Thumper – Rythme d’enfer

Parmi les dizaines de nouveaux jeux qui apparaissent chaque semaine, on retrouve de temps à autre quelque chose de tellement unique et étrange qu’il semble venir d’une autre époque, d’une autre planète. Dyad. Rez. Et maintenant, Thumper.

Il ne suffit que d’un simple regard sur une image de Thumper pour comprendre qu’il n’est pas votre jeu de rythme standard. Il se décrit lui-même comme un jeu de violence rythmique. On y incarne un scarabée de l’espace dans un décor abstrait et menaçant. On glisse sur une piste qui semble infinie sous un ciel rouge et mauve, mais où va donc nous mener notre périple ?

Au lieu d’utiliser plusieurs boutons comme la plupart des jeux de rythme, Thumper n’en utilise qu’un seul. On appuie lorsqu’une note arrive sous notre insecte argenté pour produire un bruit de kick retentissant.
« BOOM »
On tient X enfoncé pour resserrer sa carapace pour que les barres métalliques sur notre passage bondissent sur notre dos
« TIC TIC TIC TIC »
On tient X en même temps que gauche ou droite pour que notre avatar tape le mur violemment avec sa carapace pour changer de direction, laissant des étincelles scintiller au passage.
« CLAC »

BOOM, BOOM, CLAC ! TICTICTIC-CLAC !
Voilà les sons métalliques que produit Thumper. Cette cacophonie est complétée par des synthétiseurs industriels dignes d’une trame sonore de film d’horreur. C’est magique.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/271350508" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Bien que tout ceci soit hautement étrange, tous les éléments de Thumper forment un univers invraisemblablement cohérent. Les visuels sont effectivement une représentation parfaite des sons que l’on entend, autant dans l’atmosphère que la texture métallique des objets. Œuvre d’art totale et synesthésie, de quoi rendre Rez jaloux.

Violence sereine

Le flow, ou « être dans la zone », est un sentiment qu’un grand nombre de jeux tente de vous faire ressentir, mais dont peu sont capables. Voici les six aspects qui entourent une expérience de flow, selon Jeanne Nakamura et Csíkszentmihályi (et Wikipédia)

1. Concentration intense focalisée sur le moment présent.
2. Disparition de la distance entre le sujet et l’objet.
3. Perte du sentiment de conscience de soi.
4. Sensation de contrôle et de puissance sur l’activité ou la situation.
5. Distorsion de la perception du temps.
6. L’activité est en soi source de satisfaction (une expérience qualifiée d’autotélique). (source, Wikipédia)

Inutile de dire que Thumper passe le test sans effort. La satisfaction du synchronisme parfait nous fait tout oublier. C’est une expérience de flow parfaite. Lors du premier niveau de Thumper, le stress et l’inquiétude étaient présents, dus à son atmosphère et l’effort qu’il demande. Quelques niveaux plus tard, la tension est tombée malgré la difficulté et l’ambiance, voilà que le flow fait son entrée. Ça arrive toujours dans les jeux de rythme : au début on a de la difficulté à maîtriser le contrôle et à analyser les notes qui arrivent vers nous, mais il vient un temps où les réflexes vont plus vite que la pensée. Notre cerveau parle le même langage que celui du jeu, et on ne fait qu’exécuter parfaitement la musique.

Ce n’est pas surprenant que Thumper réussisse à nous amener dans cette zone, puisqu’il a été conçu par deux anciens membres d’Harmonix. Ils ont visé ce sentiment précis, et avec leur connaissance dans le domaine, ils l’ont ciblé parfaitement.

Difficile, mais jamais injuste

J’ai entendu quelques personnes se plaindre que Thumper était un jeu « anti-joueur » par sa difficulté intense et ça me sidère parce que c’est exactement le contraire ! Chacun des niveaux est divisé en petites sections, pouvant aller jusqu’à 30. Si vous mourez, vous n’avez aucune pénalité et on vous remet au début de la section. On vous permet même de quitter dans le milieu d’un niveau et pour continuer plus tard à partir du même endroit. Si vous tentez d’obtenir une note finale de « S » et que vous ratez une note, vous pouvez mettre le jeu sur pause et recommencer la section manuellement, sans vous retaper tout le niveau. Les jeux ont souvent tendance à associer difficulté et frustration, alors que dans le fond, plus on aide le joueur avec des checkpoints et des options de recommencement, plus on peut grimper la difficulté au maximum sans décourager les joueurs.

C’est drôle à quel point les niveaux terminent en vous ramenant au menu principal automatiquement ! Comme s’il savait qu’après avoir battu un boss, on a besoin d’une pause pour reprendre ses esprits, ou même faire une sieste !

Parce qu’il est vrai que Thumper est d’une difficulté élevée, mais en tant que vétéran des jeux de rythme, ça n’a pas été un calvaire pour moi. Il demande une grande concentration et des réflexes pointus, mais il est loin d’être une torture comme certaines chansons d’Amplitude à la difficulté la plus élevée. Les indices visuels et sonores sont nombreux et les rythmes sont souvent répétés lors d’un niveau pour qu’on finisse par connaître le « pattern ». Sa plus grande force, c’est la simplicité de ses contrôles : lors des derniers niveaux, on peut se fier à ses réflexes sans avoir à physiquement maîtriser un instrument comme un Rock Band par exemple.

Immersion ultime : Thumper en VR

J’ai eu la chance de jouer à Thumper à l’aide du PlayStation VR, et sincèrement, je ne reviendrai pas en arrière. Son utilisation du VR est simple et pourtant si efficace : plus d’immersion, plus de concentration, plus de flow. Pas de distraction externe possible : on s’y abandonne donc complètement. Le VR vous poussera aussi à utiliser des écouteurs, détail très important pour un jeu comme celui-ci. L’écoute du rythme est importante et je vous encourage à monter le volume pour pleinement l’apprécier.

Les batailles contre les boss sont d’autant plus spectaculaires en VR, puisqu’ils flottent devant nous au loin et sont tellement gigantesques qu’on doit lever la tête pour les voir complètement. Terrifiant.

Thumper Boss

Thumper Boss

Les neuf niveaux sont amplement suffisants pour que l’on considère son prix de 20$ justifié. Évidemment, c’est le genre de jeu qu’on rejoue encore et encore pour améliorer son pointage, ainsi que sa performance. En plus de vous attribuer une note à la fin de chaque section et de chaque niveau, votre pointage se retrouve sur un leaderboard mondial, avec votre position. Ceux-ci sont aussi additionnés pour vous donner une position globale, détail que j’apprécie toujours grandement. C’est tellement plaisant de voir sa position monter à chaque fin de niveau. C’est d’ailleurs un énorme défaut sur la version PS4 : le pointage n’est pas instantanément mis à jour sur les leaderboards! Il faut parfois attendre le lendemain pour voir le résultat de votre effort. Mais bon, il est vrai que j’ai rarement fait plus de deux niveaux dans une session, vu l’énergie qu’il demande!

Débordant de style et de personnalité, Thumper est réellement un incontournable pour tout amateur de jeu de rythme. Il est loin des standards et c’est tout à son avantage.

 

Unique, intense
9.5
Unique, intense

Les plus
  • Sentiment de flow incomparable
  • Cohérence visuelle et musicale formant un univers unique
  • Difficulté élevée sans frustrer le joueur
  • Incroyablement demandant mentalement, mais ô combien satisfaisant
  • Réalité virtuelle optionnelle, mais efficace
Les moins
  • Leaderboards qui n’est pas mis à jour en temps réel
Catégories
CritiquesPC / MACPlaystation
C'est un gamer, fan de science-fiction, de BD, de jeux de société et de musique électronique. Bref, un geek. Rédacteur depuis 2008, il adore partir à la recherche de jeux uniques, peu importe leurs dates de sortie ou leurs pays d'origine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*



Dans le même sujet