Holobunnies – Pause Café : la grosse aventure spatiale

C'est avec une campagne Kickstarter que le jeune studio présentera la version initiale du projet pour la première fois, mais malheureusement, celui-ci prendra un peu de retard pour des problèmes de production et de temps... La bonne nouvelle, c'est que ces événements ont donné naissance à une nouvelle proposition !

En effet, il faut voir Holobunnies : Pause Café comme un avant-goût de ce que sera le jeu final, nous faisant alors patienter tout en pouvant découvrir à quoi ressemblera la suite.

Après la destruction de leur planète, tous ces petits lapins ont décidé de prendre une pause au Qantaar Café afin de nous proposer certaines des futures possibilités qui seront disponibles dans la version finale. Ainsi, trois modes nous serons proposés à travers une interface nous rappelant un bios (les trois modes de jeux étant exposés par le biais d’un ordinateur) :

  • Brawler, permettant des combats 1 contre 1 en local (donc contre ton coloc, ta blonde ou qui tu veux de physiquement présent) en incarnant l'un des quatre personnages de la fratrie. Tu pourras alors te servir des divers accessoires que tout voyageur dans l'espace qui se respecte est censé avoir : jetpacks, lasers et autres, afin de battre ton alter-lapin.
  • Le mode Legacy Boss Rush, nous donnant une idée des ennemis que nous pourrions retrouver dans la prochaine version, et nous proposant de battre ces boss à la suite. Nous pouvons alors y voir les différents gameplays pouvant être utilisés, ainsi que l'esthétique de ces monstres plus improbables et atypiques les uns que les autres.

  • Le mode Kitkat Adventure, ressemblant au premier abord à un mode endless runner, mais que je qualifierais également de die and retry, à force d'essais multiples : le personnage de Kitkat pourra parcourir plusieurs planètes, récoltant des bonus et autres boosts permettant d'aller plus ou moins vite, ou de sauter plus haut, tout en évitant les obstacles (piquants, brûlants...), et tout cela en gérant notre vitesse : pas évident, mais le challenge y est plutôt équilibré.

J'avais déjà parlé de mon attrait pour les plateformeurs difficiles, et ce mode représente plutôt fidèlement cette notion : ici, à part une seule petite séquence nous introduisant les contrôles et les fonctionnalités, il n'y a pas de courbe de progression à proprement parler. Nous sommes directement en train d'incarner un personnage se déplaçant dans un milieu hostile et rapide, le challenge étant alors présent, ce que j'ai plutôt apprécié (sous condition d'avoir un self-control plutôt solide).

Dans notre 47ème podcast, les développeurs nous diront que l'univers du jeu sera parfois emprunté à celui de Mass Effect, ce qui est plutôt plaisant : nous sommes plongés dans un monde spatial, relativement dangereux et peuplé de créatures agressives, à l'esthétique rétro à la croisée entre un bon vieux plateformeur 8-bit et Spelunky (pour la vitesse), mais proposant tout de même un petit havre de paix et de tranquillité incarné par le fameux Qantaar Café.

La direction artistique ravissante et atypique, aux couleurs majoritairement grisâtres et sombres mais néanmoins chaleureuses me pousse davantage à attendre patiemment la prochaine "version".

Le travail sur le son et la musique m'a semblé très original, nous donnant l'impression de voyager au sein de territoires spatiaux inconnus, mais le tout avec énormément d'humour (je pense notamment aux dialogues et au travail sonore y étant attribué, m'ayant fait rire à tous les coups...).

De plus, cette version nous permet de prendre conscience des buts et de la difficulté que pourrait contenir Holobunnies (deuxième du nom ?).

Il est ravissant de voir fleurir des projets indépendants et locaux comme celui-ci, et il est également important, selon moi, de soutenir ce genre de jeux, si vous aimez les plateformeurs, la difficulté, l'humour potache et le voyage spatial, allez-y, c'est pour vous !

Disponible sur Itch.io et Steam pour 4,99$ CAD.

8

Holobunnies : Pause Café est selon moi un amuse-bouche bien ficelé en attendant la version intégrale du jeu : celui-ci nous propose quelques fonctionnalités dans un environnement diégétique (le café), permettant de ne pas tout dévoiler. Nous y voyons notamment l'atmosphère esthétique, ainsi que le parti pris des développeurs de nous proposer un monde spatial bien ficelé et sans prétention, avec une bonne dose d'humour et d'humilité. 

  • 8
Catégories
Au QuébecCritiquesPC / MAC
Passionnée de jeux vidéo depuis pratiquement toujours, elle a même décidé d'y consacrer ses études en maîtrise à l'UQAM. Intéressée davantage par la scène Indie, l'E-sport et la présence féminine dans les jeux vidéo, elle est également ouverte à tout ce qui concerne la scène vidéoludique !
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet