Rainbow 6: Siege – De gros changements en vue

Co-écrit avec: Alban Quénoi

La prochaine année pour Rainbow Six: Siege s’annonce très chargée avec une nouvelle opération, Chimera, un évènement spécial nommé Outbreak, des changements variés sur les cartes et une révision majeure sur le déroulement des matchs. En plus de ces changements, Ubisoft a revu ses plans pour tout ce qui a trait à sa scène compétitive. On jette un coup d’oeil sur le futur du jeu.

Une chimère plus que mobile

Suivant la courbe classique des mises à jour de Rainbow Six, la nouvelle opération nommée Chimera présentera deux nouveaux opérateurs : Finka et Lion. La première est un agent qui sera basé sur le soutien de ses coéquipiers. Durant la phase de préparation, Finka injecte des nanobots qui donneront des avantages variés une fois activés durant le match. Les effets vont d’un léger boost de vie qui peut relever un coéquipier à terre, des réductions d’effets des nombreux pièges laissés, une vitesse de déplacement boostée ou des tirs plus précis. Ceci étant dit, ce n’est pas sans contrecoup : Les effets des poisons comme celui de Lesion ou le gaz toxique de Smoke seront plus efficaces. L’opérateur Pulse pourra aussi détecter plus facilement l’autre équipe durant la période du buff à cause d’un rythme cardiaque plus intense.

L’autre agent, Lion, sera un défenseur muni d’un drône de détection qui marquera tous les opérateurs ennemis qui ayant le malheur de se déplacer durant la période de détection. Naturellement, celui qui ne bougera pas ne sera pas marqué par le drone. Des stratégies de jeu peuvent être dramatiquement altérée par cet opérateur. Il disposera également d’un arsenal qui vise à limiter les déplacements dans une zone pour mieux créer une souricière en attaque.

Left 4 Outbreak

Nouveauté pour Rainbow 6: Siege, l’évènement Outbreak prendra place pendant 4 semaines durant le mois de mars. Les joueurs seront mis de l’avant dans un nouveau mode coopératif qui les confrontera à des monstres infectés. Le directeur créatif, Xavier Marquis, fait référence à cet évènement comme une disruption du mode de jeu normal et avec raison. Brisant avec le réalisme particulièrement pointu que Six nous présente, on tombe en terrain totalement déjanté avec une invasion d’extra-terrestres.

L’évènement présentera trois cartes uniques qui auront des objectifs différents, parfois d’atteindre un endroit en particulier, un autre sera de simplement survivre à la horde de monstres infectés. Le style de jeu sera disruptif étant donné que la prudence qui est la loi dans les parties multijoueur de Rainbow Six: Siege sera mise de côté pour vider des chargeurs sur des infectés. Marquis indique que l’évènement puise son inspiration de Left 4 Dead et des nombreux mode zombies présentés par Call of Duty ou Battlefield. De multiples ennemis différents sont présents et le directeur créatif précise que le fait d’aller avec des extra-terrestres à permis de mettre les archétypes présents dans Outbreak. Du piégeur à l’alpha, chaque monstre présentera un défi différent durant les missions. Outbreak sera un évènement unique qui durera pendant 4 semaine soit du 6 Mars au 4 Avril.

Virage majeur cet été pour la scène compétitive

Outre les nouveaux opérateurs et les évolutions diverses sur les cartes, Ubisoft a annoncé des changements qui vont changer la face de la scène compétitive de Rainbow Six. Appuyé par leur ambition avouée d’atteindre à terme la centaine d’agents différents, les matchs de Pro League verront arriver un nouveau système de sélection des agents, permettant de bannir deux opérateurs par équipe (un d’attaque et un de défense). Les deux camps verront également la sélection faite par leur adversaire, mais bénéficieront d’une “sixième” sélection, à savoir la possibilité de faire un changement secret dans leur alignement. “Nous voulons vraiment mettre la méta dans les mains des joueurs”, a expliqué Leroy Athanassoff, game director pour R6S.

Seconde nouveauté, l’alternance des phases d’attaque et défense à chaque point va disparaître, pour une phase complète de chaque bord. Les équipes ne changeront de camp qu’une seule fois avant les prolongations. L’objectif ici est de rendre le jeu plus lisible, tant du point de vue spectateur que joueur. Un format qui n’est pas sans rappeler la structure des matchs de CSGO, mais c’est par l’observation des tests à l’interne que la décision s’est faite, nous raconte Xavier Marquis : “[ce système] stabilise le viewership, mais aussi l’apprentissage du jeu. Ça fait du bien à tout le monde”.

Des modifications qui sont les bienvenues, et qui devraient probablement aider à améliorer l’expérience spectateur du jeu, et continuer la progression du titre parmi les meilleurs jeux compétitifs du moment.

Crédit Correction: Alban Quénoi

Catégories
ActualitésEsportsRainbow Six: Siege

Cofondateur de Multijoueur, Bruno est un grand passionné de l’industrie vidéoludique. Non seulement il aime jouer, mais il adore discuter de cet univers. N’ayant pas la langue dans sa poche, il ne se gêne pas de critiquer les erreurs qui passent sous ses yeux!

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet