Metroid: Samus Returns, retour acclamé, un pas à la fois

Il y a 26 ans, une production de Nintendo était en difficulté. Une date de sortie trop proche, des ressources limitées, tout allait mal. Il s’agissait du projet de Metroid 2: Return of Samus. Puis entre en scène Yoshio Sakamoto, l’être qui a pratiquement défini un genre qui est toujours populaire aujourd’hui, le Metroid-like. Sauvé de justesse, Metroid 2 a tout de même été longtemps le mouton noir de la série. Il était donc honorable de vouloir le réinventer, afin d’offrir un meilleur accès aux fans. Mais le dernier Metroid fidèle au genre remonte à il y a 13 ans, Nintendo est-il toujours à la hauteur face aux avancées des autres développeurs?

Un remake qui impressionne

Si Metroid 2 est un mouton noir, Metroid: Samus Returns efface totalement ce problème. Le jeu est solide, avec un visuel refait, des mécaniques totalement repensées comme l’introduction de l’Aeion qui est une ressource utilisée pour l’activation de certaines habiletés dont l’armure électrique ou encore le scan. De plus, Nintendo a réglé plusieurs problèmes inhérents de son prédécesseur, comme la carte manquante, la téléportation pour éviter le surplus de backtracking ainsi qu’un zoom adéquat pour une meilleure expérience globale.

La fidélité est tout de même au rendez-vous. L’histoire demeure la même, les emplacements sont similaires même s’ils ne sont pas identiques. Ce ne sera pas l’expérience authentique de Metroid 2, mais c’est une expérience d’accessibilité, qui permettra aux fans n’ayant pas pu vivre ce vieux jeu d’y goûter avec une saveur moderne.

La prise en main

C’est agréable de pouvoir jouer à un Metroid sur la console portable, mais l’action et la quantité d'aptitudes, en plus de la visée en 360 degrés rend l’expérience un peu difficile dans un contexte de portabilité. Dans ce jeu, il faut généralement tenir plusieurs boutons pour faire une action. Par exemple, si on veut viser et lancer un missile, il faut activer la visée avec un bouton, activer le missile avec un autre (les deux sont tenus enfoncés), viser avec le joystick et puis faire feu avec un troisième bouton. C’est vite chaotique lorsqu’il y a plusieurs ennemis, qu’il faut parfois se déplacer ou contre attaquer avec un coup en mêlée. En ce sens, j’aurais préféré un peu moins de contrôles pour plus de fluidité.

Il faut donc pouvoir rester concentré pour pouvoir pleinement en profiter, chose qui peut être difficile lorsqu’on se déplace et qu’on joue en même temps. Peut-être que pour le prochain opus, Nintendo pourrait envisager une sortie sur sa console de salon, ce qui serait plus adapté?

 

 

Le niveau de plaisir

Pour aimer ce jeu, il faut aimer le genre. En ce sens, les fans seront ravis de mettre la main sur ce jeu, car même s’il y a de la place pour de l’amélioration, il s’agit tout de même d’une valeur sûre. Les mécaniques sont connues, il faut avancer, trouver des outils, revenir sur nos pas pour accéder à de nouveaux endroits et ainsi de suite. Aussi, il existe un niveau de difficulté plus avancé pour ceux qui désirent plus de défi.

Pour ma part, j’aime toujours mon expérience après quelques heures, le jeu est amusant, même sur le petit écran. Il me fait explorer une partie de Metroid que je n’avais pas pu vivre, et pour ça, je suis totalement satisfait. Mais est-ce que Nintendo a su tirer le plein potentiel de la série?

Un retard à rattraper

Malgré qu’il soit le père de son genre, les développeurs indépendants se sont rués sur l’idée afin de faire avancer ce type de jeu. Des jeux comme Ori and The Blind Forest, Hollow Knight, Axiom Verge et Teslagrad nous ont tous offert une expérience époustouflante. Nintendo a pris énormément de retard, et ça se ressent dans Metroid: Samus Returns. C’est la même recette avec peu d’innovation et un visuel 3D qui se détache beaucoup des originaux, mais qui au final n’apporte rien de particulièrement satisfaisant.

Sur ce point, Nintendo devra faire mieux s’il veut porter la série encore plus loin. Sur un nouvel opus, on s’attendrait à en savoir un peu plus sur l’histoire, à vivre de nouveaux environnements, à interagir avec plus de variété, à résoudre des puzzles plus poussés et à relever des défis différents.

Est-ce que Nintendo se réappropriera le genre? Cela reste à voir…

 

 

 

 

Merci à Nintendo pour le jeu. Testé sur la version originale de la Nintendo 3DS.
Valeur Sûre
7.4
Valeur Sûre

Un remake exceptionnel, Nintendo gagnerait néanmoins à repenser sa recette pour suivre la compétition.

  • Plaisir
    7.5
  • Immersion
    7
  • Attachement
    5
  • Polissage
    10
Catégories
CritiquesNintendo
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet