E3 – Coup d’envoi par EA botté en touche direct

Enfin, le plus grand festival des conférences à rallonge a démarré à Los Angeles pour notre plus grand plaisir. Et en lever de rideau, c’est donc EA qui s’y est collé. L’analogie avec le monde sportif n’est bien entendu pas innocente, tant il fallait être endurant pour affronter les longueurs d’annonces sans surprises et plutôt vides. Récap’ de la très convenue conférence EA.

Botté en touche, ou plutôt au lendemain : la seule arme fatale d’EA, à savoir la prochaine licence de Bioware au nom de code “Dylan”, a carrément été confiée à Microsoft. Un nom, Anthem, et une bien maigre bande-annonce à se mettre sous la dent, EA a donc décidé de laisser son plus gros atout au constructeur. Outre l’immense place accordée à la claire vedette de la conférence, à savoir Star Wars Battlefront II, on retiendra surtout la bonne surprise avec A Way Out, le prochain projet de Josef Fares, créateur de Brothers. Un beau coup de projecteur accordé au développeur indie, pour un concept qui met l’eau à la bouche.

 

Du sport, Y(EA)H!

Bien entendu, Madden et FIFA ont eu droits à leur lot d’annonces pour leurs prochains opus respectifs. Évidemment loin d’être des surprises, on aurait pu s’attendre à de réelles annonces sur le plan compétitif, l’année passée ayant été l’occasion de lancer leur championnat Madden. Si la présentation a clairement capitalisé sur le chemin parcouru cette dernière année, avec l’expansion significative de FIFA sur le compétitif et la ruée vers le ballon d’or engagée par les clubs professionnels, rien à se mettre sous le crampon. Les modes histoires sont de retour, et les démos techniques évoquant la Scorpio tentent de masquer le manque de nouveautés à venir. Et si la campagne de FIFA 17 a eu son succès et son retour pour “The Journey” réjouira les fans, on aurait attendu du plus solide, notamment du côté de la MLS. Le partenariat entre EA Sports et la ligue nord-américaine devrait porter ses fruits bientôt, mais visiblement pas pour cet E3.

De son côté, NBA Live 18 a carrément été écarté de ses deux copains durant la conférence, aveu d’échec pour EA qui concède donc la victoire à 2K sur l’esport de basketball. Difficile de leur en vouloir étant donné le coup de circuit réussi par 2K avec la future NBA ELeague à venir.

Star Wars Battlefront 2, le multi s’esporte mal

La part du lion est revenue à la plus grosse attente, du moins en terme d’audience. Le second opus du titre multijoueur était attendu au tournant, plus particulièrement au niveau de la campagne solo qui lui avait fait défaut. Tir corrigé, mais on n’en verra rien pour l’instant malheureusement, hormis quelques vagues infos sur les périodes couvertes, à savoir entre le Retour du Jedi et Force Awakens. C’est donc surtout le multijoueur, qui après tout reste tout de même le coeur du jeu, qui aura été mis de l’avant. La bonne nouvelle, c’est qu’on aura vu du gameplay concret. La moins bonne, c’est qu’on en aura peut-être un peu trop vu, avec un cadre très, très, (trop?) esports. On en retiendra une refonte des mécaniques, avec des classes introduites, ainsi que des battle points plutôt qu’un système de token pour accéder aux véhicules et classes d’élites durant une partie. Autre détail agréable, particulièrement de la part d’EA, le contenu additionnel sera intégralement gratuit. Monseigneur est trop bon!

Battlefield One, le russe tique

Autre licence presque cousine, BF One aura eu sa part d’annonces, mais peu de choses qu’on ignorait. Ce seront huit nouvelles cartes qui débarqueront, dont six illustrant le front russe dans le DLC In the name of the Tsar. Deux théâtres en nocturne viendront également s’ajouter, pour élargir encore la variété déjà caractéristique du très bon titre de DICE. Un gros coup de projecteur a également été mis sur les créateurs de contenus et les streamers.

A way out, la bonne surprise

Au final, la seule réelle nouveauté de cette conférence, le prochain titre du tout nouveau studio Hazelight est alléchant. C’est Josef Fares, créateur du magnifique Brothers : a tale of two sons qui a eu l’honneur de présenter ce titre 100% coop à deux en écran partagé. Les promesses de jeu asymétrique et d’imbrication de la narration et du gameplay, ainsi qu’une grande variété présage un titre intéressant et unique, malgré une direction artistique rappelant du Uncharted sur les bords. Seul titre “indie” mis en avant, on restera donc toujours sans nouvelle de Fe, qui avait eu droit à sa présentation l’an dernier. Le développeur Zoink Games aura tout de même rassuré les amateurs via Twitter quant à la suite du projet.

Need For Speed Payback, le retour du GTI

C’est à travers une mission à la Burnout que le prochain opus de la célèbre franchise à sensations fortes sur quatre roues a été illustré. Une séquence ultra-scriptée, ou une Mustang peine à rattraper un semi-remorque. Bref, rien de bien fou au soleil de Need For Speed, le défouloir mécanique sera clairement au rendez-vous pour les adeptes, avec des promesses de personnalisation avancées des bolides entre autres joyeusetés.

EA, du sport et A Way Out vers la sortie

EA n’aura donc pas surpris grand monde pour son E3 2017. On fait marcher les franchises à succès, la routine bien installée et si efficace de ses jeux de sports, couplés aux grosses licences multijoueurs que sont ses deux “Béheiffe”, sont autant de lauriers sur lesquels se repose le géant de la sueur virtuelle. Ayant confié son seul atout à Microsoft avec Anthem, on retiendra juste A Way Out, qui devrait flatter les amateurs de jeu coop et sortant des sentiers battus. Du moins, on l’espère.

Catégories
E3
Tombé dans la NES quand il était petit, c'est un fan de jeux vidéo depuis l'enfance. Console, puis PC, c'est l'avènement d'internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l'addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d'une organisation secrète: #FrenchWhine.
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet

  • NHL 20: Les joueurs discrets

    Après avoir cerné les joueurs qui selon moi étaient surévalués, je me suis demandé quels sont ceux étant sous-évalués. Vous savez, les joueurs que vous devez avoir dans votre...
  • NHL 20 : Les joueurs les plus surévalués

    NHL 20 est disponible depuis le 13 septembre. Déjà avant sa sortie, plusieurs ont vu la moyenne de leurs habiletés publiée sur les réseaux sociaux. Cela m’a inspiré une...
  • NHL 20 : Stagnation améliorée

    Enfin NHL 20 nous arrive avec la fraise de Auston Matthews sur la façade. Qu’est-ce que cette nouvelle édition nous apporte de nouveau? Est-ce que les nouveautés nous donneront...
  • E3

    Trois jeux indies essayés à l’E3!

    Pas besoin de vous être déplacé en Californie pour avoir entendu parler des gros noms qui étaient présents à l’E3; à moins que vous n’ayez passé la dernière semaine...