CyberConnect2 : un studio japonais désormais à Montréal

Le 16 février 2016, un développeur japonais s’installait à Montréal, et pas n’importe lequel. Un nouveau studio de CyberConnect2 (les Naruto Ultimate [Bando]) voyait ainsi le jour pour fêter les 20 ans de la compagnie. Retour sur une entrevue avec Koji Yamanouchi, directeur de ce nouveau studio, et Akira Yamaguchi de Sun Bridge Inc., une compagnie dont le but est de rapprocher les marchés japonais et canadiens.

Il ne s’agit pas d’un événement très courant que de voir une compagnie japonaise s’installer à l’étranger, notamment de ce côté-ci de l’Atlantique. Cela arrive parfois, notamment avec les bureaux de Square-Enix à Montréal. Mais CyberConnect 2 travaille différemment : ces deux autres studios (Fukuoka et Tokyo) se partagent l’ensemble des jeux. Il en ira de même pour le studio de Montréal qui est en pleine période de recrutement : des artisans du milieu vidéoludique auront la chance de travailler au sein d’une compagnie qui désire rester avant tout japonaise dans son approche et sa conception du jeu vidéo.

En entrevue avec Multijoueur, Koji Yamanouchi, directeur du studio à Montréal, semblait enchanté de travailler dans le milieu en effervescence de Montréal. Pour lui et sa future équipe, il s’agira d’une occasion de partager et de discuter sur des projets entièrement japonais. Ceux ayant un intérêt poussé pour ces designs (narratifs, certes, mais aussi d’environnement, sans compter l’esthétisme manga) pourront profiter d’une nouvelle compagnie locale préparant des jeux 3A. De quoi augmenter la diversité des milieux de travail à Montréal. Il espère, du moins, que cette initiative en incitera d’autres à sortir du Japon.

iunfyttieqgqbkv-1600x900-nopad

Plus encore, Yamanouchi cherche à se composer une équipe de passionnés : l’expérience compte volontiers, mais il cherche avant tout de nouveaux talents, précisant que Montréal se distingue sur la scène du jeu vidéo par d’excellentes écoles. L’équipe qui sera ainsi formée aura la chance de travailler sur certains projets majeurs, puisque la tâche se répartit sur l’ensemble des studios : les Naruto Ultimate Ninja, produits par Bando mais développés par CyberConnect2, ainsi que leur tout premier jeu publié à leur propre compte, intitulé pour l’instant Project Venom.

CyberConnect 2, donc, est en voie de devenir l’une des premières compagnies 3A à développer des jeux japonais, notamment au Québec. Rien de moins. C’est une excellente façon d’ouvrir leurs horizons.

L’équipe de Multijoueur se joint à moi pour leur souhaiter bonne chance dans leurs nouveaux projets ! Pour les intéressés et curieux, je vous invite à visiter leur site pour plus de détails sur les offres d’emploi.

Catégories
ActualitésAu Québec
Chercheur (Ph.D), rédacteur, traducteur, Pierre affectionne les questions sociales, culturelles et narratives dans les jeux.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet