Sonic Forces, le jeu que les fans n’ont pas demandé

SEGA nous arrive avec non pas un, mais trois nouveaux jeux de Sonic pour fêter leur 25e anniversaire. Sonic Mania, pour les fans du classique Sonic, Sonic Forces, pour les fans d’Adventure et Sonic Boom: Fire and Ice, pour les amateurs du premier.  Avec Sonic Mania qui ravit la plupart et Sonic BOOM: Fire and Ice qui apeure les autres, où se situe Sonic Forces? Est-ce que Sega aurait mal compris ce que les fans désirent vraiment?

Le début de la fin

Sonic Forces est un jeu qui m'a fait autant plaisir qu’attristé, que cela soit du côté gameplay ou dans son histoire. Dès la première cinématique, on vous interpelle : Sonic se fait battre par la nouvelle création d’Eggman et ce dernier réussit à dominer le monde. Finalement! Après 25 ans, Eggman l’emporte enfin. Mais les amis de Sonic ne restent pas les bras croisés et créent un groupe de résistance. Et c’est à partir de là que tout commence à dérailler. Dans Sonic Forces, vous commencez en créant votre avatar. Durant cette phase, je ne pouvais m'empêcher de penser que le personnage était nu et que c’était tout aussi malaisant pour lui que pour moi. Plusieurs mois après la conquête d’Eggman, Sonic aurait été retrouvé emprisonné et torturé dans l’une de ses prisons. Sur le plan d’après, nous retrouvons Sonic en pleine forme, abattant le premier boss du jeu. Suivi par une cinématique, annonçant que Tails aurait perdu la tête suite à la mort de Sonic. Donc, évidemment, comme toute personne ayant perdu la tête, Tails répare un robot en plein milieu de ruines. Sonic Forces manque beaucoup de cohérence coté histoire, personnage et lieu.

Qu’avons-nous, les fans?

Plusieurs avaient peur que Sonic Forces soit un mélange de Generations et Unleashed. Détrompez-vous, il s’agit bel et bien d’un hommage au Sonic 3D, que certains d’entre nous ont tant aimé. Des tableaux pour tous les goûts, j’ai surtout apprécié le clin d’œil qu’ils ont pensé à faire à Sonic Heroes, ainsi que la nostalgie retrouvée lors de certains tableaux en 2D. Mais là est le problème. Sega à essayer de regrouper tous les Sonic ‘’Adventure’’ en un seul. D’un coup, vous jouez Sonic dans un tableau hyper fluide et très rapide, pour ensuite passer à l’ancien Sonic dans un tableau en 2D qui oui, va vous faire sentir nostalgique, mais ne se joue pas du tout de la même façon. Ce que les gens apprécient de Sonic, c’est la fluidité d’un tableau à l’autre, où l’on a l’impression de courir sans s'arrêter. Là, j’ai plus l’impression qu’à chaque tableau Sonic fait une pause, soit pour passer le flambeau à l'ancienne génération, soit pour aller se chercher un chili dog et laisser votre avatar s’occuper du reste. Certains tableaux sont très bien conçus, et d’autre sont remplis d’embûches. Le jeu se décrit comme une suite des ‘’Adventure’’, mais seul les vrais fans pourront voir les quelque subtilités dans les tableaux. Sega eu l’idée de rallier plusieurs personnages pour faire plaisir aux joueurs. Mais personne ne veut voir Scorpio ou l’abeille. Montrez moi Blaze, Cream et Chaos, ou même Big The Cat. Si vous voulez vraiment faire plaisirs aux fans de la série, montrez des personnages que les gens ont envie de voir, et non des personnages secondaires.

Qu’avez-vous fait?

On peut voir qu’ils essayent beaucoup de plaire aux fans, mais en mélangeant tellement d’éléments qui, à mon grand désarroi, ne vont pas du tout ensemble. Sonic Forces met beaucoup d’accent sur la création de l’avatar, son habillage et l'immersion du personnage dans l’histoire. Mais vous finissez par le jouer si peu, que plus vous jouez et plus vous finirez par le confondre avec les citoyens du monde. L’histoire est très potable. Mais l’histoire de Sonic 2006 aussi était potable, ce n’est pas pour autant que les gens l’ont apprécié. Les gens le surnomment Sonic Deviantart. Sincèrement, je préférerais passer 30 minutes à chercher Sonic sur ce site, que de devoir passer une minute de plus à devoir regarder les avatars d’autre joueurs. Car oui, pour certaines missions vous pourrez choisir un avatar d’une personne que vous ne connaissez même pas à travers le monde. Même que pour certaines missions secondaires, vous y êtes obligé. J’ai toujours apprécié les musiques des sonic ‘’Adventure’’, écrit par le groupe Crush 40, plusieurs chansons rock variées pour un jeu. Mais ici, hormis les musiques d’ambiance de chaque tableau, seulement deux, trois musique rock seront disponibles tout du long. Et ce, même pas durant les combats de boss, qui d’ailleurs sont d’une facilité et d’une redondance... Il y a environ quatre boss au cours du jeu, plus le boss final qui est en trois étapes. Mais chacun d’eux ne consiste qu’en deux boutons. Maintenir la touche turbo enfoncée et spammer la touche A pour attaquer. Le jeu est magnifique. Une qualité d’image sublime, un doublage parfaitement synchronisé. Mais je ne l’ai pas acheté pour les deux heures de cinématiques.

Au final?

Sonic Forces est très beau et a certaines petites touches que les fans apprécieront beaucoup. Mais j’ai trouvé le jeu plus amusant une fois fini, car je n’avais plus à faire de bond d’un gameplay à un autre, en dehors de à choisir mon niveau et essayer de le finir le plus rapidement possible. Parce qu'au final, c’est ce qu’est Sonic. Un hérisson bleu, qui court très vite, et que rien ne peut arrêter, pas même une armée de robots. Malgré ses défauts, on peut voir que les développeurs  se sont appliqués pour ce qui est de la mise en place des tableaux. On est loin d’un Sonic 2006 qui a été fini trop vite, ou d’un Sonic Boom non testé avant sortie. Et j’arrive à me remémorer mes souvenirs d’enfance, où je jouais à Sonic Adventure sur ma Gamecube et que j’avais similairement les même problèmes que sur celui-ci. Si je pouvais donner quelques conseils à l’équipe qui a créé Sonic Forces, renseignez-vous un peu plus sur ce que les fans veulent vraiment avant de sortir un jeu soi-disant pour eux. Et ramenez-nous l’élevage de Chaos, c’est la seule chose que j'espérais voir revenir dans une suite des ‘’Adventure’’.

Catégories
Critiques
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet