The Darwin Project s’invite à la table des Battle Royale

Le Battle Royale sauce québécoise s’est taillé une belle performance hier, passant allègrement la barre des 200 000 spectateurs sur Twitch durant son tout premier tournoi Invitational. S’appuyant sur la popularité de grands noms de la plateforme, c’est un lancement en accès anticipé réussi pour le dernier pas-encore-né de Scavengers Studio.

Le phénomène Battle Royale n’aura certainement échappé à personne : l’explosion de PUBG, suivie par celle de Fortnite qui est en train de battre tous les records représente certainement l’un des plus gros phénomène de ce début d’année. Et tout comme la mode des MOBAs il y a quelques temps, on assiste à l’éclosion d’une multitude de jeux et adaptations pour tenter d’aller chercher une part du gâteau.

Mais on ne parlera pas des Drake et ninja de ce monde ici, mais plutôt des productions locales. Car de leur côté, les développeurs du studio montréalais Scavengers Studio ont voulu aller chercher une saveur bien particulière, en poussant l’expérience sociale au maximum à travers l’interactivité permise par les plateformes de diffusion, à savoir Twitch et Mixer. C’est bien le Show Director qui est la star dans Darwin Project, véritable Maître du jeu et chef d’orchestre de chaque partie. Ajoutez un zeste de mécaniques de survie et d’artisanat, plongez le tout dans un paysage hivernal à l’ambiance très Hunger Games, et vous obtenez un Battle Royale avec un caractère bien particulier.

Et pour illustrer le plein potentiel du jeu, les joyeux drilles de Scavengers ont décidé d’organiser un tournoi sur invitation, conviant parmi les streamers les plus populaires à venir s’étriper joyeusement pour se partager les 50 000$ de butin. Opération réussie sur toute la ligne, tout d’abord de par le cumul des audiences de chaque participant propulsant le temps d’une après-midi le titre au rang de deuxième jeu sur Twitch, et même aller titiller et dépasser quelques temps le champion Fortnite, franchissant la barre des 200 000 viewers. C'est Lirik qui est sorti grand vainqueur de l'épreuve, remportant non seulement la victoire mais aussi la palme du plus gros fail du tournoi. À noter la belle générosité du streamer, qui a décidé de reverser ses gains à une oeuvre de charité.

Mais l’autre réussite, c’est surtout prouver à cette audience l’efficacité de la formule proposée par Darwin Project. En jetant dans une arène commune ces experts du divertissement, c’était tout simplement un régal de sauter d’une diffusion à l’autre, vivre en direct les réactions des joueurs, mais surtout, être directement impliqué en pouvant voter pour son joueur favori, la cible d’une chasse à l’homme, ou encore où larguer une bombe nucléaire.
Pas d’esport ici, étant donnée la partialité complètement assumée du concept, mais une bonne tranche de rigolade que propose le jeu, disponible en accès anticipé sur Steam pour 17,49$. On souhaite longue vie au projet québécois, qui aura fort à faire s'il veut survivre dans la jungle des Battle Royale. 

Catégories
ActualitésAu QuébecLocales

Tombé dans la NES quand il était petit, c’est un fan de jeux vidéo depuis l’enfance. Console, puis PC, c’est l’avènement d’internet qui scellera sa passion pour le jeu en ligne. FPS, STR, MOBA, un café, l’addition, tout l’intéresse, et il suit avec attention la scène pro à travers le monde. Au diapason de ses origines, il trouve son inspiration au sein d’une organisation secrète: #FrenchWhine.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Dans le même sujet