Hearthstone – Ce n’est qu’un au revoir

Les cartes de la nouvelle extension, Voyage au centre d’Un’Goro, seront annoncées sous peu! Question de boucler la boucle et de pouvoir se concentrer pleinement sur ce qui s’en vient, nous vous proposons de revoir avec nous les cartes majeures qui quitteront le mode standard.

écrit en collaboration avec Vincent Goeman

Classe par classe

Commençons par la classe Mage. Elle perdra tout un assortiment de sorts et de serviteurs, mais ceux qui nous manqueront le plus seront [Ethereal Conjurer] et [Flamewaker]. Côté sorts, [Forgotten Torch] partira avec le reste des explorateurs. Constat final : Tempo Mage et Reno Mage sont morts. Sans oublier la fin de Freeze Mage, puisque [Ice Lance] quittera également le mode standard. Bref, le Mage va devoir se réinventer complètement, car il ne lui restera rien de ce qu’on lui connaissait.

En ce moment, le Paladin arrive à fonctionner essentiellement grâce à la synergie des murlocs. Cette classe n’aura d’autre choix que de se tourner vers un autre type de deck, puisque [Anyfin Can Happen] ne sera plus du mode standard. Un peu de variété ne lui ferait pas de tort non plus. On ignore pour le moment quelle direction prendra cette classe. À suivre!

Avec le départ de Blackrock Mountain, du Grand Tournament et des Explorateurs, une panoplie de dragons – et de cartes reposant sur leur synergie – nous quitteront : [Wyrmrest Agent], [Twilight Guardian], [Chillmaw], [Blackwing Corruptor], [Blackwing Technician], alouette! Est-ce que cela signe l’arrêt de mort du Dragon Priest? Il s’agissait sans conteste de la meilleure stratégie à adopter pour grimper les échelons avec cette classe. Oh, et pour ceux qui l’ignoraient, [Azure Drake] quitte le mode standard aussi. Trop forte, trop polyvalente, trop utilisée selon Blizzard. On dirait bien que l’ère des dragons est terminée.

La classe Shaman perdra quant à elle deux énormes atouts parmi ses cartes les moins coûteuses en mana : [Totem Golem] et [Tunnel Trogg]. On s’attend donc à ce que la nouvelle extension donne de nouvelles cartes pour le early game du Shaman. Avec [Spirit Claws] qui vient d’être montée à deux de mana, il en aura besoin! Somme toute, malgré le départ de Totem Golem, on est prêts à laisser The Grand Tournament derrière nous.

Le Warlock écopera sur deux fronts : le Renolock et le Zoolock moderne. Le premier deck repose sur la présence de Reno (duh!), tandis que le deuxième perd des atouts de taille, entre autres, [Imp Gang Boss] et [Dark Peddler]. Ne reste qu’à espérer qu’Un’Goro offrira de quoi renouveler cette classe.

Les classes Druid et Warrior ne perdent pas selon nous de cartes « si » importantes. Ces deux classes ont bénéficié d’un retour en force avec Gadgetzan, les Golems de Jade et les pirates. Espérons juste que la nouvelle extension offrira aux autres classes de quoi les affronter équitablement.

Et Rogue dans tout ça? Ça devient un running gag entre nous : la classe Rogue arrive toujours à s’en sortir, mais grâce au [Gadgetzan Auctioneer]. Honnêtement, on souhaite que cette carte ne soit plus nécessaire pour assurer la survie d’une classe entière. Une nouvelle arme ne serait pas de refus, ou du moins de quoi rendre son arme de base intéressante.

Voilà pour les classes. Quoi? Vous avez dit Hunter? Ah, c’est vrai, on l’avait oublié celui-là, et ça en dit long sur son état actuel. Souhaitons-lui le meilleur pour l’année à venir!

Ces légendaire qui nous manqueront

Enfin, rendons hommage à ces cartes légendaires qui seront difficiles à oublier. Difficile, en effet, puisqu’elles se trouvaient dans pratiquement tous les decks, et avec raison.

L’[Emperor Thaurissan], LA légendaire de Blackrock Mountain, celle qui est rapidement devenue la carte indispensable de n’importe quel deck. Comment refuser une carte qui réduit la mana de toute votre main? Son départ affectera de façon importante la jouabilité de certains decks. On doit s’attendre à un rythme plus lent, des combos qui ne reposent plus sur 50 millions de cartes jouées en un tour, et donc, à beaucoup de cartes à peu de mana dans la nouvelle année.

[Reno Jackson]. Une carte mortelle qui a redéfini toute une année de jeu. Reno a été le premier d’un nouveau type de deck, sans doubles, une stratégie de création inédite à l’époque. Qu’adviendra-t-il des parties en mode standard? On se le demande. Elles seront assurément plus courtes et nous obligeront à considérer plus sérieusement nos 30 précieux points de vie!

Enfin, question de tourner le fer dans la plaie à ceux qui le savent, et créer une commotion à ceux qui vont l’apprendre (on s’excuse), [Ragnaros the Firelord] et [Sylvanas Windrunner], bien que ces cartes soient classiques, quitteront le mode standard. C’est un coup dur à prendre en premier temps, mais le seigneur du feu et la reine des damnés nous ont prouvé maintes fois qu’ils font de l’ombre aux autres cartes. Blizzard tient à donner toute leur importance aux nouvelles cartes, et c’est compréhensible.

Pour finir, rappelons que toutes les cartes énumérées dans cet article ne se sont pas volatilisées : le mode Wild est toujours là. Après tout, ce n’est qu’un au revoir, pas un adieu!

Catégories
ActualitésHearthstone
Fan de l’univers de DC Comics et des romans de J.K. Rowling, cosplayeuse et récemment initiée à l’univers de Magic the Gathering, Martine était une geekette avant même de connaître ce mot. Elle étudie en traduction à l’Université de Montréal et rêve de pouvoir traduire un jour les textes et dialogues entourant l’histoire d’un jeu vidéo. Il s’agit pour elle d’un critère essentiel dans l’appréciation d’un jeu, et c’est sans doute pour cela qu’elle ne se lasse pas de Skyrim, jeu sur lequel elle a passé le plus grand nombre d’heures dans sa vie. Seule exception à son compteur : la franchise Les Sims, à laquelle elle joue depuis la première génération!
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet