Battlecursed : immersion & potentiel

En Early Access depuis Janvier 2018, Battlecursed est un titre qui s’étend sur plusieurs styles de jeux. Les concepteurs du studio Codex Worlds se sont amusés afin d’offrir un jeu qui se rapproche beaucoup de des Elder Scrolls tout en ayant une saveur différente.

FP RT RPG Roguelike et-puis-quoi!

Vous allez surement penser que j’exagère, mais pas tant que ça. Vous avez une vision à la première personne en plus des combats en temps réels, ce qui explique le FP et le RT. Ajoutez un aspect RPG et des donjon toujours changeant et vous avez Battlecursed. Pour les plus vieux d’entre nous, vous remarquerez que le visuel ressemble beaucoup à un Quake 2 contemporain. Cela ressemble à une grosse sauce à spaghetti où il manque quelques ingrédients (principalement expliqué par le Early Access), mais le potentiel est présent pour obtenir un bon résultat.

 

Facile, tu dis!

Les contrôles sont très simples et très accessibles. Prenez les contrôles de votre shooter préféré et  vous avez les contrôles de Battlecursed. Clique-gauche et clique-droit sont des attaques et Tab (ou la roulette de votre souris) permet de changer de personnage. Vous aurez à éviter les coups de la même manière que vous évitez les balles principalement lors des cooldowns des habiletés. En somme, c’est difficile de faire plus simple.

Les choix de héros

Vous devrez construire une équipe de 4 personnages. Pour le moment, vous avez droit à 2 clerics, 2 hunters, 2 elementalists et 2 grave knights. Vous en avez toujours plus simple à jouer que l’autre. Plus un personnage est complexe à jouer, plus ses cooldowns sont long. Par exemple, le pouvoir de soin du premier cleric a un cooldown de 50 secondes tandis que le second est plus efficace, mais le cooldown est de 90 secondes. Le choix devient déchirant assez rapidement.

Un univers complètement incomplet

J’aimerais vraiment vous parler de tous les éléments que la version Alpha 2.0 / la version Early Access du moment possède, mais les concepteurs ont préféré laisser les joueurs imaginer le potentiel du jeu au lieu de nous en donner des bribes. Même l’histoire n’est pas là encore. Une fois ce point dit, il y a quand même des points positifs.

Les développeurs ont parfaitement réussi à synchroniser une musique agréable et intense à un univers très sombre. L’intensité de cette synchronisation amène les donjons à flirter avec les jeux d’horreurs. Si je peux comparer, la synchronisation de tous les éléments de Battlecursed est aussi bien faite que dans Diablo. Diablo n’était pas un jeu d’horreur, mais pouvait inspirer la peur. Bien, les concepteurs de Battlecursed ont réussi à amener leur jeu à ce niveau.

 

Cher Père Noël des jeux vidéo, cette année, j’ai été sage.

Dans les multiples direction que le jeu peut prendre, j’espère que l’on nous permettra de créer des personnages ou qu’il donnera un système à la Darkest Dungeon où vous pouvez engager des guerriers pour vos quêtes. Comme le jeu semble avoir un cimetière qui n’est pas encore actif, éventuellement quand un héro mourra, il sera perdu à tout jamais.

De plus, il faudrait que Battlecursed ait un système de changement de classe ou un arbre des habiletés afin de pouvoir améliorer nos héros et non seulement augmenter de niveau. Comme le jeu est encore incomplet, espérons que c’est dans les plans de Codex Worlds.

 

À essayer... plus tard

Malgré que ce soit un jeu très intéressant avec lequel j’ai eu beaucoup de plaisir, le jeu est encore trop incomplet pour bien saisir ou évaluer tout son potentiel. Ce que Codex Worlds nous a offert est un minimum pour pouvoir jouer, mais Battlecursed est encore un joyau à polir qui a le potentiel de devenir un diamant ou une énorme déception.

 

Correction par: Simon Forget

 

Catégories
CritiquesOpinionPC / MAC

Natif de St-Valère et bachelier en linguistique depuis 2015, je me suis toujours intéressé au domaine des jeux vidéo. J’adore tous les types de jeux, ma seule condition: avoir du plaisir à jouer. Je me spécialise en RPG, en jeux de sports et en licences oubliées.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet