchio, uThermal ou même viOLet. Même si la scène “foreigner” nous a habitué à l’irrégularité de ses joueurs, les retours en force de Welmu ou MajOr, couplés à un format éliminatoire coupe-gorge, donnèrent un tournoi absolument imprévisible. Mais Starcraft II reste, au final, un jeu qui se joue à deux et, à la fin, ce sont les Sud-Coréens qui gagnent. Malgré des performances en retrait, le leader au classement WCS Polt atteignit la finale sans trop d’encombres, hormis face au Français PtitDrogo, ce dernier s’inclinant 3-2 après des rencontres tendues. TRUE, joueur discret mais talentueux, n’a lâché qu’une seule carte face à l’Allemand HeRoMaRinE, pour finalement se débarrasser de Polt sur la fiche de 4-1, et repartir avec le célèbre trophée étoilé. Nous reverrons ces deux joueurs à la Blizzcon en Novembre, pour la grande finale annuelle.

dhmtl_true

TRUE, premier champion de la Dreamhack Montréal

Le contingent canadien déçoit

Côté fierté locale, le jeune Semper se sera tout de même bien battu, arrachant une carte à l’ultra-favori de la rencontre, le Zerg polonais Nerchio. MaSa, pourtant en grande forme ces dernières semaines, s’est lourdement incliné face à un MajOr des grands jours, 3-0. Tous les espoirs reposèrent donc sur l’idole du public, la Zerg Scarlett. Et c’est tout un spectacle que nous proposa l’Ontarienne, qui clôtura la journée du vendredi sur une correction infligée à l’Américain Puck au cours d’une série expéditive. Son deuxième match fut en revanche extrêmement serré, mais elle su se tirer des griffes de Nerchio 3-2, dans une confrontation aux revirements nombreux et intenses. Son beau parcours s’est malheureusement achevé face à l’un des favoris de la compétition, le Protoss Neeb, sur le score sévère de 3-0. Elle échoue donc en quart de finale, mais n’aura pas démérité durant sa fin de semaine montréalaise, portée par un public chauffé à blanc.

Résultats complets de la compétition sur Teamliquid.net.

Un tournoi CSGO agité

Pressenti il y a quelques mois comme un second tournoi professionnel, il fallut malheureusement se contenter du traditionnel BYOC amateur en ce qui concernait Counter-Strike. Et ce tournoi ne fut pas de tout repos, avec notamment de gros problèmes rencontrés par l’équipe d’admins avec l’outil de gestion Battlefy, et une interruption de plusieurs heures le samedi après-midi suivant la phase de groupe. Les dernières rencontres se prolongèrent jusqu’à tard dans la soirée pour rester dans les clous du planning.

dreamhack_montreal_joueursCôté résultats, assez peu de surprises jusqu’en quart de finale, où Rigolo Vino sortit Synthetik Gaming 2-1, équipe pourtant pressentie comme pouvant aller au bout après leur belle qualification pour le Northern Arena il y a quelques semaines. La production du Dreamhack avait laissé une belle part au tournoi, jouant les demi-finales sur la scène principale BYOC, juste à côté des professionnels de l’APM sur Starcraft II. La première demi-finale fut une correction, Insomnia se débarrassant rapidement de Rigolo Vino. De l’autre côté de l’arbre, Ace Gaming dut aller jusqu’aux prolongations sur Dust2 pour se défaire de Team Rival, qui réalisa tout de même un beau parcours.

La finale opposant les Québécois d’Ace aux Torontois d’Insomnia promettait du spectacle. Il en fut tout autrement, de multiples problèmes techniques gâchant la rencontre et la rallongeant de presque deux heures. Si Ace ne fit qu’une bouchée de son adversaire sur sa première carte, à savoir Mirage, les difficultés rencontrées sur Dust2 n’avait pas échappée à Insomnia, qui leur donna une leçon sur cette même carte. C’est là que des problèmes de serveur prirent définitivement le dessus sur le cours du match : latences incroyables et irrégulières pointèrent sur une possible attaque par déni de service (DDoS), rendue possible par le choix plus que discutable par la production Dreamhack d’héberger les serveurs en ligne, plutôt qu’en local comme la tradition le veut depuis… toujours, à vrai dire. Pire, la plus forte attaque survint à l’instant le plus crucial de la partie, rendue à 15-12 pour Insomnia, bombe posée et à quatre joueurs contre deux. Après discussions entre admins et joueurs, il sera décidé de rejouer le point. Après rétablissement du serveur, Ace fut capable de se remobiliser, enchaîner les trois points nécessaires pour aller chercher les prolongations, et finalement prendre la première place d’un tournoi qui restera dans les mémoires des observateurs pour les plus mauvaises raisons, avec son infrastructure incompréhensible de la part d’une équipe de production pourtant expérimentée.

Contactée par Multijoueur, Dreamhack Canada n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

Résultats complet du tournoi

League of Legends : les professionnels dehors, Datzit

Le tournoi de League of Legends, à l’instar des WCS, nous aura également réservé son lot de surprises, avec essentiellement l’élimination prématurée des grands favoris de la compétition, Datzit Gaming. Cette équipe, pourtant taillée sur mesure pour la victoire, se fit surprendre en huitième de finale face à Game Too Hard, puis en lower bracket par Deathrules. Sèche sortie de route pour les partenaires de xPecake.

La finale qui, de manière assez curieuse, n’aura pas eu l’honneur de la scène principale, opposa Game Too Hard à Team Checkpoint. Ces derniers remportent la victoire, et les 9000$ promis au vainqueur.

Arbre du tournoi par ici.

Parmi les autres tournois, on notera également la belle place accordée à la compétition de Rocket League, avec une présence sur scène la majeure partie du samedi après-midi, et qui aura enflammé un public conquis. Ce sont les représentants de Datzit Gaming qui s'imposèrent, dans une finale à rebondissements, les gagnants s'inclinant tout d'abord 4-1 pour finalement prendre le dessus 4-2 dans le match décisif. Les résultats complets sont disponibles ici.

Un bilan mitigé

Cette première Dreamhack, tant attendue depuis son annonce il y a quelques mois, aura su tenir son rang pour ce qui concerne son unique tournoi professionnel, avec une production léchée et une compétition palpitante. On peut hélas difficilement en dire autant concernant la partie BYOC, qui a connu des problèmes de planification, comme pour le tournoi de League of Legends qui subit de nombreux temps morts, et surtout les soucis techniques rencontrés sur CSGO et le choix peu judicieux de l'hébergement en ligne. Cependant, il semblerait que le contrat ait été rempli pour les responsables de la Dreamhack, qui auraient confirmés par courriel aux acheteurs de billets founders la reconduction de l'événement en 2017. Gageons que l'équipe de la Dreamhack Canada saura corriger le tir d'ici l'an prochain.

résultats disponibles des autres compétitions :

Starcraft II (BYOC)

Overwatch

HearthStone

 

Catégories
ActualitésEsportsÉvénementsLocales
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet